Nouvelles recettes

Taco Bell nomme un nouveau PDG et d'autres nouvelles de l'industrie

Taco Bell nomme un nouveau PDG et d'autres nouvelles de l'industrie


Cette semaine dans l'actualité du secteur, le président de Taco Bell, Brian Niccol, sera promu PDG, les bénéfices de Red Robin ont augmenté de 26% et Mizkan Group rachètera Ragu et Bertolli à Unilever PLC pour environ 2,15 milliards de dollars.

Lisez la suite pour en savoir plus sur les plus grandes nouvelles financières de cette semaine dans le monde de l'alimentation.

Gains

Red Robin Gourmet Burgers Inc.: Au premier trimestre, la société le bénéfice a augmenté de 26% en raison de sa nouvelle gamme de hamburgers Black Angus haut de gamme et de ses efforts publicitaires réussis.

Crédit photo : Flickr/Panzica Building Corp.

Changement de direction

Taco Bell Corp.: Le président de la société, Brian Niccol, sera promu PDG, à compter du 1er janvier 2015, en remplacement de Greg Creed, qui deviendra PDG de la société mère Yum! Marques Inc.

Restaurant Darden Inc. : Investor Starboard Value, qui détient 6,2% des actions de Darden, a annoncé son intention de remplacer les 12 membres du conseil d'administration de Darden par ses propres choix. Cela fait suite à la décision de Darden la semaine dernière de vendre Red Lobster à Golden Gate Capital pour 2,1 milliards de dollars, ce que Starboard a déclaré ne pas approuver.

Smashburger: David Biederman, qui dirigeait auparavant la construction et le développement de Smashburger, a été promu au poste nouvellement créé de directeur du développement.

Café du coin Boulangerie: Michael J. Nolan, ancien dirigeant de Panera Bread et Bloomin' Brands Inc., a été nommé vice-président exécutif et directeur du développement de Corner Bakery Café.

Hôtesse Brands, L.L.C.: L'entreprise a embauché William Toler, ancien PDG d'AdvancePierre Foods et président de Pinnacle Foods Finance L.L.C., en tant que nouveau président-directeur général.

Dunkin' Brands Group, Inc.: La présidente de Pepperidge Farm, Irene Chang Britt, a été nommée au conseil d'administration de Dunkin' Brands Group, Inc.

Fusions et acquisitions

Les vendredis TGI: Carlson vendra TGI Fridays à Sentinel Capital Partners et TriArtisan Capital Partners pour un montant non divulgué.

Crédit photo : Flickr/Guillermo Buelna

Groupe Mizkan: La société rachètera Ragu et Bertolli à Unilever PLC pour environ 2,15 milliards de dollars. L'accord de vente comprend la vente d'une usine de transformation et d'emballage de sauces à Owensboro, dans le Kentucky, et d'une usine de transformation de tomates à Stockton, en Californie.

Avoir le scoop sur une fusion ou une acquisition? Connaissez-vous une nouvelle campagne publicitaire autour d'un nouveau produit iconique ? Nous cherchons toujours à prendre une longueur d'avance, alors envoyez-nous vos conseils par e-mail.

Haley Willard est la rédactrice adjointe du Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @haleywillrd.


KFC, Taco Bell et le parent de Pizza Hut nomment un nouveau PDG

La centrale à trois marques, Yum Brands, verra une relève de la garde en 2020 après que la société a annoncé que son PDG actuel, Greg Creed, prendra sa retraite.

Sur la photo, de gauche à droite, le PDG sortant de Yum Brands, Greg Creed, avec le PDG entrant David Gibbs. (Photo fournie)

Yum Brands, société mère de KFC, Taco Bell et Pizza Hut, a annoncé lundi soir qu'elle commencerait la nouvelle année avec un nouveau PDG lorsque le PDG actuel, Greg Creed, prendra sa retraite et que l'actuel président et directeur de l'exploitation, David Gibbs, occupera officiellement le poste de direction.

Le conseil d'administration de la société a élu à l'unanimité Gibbs pour occuper la première place et occuper un poste au conseil d'administration à partir du 1er novembre, selon un communiqué de presse.

Creed, 62 ans, prendra sa retraite après 25 ans au sein de la centrale à trois marques, tandis que Gibbs, 55 ans, assumera le rôle de ses fonctions actuelles de supervision des divisions mondiales des trois marques. Creed a été nommé PDG en janvier 2015 et Gibbs lui attribue le mérite d'avoir dirigé les marques à travers des tournants majeurs dans leur succès collectif.

"J'ai eu le privilège de m'associer à nos franchisés pour développer les trois marques emblématiques du portefeuille Yum Brands depuis plus de 30 ans et je suis honoré de suivre les traces de Greg", a déclaré Gibbs dans le communiqué. « C'est grâce au formidable leadership de Greg et à la création d'une marque innovante au cours de certains des moments les plus charnières de notre histoire que Yum! Brands est devenue une entreprise de croissance dynamique et leader du secteur.

"Je suis reconnaissant que Greg et moi ayons eu la chance de bâtir sur l'héritage de notre co-fondateur David Novak - une base solide de trois marques emblématiques et la culture de reconnaissance positive qu'il a établie après la scission de notre entreprise de PepsiCo en 1997. "

Au cours de son mandat, Creed a exécuté avec succès le spin-off de Yum China en 2016, qui a constitué une étape clé vers la transformation de l'entreprise en un modèle commercial franchisé à plus de 98 % depuis 2017, selon le communiqué. Il est également crédité d'avoir amélioré l'efficacité G&A de l'entreprise et de réduire considérablement les dépenses en capital.

Creed est arrivé au poste de PDG de son poste précédent de PDG de la division mondiale Taco Bell, où il est reconnu pour avoir dirigé la transformation de la marque en un leader du secteur.

"Aucun autre détaillant au monde ne ressemble à Yum! Brands, avec nos marques mondiales emblématiques, notre leadership dans la catégorie, une échelle massive et un portefeuille diversifié de manière unique", a déclaré Creed dans le communiqué. « Je suis fier de la façon dont nous sortons de notre transformation pluriannuelle en une entreprise de croissance plus ciblée, franchisée et efficace. Le meilleur de Yum ! est encore à venir et je suis ravi que nous ayons un leader exceptionnel comme David qui sera le moteur de la prochaine vague de croissance pour notre entreprise."

Creed, qui restera en tête jusqu'à la fin de l'année, servira également de conseiller à temps partiel l'année prochaine et restera membre du conseil d'administration. Comme Miam ! PDG des marques, Gibbs assumera la responsabilité de la stratégie, de la structure, du développement des personnes et de la culture de l'entreprise, en mettant l'accent sur la croissance mondiale, les ventes et la rentabilité

"Le conseil d'administration et moi sommes convaincus que David Gibbs est le leader idéal pour conduire le prochain chapitre de la croissance mondiale de l'entreprise", a déclaré Brian Cornell, président non exécutif de Yum Brands et PDG de Target Corporation, dans le communiqué. "Il a joué un rôle central dans tout ce que Yum! Brands a accompli au cours des dernières années et comprend la nécessité de mettre les clients, les employés, les franchisés et les actionnaires au centre de tout."

Creed a ajouté que Gibbs est passionné par les activités et les marques mondiales de l'entreprise et qu'il qualifie de "leader commercial exceptionnel".

« Il a été un partenaire stratégique inestimable pour moi au cours de notre transformation et a contribué à façonner notre stratégie mondiale, à accélérer le rythme du développement de nouvelles unités mondiales, à exécuter nos objectifs de transformation et à jeter les bases solides de notre croissance future », a déclaré Creed. « Il est important de noter que David vit et respire notre culture axée sur les gens et est déterminé à la faire passer au niveau supérieur. »

Gibbs est un vétéran de la société depuis 30 ans et a occupé des postes de direction dans les trois marques dans tous les domaines, de la stratégie et des finances mondiales à la direction générale, aux opérations et à l'immobilier. Il a été nommé au poste de directeur de l'exploitation plus tôt cette année, mais a auparavant été président et directeur financier de l'entreprise. Il est crédité d'avoir créé la stratégie financière, de refranchisage et de développement de restaurants de l'entreprise pour transformer Yum Brands en ce que l'entreprise a appelé un « franchiseur pur et simple à capital léger ».

"En raison de notre parcours pour devenir plus concentrés, franchisés et efficaces, nous sommes maintenant dans la meilleure position que nous ayons jamais connue pour accélérer la croissance et améliorer l'économie des unités de franchise, mais nous avons encore plus à faire", a déclaré Gibbs dans le Libération. « Partout où nous opérons, nous devons continuer à nous élever et à investir dans une expérience client de classe mondiale, avec des talents inégalés, des actifs modernes, les meilleures opérations et une technologie innovante. Cet effort n'est réalisable que grâce à un partenariat solide avec nos plus de 2 000 franchisés qui gèrent 98 pour cent de nos restaurants dans le monde et emploient plus de 1,5 million de membres de l'équipe de restaurants qui travaillent pour nos marques dans le monde. »

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Marques Miam

Yum Brands possède KFC, Pizza Hut et Taco Bell.

"Nous n'avons pas besoin de faire une acquisition pour développer l'échelle. Nous avons déjà une échelle", a déclaré David Gibbs, président et directeur financier de Yum Brands, à Business Insider en décembre.

Gibbs dit qu'il pense que l'échelle devient de plus en plus importante. Par exemple, la taille de l'entreprise a permis de conclure un accord avec GrubHub, dans lequel Yum Brands a acheté une participation de 200 millions de dollars dans la société de livraison.

"C'est pourquoi vous voyez tant d'autres entreprises essayer d'acquérir de nouveaux concepts juste pour essayer de construire leur propre échelle", a déclaré Gibbs.


Tendance cette semaine: Taco Bell dévoile son plan de développement et plus sur l'ouverture des applications du Fonds de revitalisation des restaurants

Voici quelques-unes des nouvelles tendances de cette semaine sur NRN.com.

Taco Bell a annoncé des plans de développement pour l'année et la décennie à venir, qui « donnent la priorité aux éléments numériques » pour les clients en déplacement, y compris un déploiement national du prototype de magasin Go Mobile annoncé précédemment, et l'inauguration du tout premier drive- via Cantina plus tôt cette année.

Tara Comonte quitte son poste de présidente et directrice financière de Shake Shack Inc. pour devenir PDG d'une entreprise privée en dehors de l'industrie de la restauration. Ses tâches seront redistribuées parmi les cadres actuels au fur et à mesure que la recherche d'un remplaçant est en cours.

Darden Restaurants Inc. a déclaré qu'il offrait 17 millions de dollars de primes ponctuelles aux travailleurs horaires et augmentait le plancher de rémunération pour ses employés sans pourboire alors que les entreprises de restauration commençaient à rajouter des travailleurs licenciés pendant la pandémie de COVID-19.

Pour découvrir ce qui s'est passé d'autre la semaine dernière, cliquez sur la galerie pour voir ce qui se passait sur Nation's Restaurant News.


Chipotle partage un rallye après que la chaîne de burrito ait choisi le PDG de Taco Bell pour être son nouveau chef

Les actions de Chipotle Mexican Grill ont grimpé jusqu'à 12% après la cloche mardi après que la société de burrito a déclaré qu'elle faisait appel au PDG de Taco Bell, Brian Niccol, comme nouveau directeur général.

"Brian est un cadre de classe mondiale éprouvé, qui apportera une énergie nouvelle et un leadership pour favoriser l'excellence dans tous les aspects de notre entreprise", a déclaré le PDG et fondateur actuel, Steve Ells, dans un communiqué. "Son expertise dans les technologies numériques, les opérations de restauration et l'image de marque font de lui un candidat idéal pour Chipotle alors que nous cherchons à améliorer notre expérience client, stimuler la croissance des ventes et rendre notre marque plus pertinente."

Niccol a rejoint Taco Bell en 2011 et a été président de la marque de 2013 à 2014 avant de prendre la direction de la direction en janvier 2015. Niccol était responsable du repositionnement de Taco Bell en tant que marque lifestyle et du lancement des offres de petit-déjeuner de la chaîne.

"Aujourd'hui, la génération Z et les générations du millénaire considèrent les restaurants comme un choix de style de vie", a déclaré à CNBC par e-mail Darren Tristano, un expert des tendances de l'industrie de la restauration. "Ces jeunes consommateurs recherchent un lien avec les marques. Alors que la position de qualité de Chipotle a été remise en question par des problèmes de sécurité alimentaire, Taco Bell continue de fournir de la valeur et de l'innovation.

Sans aucun doute, la société espère regagner certains des clients du millénaire que Chipotle a perdus face à Taco Bell.

En outre, Niccol apportera son expérience de l'innovation numérique, ayant introduit la commande et le paiement mobiles dans les 7 000 sites de Taco Bell aux États-Unis.

"En outre, l'investissement de Yum dans GrubHub et ses premiers travaux avec des entreprises comme DoorDash montrent qu'il comprend d'où vient la croissance incrémentielle aujourd'hui, la livraison étant la pierre angulaire des grandes opportunités au cours des plusieurs années et quelque chose qui pourrait profiter à Chipotle", David Henkes , directeur de Technomic, a déclaré à CNBC par e-mail.

Avant de travailler chez Taco Bell, Niccol a occupé des postes de direction chez Pizza Hut, une autre entreprise de la marque Yum.

Les actions de Yum Brands sont restées inchangées après la cloche.

Dans un communiqué, Niccol a déclaré qu'il souhaitait que Chipotle offre une expérience client "toujours excellente".

"Je me concentrerai également sur la pertinence culturelle de Chipotle grâce à l'innovation dans les menus et les communications numériques", a-t-il déclaré. "Cela attirera les clients, relancera la croissance de la marque, créera de la valeur pour les actionnaires et créera des opportunités pour les employés."

Les deux marques évoquent actuellement des images très différentes. Chipotle a cultivé l'image d'une marque obsédée par l'utilisation d'ingrédients de haute qualité et a mis du temps à innover. Taco Bell, cependant, est connu pour ses éléments de menu originaux et à durée limitée qui incluent le poulet nu Chalupa, qui comprend une coquille de taco à base de poulet frit.

Les ventes de Taco Bell ont augmenté de 5 % l'année dernière, atteignant près de 500 millions de dollars, et Niccol a joué un rôle déterminant dans la recherche de nouvelles voies de croissance - comme le petit-déjeuner - et a supervisé les activités d'innovation des menus de la chaîne, qui ont vraiment contribué à stimuler croissance du trafic et des ventes », a déclaré Henkes.

Niccol pourrait aider Chipotle à se plonger dans l'innovation du petit-déjeuner, de fin de soirée, de livraison et de menu.

Neil Saunders, associé directeur chez GlobalData, s'attend à ce que Niccol apporte à la fois une discipline opérationnelle et une nouvelle pensée à Chipotle à un moment où il en a le plus besoin.

"Les investisseurs seront soulagés d'avoir une stabilité au sommet et, tout va bien, cela devrait inaugurer une période moins dramatique pour l'entreprise", a-t-il déclaré.

Mais, ce n'est pas une tâche facile. Chipotle a eu du mal ces derniers temps à reconquérir ses clients après que des informations faisant état d'une épidémie de norovirus dans son restaurant de Sterling, en Virginie, aient circulé en juillet, sapant une fois de plus la réputation de la chaîne. L'entreprise a été confrontée à de nombreuses éclosions de maladies d'origine alimentaire depuis 2015.

La semaine dernière, Chipotle a été frappé par une série de déclassements de la part des analystes boursiers, qui ont estimé que les derniers bénéfices de la société étaient une preuve supplémentaire que la chaîne ne progressait pas dans le retour des convives.

Les hausses des prix des menus ont contribué à stimuler les ventes de Chipotle au quatrième trimestre, malgré le ralentissement du trafic piétonnier. La société a déclaré mardi dernier qu'elle s'attend à ce que le trafic continue de baisser jusqu'au milieu de l'année.

"Le nouveau PDG hérite d'une masse de problèmes", a déclaré Saunders. "M. Niccol a une montagne à gravir et sa nomination ne résoudra pas automatiquement tous les problèmes de l'entreprise. Cependant, c'est un bon premier pas sur le chemin du rétablissement. »

Ells restera avec la société en tant que président exécutif et prévoit de superviser l'innovation maintenant qu'un nouveau PDG a été sélectionné. Cependant, certains analystes craignent qu'Ells ne puisse pas se distancier de son poste et provoque des conflits avec tout nouveau PDG.

Ells a fondé la chaîne de restaurants en 1993 et ​​a depuis joué plusieurs rôles, agissant en tant que co-PDG à un moment donné. En 2009, il partage le rôle avec Monty Moran. L'année dernière, il est redevenu l'unique PDG de Chipotle.


'RIP Taco Bell': les gens tweetent des recettes maison pour boycotter la chaîne, montrent leur soutien à un employé qui dit qu'il a été licencié pour un masque Black Lives Matter

Twitter partage des recettes maison pour les repas Taco Bell en solidarité avec un employé qui dit avoir été licencié après avoir refusé de retirer son masque facial Black Lives Matter.

Les hashtags #RIPTacoBell et #TacoBellIsOverParty étaient à la mode jeudi avec des photos de recettes copiées pour Crunchwrap Supremes (y compris une version végétalienne), des boissons Baja Blast et une sauce quesadilla de personnes soutenant un homme noir nommé Denzel Skinner.

La semaine dernière, Skinner a filmé une dispute avec une collègue au restaurant Ohio sur Facebook Live depuis sa voiture garée. Portant le masque en question, Skinner dit dans la vidéo du 8 juin (avec jurons), "Je suis légitime d'être licencié parce que j'ai un Black Lives Matter [mask] dessus."

Selon Skinner, Taco Bell autorise les employés à porter "tout type de masque" et que son autre masque restreint sa respiration. Il a dit que lorsqu'il est arrivé au travail, un collègue lui a dit "Vous ne pouvez pas porter ce masque" mais il "l'a fait sauter".

Lorsque l'employé apparaît hors caméra, Skinner dit: «Vous venez de me virer parce que j'ai un masque Black Lives Matter. Êtes-vous sérieux? Tu m'as dit que je pouvais rentrer chez moi.

« Tu m'as dit que tu n'allais pas l'enlever, répond la voix hors caméra, à laquelle Skinner répond : « Je ne le suis pas. Parce que je défends ce qui est juste.

La femme dit : « Vous ne pouvez pas faire entrer la politique dans le bâtiment. » Lorsque Skinner refuse à nouveau de l'enlever, elle dit : « OK. Eh bien, alors il n'y a rien que je puisse faire pour vous" et "Je fais juste mon travail. Vous ne comprenez pas ", ajoutant: "C'est une affaire d'entreprise."

« Voulez-vous que quelqu'un porte quelque chose qui parle des Blancs ? » elle demande.

"Si c'est ce qu'ils représentent, oui", répond Skinner.

Skinner a déclaré dans sa vidéo qu'il prévoyait de rechercher un avocat. "Je me suis fait virer pour un masque", dit-il incrédule. ". Je ne peux pas inventer ça. Avant d'éteindre l'appareil photo, il dit : « Continuez à défendre ce que vous pensez tous être juste. »

À l'appui de Skinner, les gens ont déniché des recettes de copie de Taco Bell pour encourager les gens à satisfaire leurs envies à la maison.

de toute façon Taco Bell est une poubelle, voici une recette pour un Crunchwrap Supreme végétalien https://t.co/EXicRZc1YA

– monsieur, c'est un hangar radio (@xylodemon) 18 juin 2020

Recette Baja Blast à la maison:
-8 onces Mountain Dew
- 3 onces Powerade Berry Blast
- 6 onces de glace
MÉLANGE DE CHIENNE. #RIPTacoBell pic.twitter.com/lH0OZyvbEx

– brooke ❁ josh day (@THEPIL0TZ) 18 juin 2020

Puisque #BlackLivesMattter et Taco Bell sont nuls, voici une copie de recette de sauce quesadilla pour chat qui est PARFAITE #RIPTacoBell pic.twitter.com/UXqmyhiuSu

– AB♣️ (@alyssabernstein) 18 juin 2020

Bonus Copycat Taco Bell Chili Cheese Burritohttps://t.co/nzOSNfu6GH

– #ICantBreathe (@Zimzagrim) 18 juin 2020

Yahoo Life n'a pas pu joindre Skinner pour commenter. Un porte-parole de Taco Bell a déclaré à Yahoo Life dans un communiqué : « Nous pensons que Black Lives Matter. Nous avons été déçus d'apprendre l'incident qui a eu lieu à Youngstown, OH. Nous prenons cela très au sérieux, nous avons travaillé en étroite collaboration avec notre franchisé qui exploite cet emplacement pour résoudre le problème. Notre directeur des ressources humaines et le directeur de la diversité et de l'inclusion de Yum! se sont entretenus avec Denzel la semaine dernière pour s'excuser et discuter de la situation. Notre objectif est de nous assurer que nos politiques sont inclusives et d'assurer la sécurité des membres de notre équipe et de nos clients. Bien que nos politiques dans les restaurants n'interdisent pas aux membres de l'équipe de porter des masques Black Lives Matter, nous travaillons à clarifier notre politique sur les masques afin que cela ne se reproduise plus. »

Vidéo connexe: L'histoire de Taco Bell Doritos Locos Tacos

La société n'a pas clarifié sa politique en matière de masques faciaux ni indiqué si Skinner avait été licencié ou réembauché à la demande de Yahoo Life. De plus, Yahoo Life n'a pas non plus pu joindre un porte-parole de la société mère de Taco Bell, Yum Brands, pour obtenir des commentaires.

Dans un tweet du 2 juin, le PDG de Taco Bell, Mark King, a déclaré en partie : « Nous ne tolérons pas le racisme ou la violence contre les Noirs. Nous nous engageons à faire partie de solutions à long terme. Et nous avons encore du travail à faire.

Lisez la lettre complète de notre PDG, Mark King.

Nous mettons nos chaînes en sourdine pour le reste de la semaine pour réfléchir, apprendre et écouter.

– Taco Bell (@tacobell) 2 juin 2020

En savoir plus sur Yahoo Life :


Vous voulez recevoir des nouvelles quotidiennes sur le bien-être, le mode de vie et la parentalité dans votre boîte de réception ?
Inscrivez-vous ici pour la newsletter de Yahoo Life.


Voici comment Chipotle pourrait changer lorsque le PDG de Taco Bell prendra le relais

Brian Niccol, qui laisse derrière lui Taco Bell sur son chemin vers la première place à Chipotle, sait une chose ou deux sur la possibilité de marquer des points auprès des consommateurs.

L'homme de 43 ans est arrivé dans l'industrie de la restauration avec un diplôme d'ingénieur, un MBA en commerce et un passage de 10 ans chez le géant des produits de consommation Procter & Gamble.

Chez P&G, il s'est fait un nom pour son travail dans la gestion de marque après avoir lancé une campagne de rince-bouche Scope qui envoyait des baisers animés aux clients par e-mail, selon le Los Angeles Times. Cette cascade était la première du genre.

Cette innovation technologique et marketing n'était pas unique pour Niccol. En 2005, il a rejoint Yum Brands, occupant d'abord plusieurs postes chez Pizza Hut avant de passer à Taco Bell en 2011.

Une fois sur place, Niccol a introduit la commande et le paiement mobiles dans les 7 000 sites de Taco Bell aux États-Unis et a conclu un accord avec des franchisés pour financer de nouvelles initiatives technologiques, notamment des bornes libre-service et une livraison étendue.

"Nous visons toujours à rester pertinents face à l'évolution des goûts et des tendances des consommateurs, qu'il s'agisse de créer des éléments de menu innovants ou d'offrir la dernière technologie qui connecte les clients à notre marque quand ils le veulent, où ils le veulent", a déclaré Niccol dans un communiqué à l'époque. .

Pendant son séjour chez Yum, Niccol a également investi dans Grubhub et a travaillé avec des entreprises telles que DoorDash. Ces connexions pourraient être une aubaine pour Chipotle, car il cherche à rivaliser avec d'autres restaurants décontractés rapides et chaînes de service rapide qui déploient régulièrement des initiatives de livraison. Chipotle a pris du retard sur ses rivaux tels que Panera Bread dans l'adoption de nouvelles technologies.

Niccol a déjà connu les contretemps liés à l'adoption de nouveaux systèmes, et il n'a pas hésité à être l'un des premiers à faire un pas. Chez Pizza Hut, Niccol a lancé la commande en ligne, réalisant qu'elle présentait deux avantages majeurs : la précision et la commodité. À l'époque, la vente de pizzas en ligne n'était effectuée que par une entreprise néo-zélandaise, selon le Los Angeles Times.

"Aujourd'hui, toutes les grandes entreprises de pizza sont énormes dans l'espace en ligne", a-t-il déclaré au Times en 2015. "Cela montre simplement la puissance de la technologie."

Niccol n'est pas qu'un gourou de la technologie. Lorsqu'il a déménagé à Taco Bell, il a changé le slogan de l'entreprise de "Think outside the bun" en "Live Mas", a rapporté le Times.

Ce cri de ralliement à l'innovation n'était qu'un début. Niccol continuerait à repositionner la chaîne mexicaine de restauration rapide en tant que marque de style de vie, lancerait les offres de petit-déjeuner de la chaîne et pousserait à plus d'ingéniosité dans la cuisine.

Il était la force motrice derrière certaines des offres de menu à durée limitée les plus réussies de Taco Bell, telles que le Quesarito, le poulet nu Chalupa et les frites nacho. Il est également la raison pour laquelle Doritos Locos Tacos, qui a commencé comme une offre à durée limitée, est devenu un incontournable du menu de la chaîne de restauration rapide.

Niccol est connu pour encourager les employés à présenter des idées. Selon le Wall Street Journal, Niccol a visité une fois un Taco Bell et a vu que les employés utilisaient des tortillas pour faire des wraps miniatures. C'est devenu l'inspiration pour les curseurs crunchwrap de Taco Bell.

Les ventes de Taco Bell ont augmenté de 5 % l'année dernière, atteignant près de 500 millions de dollars, et Niccol a joué un rôle déterminant dans la recherche de nouvelles voies de croissance - comme le petit-déjeuner - et a supervisé les activités d'innovation des menus de la chaîne, qui ont vraiment contribué à stimuler croissance du trafic et des ventes », a déclaré à CNBC par e-mail David Henkes, directeur de Technomic.

L'espoir est qu'à partir du 5 mars, Niccol puisse apporter ces innovations à Chipotle.

"Sur la base de ses succès à la tête de Taco Bell (où il occupe le poste de PDG depuis janvier 2015) et d'une gamme d'autres entreprises axées sur le consommateur (par exemple, Pizza Hut, plusieurs marques chez Procter & Gamble), nous pensons que Niccol apporte des compétences pertinentes dans les domaines du marketing et des opérations qui peuvent aider CMG à résoudre les principaux problèmes qui ont pesé sur les tendances du trafic depuis les incidents de sécurité alimentaire de fin 2015 », a écrit mercredi David Tarantino, analyste chez Baird, dans une note de recherche.

Dans un communiqué publié mardi, Niccol a déclaré qu'il souhaitait que Chipotle offre une expérience client "toujours excellente".

Les clients, en particulier les jeunes générations, ne recherchent pas uniquement des commandes mobiles et de nouveaux éléments de menu originaux, ils souhaitent également une connexion personnelle avec les marques.

Une personne proche du dossier a déclaré au Journal que Niccol prévoyait d'utiliser les médias sociaux pour rendre Chipotle "plus jeune et culturellement pertinent".

Taco Bell a prospéré sur des publications Twitter ironiques, des partenariats avec des marques telles que Forever21 pour proposer une ligne de vêtements à durée limitée et un marketing original, comme sa bande-annonce pour "Web of Fries", qu'il a utilisé pour promouvoir son nouveau Nacho Élément de menu de frites.

"Nous nous attendons à ce que M. Niccol s'appuie sur ses succès passés pour générer des ventes chez Taco Bell avec un petit-déjeuner, une valeur agressive, des offres à durée limitée et un marketing convaincant pour aider à améliorer les tendances chez Chipotle", a écrit Peter Saleh, analyste chez BTIG, dans une étude remarque mercredi.

Neil Saunders, associé directeur chez GlobalData, s'attend à ce que Niccol apporte à la fois une discipline opérationnelle et une nouvelle pensée à Chipotle à un moment où il en a le plus besoin.

"Les investisseurs seront soulagés d'avoir une stabilité au sommet et, tout va bien, cela devrait inaugurer une période moins dramatique pour l'entreprise", a-t-il déclaré.

Bien sûr, ces changements ne se produiront pas du jour au lendemain pour la marque. Chipotle a lutté pendant plus de deux ans pour reconquérir ses clients après qu'un certain nombre de problèmes de sécurité alimentaire ont piétiné le trafic et les ventes.

Alors que les augmentations des prix des menus ont aidé Chipotle au quatrième trimestre, la société s'attend à ce que le trafic continue de ralentir jusqu'au milieu de l'année.

"Nous pensons que la nomination de Brian Niccol en tant que PDG est un pas dans la bonne direction pour Chipotle, même si nous ne nous attendons pas à ce que son embauche entraîne un changement important dans les fondamentaux jusqu'au moins 2019", a écrit Saleh.

L'analyste de Guggenheim, Matthew Difrisco, a maintenu mercredi sa cote de vente sur l'action, écrivant dans une note aux analystes qu'il ne prévoyait pas que Chipotle tourne à "180" ses plans actuels.

"L'ajout de M. Niccol devrait renforcer l'expérience marketing, numérique et du franchiseur, mais à notre avis, la marque sous sa direction doit élargir son équipe d'exploitation senior avec des ajouts extérieurs pour diriger les quelque 2 400 restaurants exploités par l'entreprise", a-t-il écrit.


Mark King, PDG de Taco Bell, à propos de l'exploitation de l'élément humain des opérations

Scott Greenberg Le franchisé riche : des étapes qui changent la donne pour devenir une superstar de la franchise florissante, est maintenant disponible via Entrepreneur Press et peut être acheté auprès de Amazone et Barnes & Noble.

En plus d'offrir d'excellents produits et d'instituer des systèmes solides, la plupart des franchises remarquables maîtrisent également le côté humain de leur entreprise. Ils comprennent les gens et les employés, les clients et surtout leurs franchisés.

En tant que franchisé et coach de franchise de longue date, j'ai cherché l'actuel PDG de Taco Bell, Mark King, pour en savoir plus sur le parcours de la vénérable chaîne de restauration rapide vers le sommet. Voici des extraits de notre récente conversation.

Quelle est la principale chose que Taco Bell a faite pour devenir une franchise aussi bien cotée?

Nos partenaires franchisés sont des acteurs clés dans la façon dont nous développons l'entreprise ensemble et créons des expériences clients inoubliables. En tant que système, nous repoussons constamment les limites au sein de l'industrie pour être une marque au-delà de la restauration rapide. Nous assurons une croissance rentable pour nos franchisés.

Que fait Taco Bell pour promouvoir une culture forte au sein de sa communauté de franchise ?

Les franchisés jouent un rôle important dans la construction de notre culture, et nous voulons toujours qu'ils sachent qu'ils peuvent venir nous voir avec de nouvelles idées ou de nouveaux défis et que nous travaillons ensemble sur un plan de match. La relation que nous entretenons avec nos franchisés nous permet d'implanter rapidement de nouveaux éléments dans l'entreprise et fait de Taco Bell un partenaire de confiance.

Comment décririez-vous l'état d'esprit de vos principaux propriétaires de franchise ?

Nos principaux franchisés sont avides d'innovation et de nouvelles technologies. Nous aimons leur esprit de pionnier, et il alimente tellement de passion en interne. Nous collaborons avec nos franchisés dans tous les domaines de l'entreprise et leur fournissons le soutien dont ils ont besoin pour développer leur entreprise.

Les restaurants à service rapide ne sont pas nécessairement connus pour offrir une excellente expérience client. Que fait Taco Bell pour se démarquer et rendre les clients heureux ?

Nous aimons penser que notre marque incarne l'esprit d'un éternel de 25 ans : toujours jeune, toujours amusant et toujours positif. Nous savons également que les membres de notre équipe sont nos plus grands ambassadeurs de la marque et veulent toujours s'assurer qu'ils travaillent dans un environnement qui correspond à l'esprit de la marque. De plus, nous sommes toujours à l'écoute des informations des consommateurs et proposons des menus qui font de Taco Bell la destination incontournable pour les fans de tous les styles de vie.

Comment avez-vous traversé la pandémie et qu'avez-vous fait pour soutenir les franchisés pendant cette période ?

Tout au long de la pandémie, Taco Bell a travaillé avec nos franchisés pour réaliser des pivots majeurs rapidement et efficacement, ce qui témoigne véritablement de notre partenariat. Taco Bell communique avec ses partenaires franchisés par le biais de communications internes régulières et de réunions virtuelles pour partager des mises à jour sur l'entreprise alors que le monde change rapidement. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos franchisés à tout moment afin de nous assurer que nos restaurants sont l'endroit le plus sûr pour travailler et manger. Taco Bell a mis en place plus de mesures de sécurité en plus de nos procédures rigoureuses en pensant à nos clients et aux membres de notre équipe, comme la commande et le paiement sans contact.

Quels conseils donnez-vous aux autres franchises pour maîtriser le côté humain de leur entreprise ?

Construire une relation solide avec vos partenaires franchisés est essentiel à la croissance de l'entreprise. Écoutez et mettez en œuvre les commentaires de vos franchisés au fur et à mesure que l'entreprise continue d'évoluer.

Avez-vous d'autres réflexions ou commentaires ?

Nous ne pourrions pas être la marque que nous sommes aujourd'hui sans nos partenaires franchisés. Nous sommes fiers du travail que nous avons accompli ensemble jusqu'à présent, et nous sommes impatients de poursuivre notre collaboration et de construire un avenir radieux.


Chipotle nomme Brian Niccol PDG

Chipotle Mexican Grill Inc. a nommé Brian Niccol au poste de PDG le 5 mars, a annoncé mardi la société.

Niccol a récemment occupé le poste de PDG de Taco Bell Corp., basée à Irvine, en Californie, la division de Yum! Brands Inc. Il succède à Steve Ells, fondateur et PDG de Chipotle, basé à Denver, qui a annoncé en novembre sa démission.

Niccol occupe le poste de PDG de Taco Bell chez Taco Bell depuis janvier 2015, lorsque son prédécesseur Greg Creed est devenu PDG de la société mère Yum.

"Brian est un dirigeant de classe mondiale éprouvé, qui apportera une énergie nouvelle et un leadership pour favoriser l'excellence dans tous les aspects de notre entreprise", a déclaré Ells, qui deviendra le président exécutif de Chipotle, dans un communiqué.

« Son expertise dans les technologies numériques, les opérations de restauration et l'image de marque font de lui un candidat idéal pour Chipotle alors que nous cherchons à améliorer notre expérience client, à stimuler la croissance des ventes et à rendre notre marque plus pertinente », a déclaré Ells.

Niccol a déclaré qu'il était ravi de rejoindre Chipotle.

"J'ai un immense respect pour la marque Chipotle et son objectif puissant", a déclaré Niccol. « Au cœur de Chipotle se trouve une cuisine délicieuse, que je chercherai à associer à des expériences client toujours excellentes. Je me concentrerai également sur la pertinence culturelle de Chipotle grâce à l'innovation dans les menus et les communications numériques. Cela attirera les clients, ramènera la marque à la croissance, créera de la valeur pour les actionnaires et créera des opportunités pour les employés. »

Niccol a rejoint Taco Bell en 2011 et a été président de 2013 à 2014. Il a lancé des produits tels que le petit-déjeuner et les médias sociaux de l'entreprise dans 7 000 restaurants.

Prior to Taco Bell, Niccol held leadership roles at Pizza Hut, including vice president of strategy, chief marketing officer and general manager. Niccol began his career at Procter & Gamble, where he spent 10 years in various brand management positions.

Chipotle has faced declines sales and traffic since several food-borne illness outbreaks in 2015 and 2016.

For the fourth quarter ended Dec. 31, Chipotle’s same-store sales increased 0.9 percent, which the company partially attributed to menu price increases. Net income for the quarter was $43.8 million, or $1.55 per share, compared with $16 million, or .55 per share, the previous year.

As of Dec. 31, Chipotle, founded in 1993, had 2,406 restaurants.

With Niccol's departure, Yum Brands said Julie Felss Masino, president of Taco Bell North America, and Liz Williams, president of Taco Bell International, will assume leadership at the company's quick-service Mexican division.

“As Brian moves on to another opportunity, we’re grateful he has built a world-class leadership team," said Creed in a statement.

“I’m confident that Julie, an accomplished brand builder and restaurant industry executive, and Liz, a strong brand veteran, are well positioned to ensure a seamless transition and will continue to elevate Taco Bell into a distinctive, relevant and easy brand."

Update Feb. 13, 2018: This story has added comment from Yum Brands on leadership at Taco Bell.


Ingredients in Taco Bell’s meat aren’t mysterious

Taco Bell fans have spent the last week wondering what’s really in their meals after a lawsuit was filed alleging that the popular fast-food chain’s meat contains a whole lot of mystery.

Some consumers cringed at the term “taco meat filling,” which is how the lawsuit says Taco Bell should advertise its seasoned beef. It alleges that the product contains mostly substances other than beef.

Taco Bell Corp., a Yum Brands Inc. subsidiary based in Irvine, has fired back, refuting the lawsuit’s allegations and defending its menu ingredients.

As it turns out, the lawsuit’s allegations — and the stomach-churning terminology — hinge partly on regulatory language that is meant to be used by manufacturers for labeling purposes, not restaurants. There also aren’t any hard rules that define what a company or restaurant can advertise as meat.

“Obviously you know it’s not 100% organic food,” said Taco Bell customer Bethany Weis, 23, of Chicago. “I know it’s not good for me. I still like it.”

In striking back against the suit, Taco Bell states that its beef recipe is 88% beef and 12% seasonings, spices, water and other ingredients. Some of those “other ingredients” aren’t things you are likely to add to your own beef for family taco night, but several experts say the additives are quite common in processed foods.

Alabama attorney W. Daniel “Dee” Miles III started the beef brouhaha after filing a false-advertising suit that contends Taco Bell mislabels its products by telling consumers they are eating “beef” or “seasoned ground beef” despite having the product labeled internally as “taco meat filling.”

That jargony term comes from the U.S. Department of Agriculture, which has a 202-page labeling and policy book that is designed to help manufacturers prepare product labels that are truthful and not misleading.

According to the USDA, which regulates the nation’s meat supply, “taco meat filling” is required to contain at least 40% fresh meat and must be labeled with the product name, including the word “filling.”

But that requirement applies to raw meat sold by manufacturers. The USDA doesn’t regulate what companies such as restaurants can describe to their customers in advertisements as “beef,” “chicken” or “meat,” USDA press officer Neil Gaffney said.

The Federal Trade Commission is the agency that regulates whether advertising is deceptive. The FTC has no specific rules that define what can be advertised as meat or beef, said Betsy Lordan, an FTC spokeswoman.

In the lawsuit, Miles includes what appears to be a label from Taco Bell’s raw meat mixture, which reads “taco meat filling.”

Miles said in an interview that he had the company’s meaty mix tested and found that, overall, 15% was protein. Miles wouldn’t turn over his laboratory reports to Tribune Newspapers, and after the story became a nationwide phenomenon, he stopped answering questions about it.

But that low percentage might not be as surprising as it sounds. Ground beef alone is more than half composed of naturally occurring water, according to the USDA. And it’s common for food manufacturers to add seasonings and other ingredients to food, said Susan Brewer, a professor in the department of food science and human nutrition at the University of Illinois at Urbana-Champaign.

It’s completely expected that meat would contain about 12% protein, with most of the rest being water and fat, Brewer said. “Protein is not the major component,” she said.

And if you’ve ever had a Taco Bell taco, or any taco for that matter, you know the brown, spicy meat mixture contains more than just beef.

In its public-relations rebuttal to the lawsuit, Taco Bell said its seasoned beef includes “ingredients you’d find in your home or in the supermarket aisle.” It goes on to name ingredients that sound reasonable: salt, chili pepper, onion powder, tomato powder, sugar, garlic powder, even cocoa powder.

But there are also some seasoned beef ingredients Taco Bell left out of its national ad campaign last week to refute allegations in the lawsuit — ingredients you might have a tough time finding in your home pantry or grocery store.

Soy lecithin, for example. It’s a byproduct of soybean processing that is used as an emulsifier. That means it helps blend and bind substances that would otherwise separate, like oil and water.

And then there’s autolyzed yeast extract. Made by breaking down yeast cells with salt, it’s a flavor-enhancing additive similar to monosodium glutamate, without the side effects of MSG some people experience. It gives foods a full, savory, beeflike taste, Brewer said.

Maltodextrin is derived from starches, usually corn in the U.S. It can be used as a sweetener and a thickener.

Isolated oat product is a binder, kind of like how an egg is used in homemade hamburgers or meatballs so they don’t fall apart in the pan. And soybean oil is used as an anti-dusting agent, meaning it prevents finely ground, powdery ingredients from billowing into the air, as would happen if you clapped flour-coated hands.

Caramel color is caramelized sugar used to give the mixture a consistent brown appearance, Brewer said. Heating some of the ingredients, such as cocoa powder and chili pepper, causes them to change colors and potentially combine to turn the mixture a hue the customer wouldn’t like, she said. It doubles as a flavor component.

Betsy Booren, director of scientific affairs for the American Meat Institute, said “natural smoke flavor” can be added by burning wood chips, capturing the smoke and piping it into the oven where meat is cooking, similar to how you burn wood chips to give smoky flavor to meats on a backyard grill. The same aroma can also be captured in a viscous liquid that can later be sprayed onto meat to give it a smoky flavor, the method probably used for ground beef, Booren said.

Taco Bell declined to comment specifically on why it used each ingredient. “The only reason we add anything to our beef is to give the meat flavor and quality,” it said in a national ad campaign. “Otherwise we’d end up with nothing more than the bland flavor of ground beef, and that doesn’t make for great-tasting tacos.”

Asked if there was anything unusual in the ingredient list of Taco Bell’s seasoned beef or anything consumers should be wary of, Brewer said, “Nope. It’s exactly what I would expect.”

Brewer said it was not in the food industry’s self interest to deceive the public or use ingredients they don’t want because reputation is crucial. “It’s like generating a bad reputation when you’re a sophomore in high school,” she said. “It’s probably not fixable.”

Kathryn Kotula, senior investigative food scientist at consultant Investigative Food Sciences in Storrs, Conn., said she had no issue with ingredients in Taco Bell’s seasoned beef. “There’s nothing on the list that’s unusual,” she said.

Still, a few of the advertising claims by Taco Bell and other restaurants have unspecific, if not misleading, meanings — though they weren’t topics in the lawsuit.

For example, Taco Bell and others are fond of saying their beef is 100% USDA inspected, as if that’s a sign of quality. However, the term is mostly meaningless. USDA inspection for beef is mandatory and paid for with U.S. tax dollars. In fact, a USDA official has to be onsite when a meat processing plant is operating.

The term “USDA inspected” does not address the quality of a hamburger, for example, because — for the most part — there’s no such thing as ground beef that’s not USDA inspected.

“No one has a product that’s not inspected,” said Jessica Gentry Carter, a professor of animal science at Middle Tennessee State University in Murfreesboro.

The term “100%" beef — also “all beef” and “pure beef"— may be misleading too, depending on what you assume it means. Cooked ground beef can be 55% to 60% water, according to the USDA. And 100% beef claims don’t refer to the final product because fast-food chains add a number of substances for flavor, texture, color or as preservatives.

Beef can also contain minor amounts of bone, blood vessels, cartilage and nerves, Brewer said. Ground beef, in particular, is often made of the less-desirable parts of a steer, the parts that aren’t use for steaks and roasts, as well as scraps trimmed from those steaks and roasts, she said.

Part of the public’s reaction to the Taco Bell seasoned beef controversy might simply be Americans’ ignorance about where food comes from, several experts said. People are becoming more divorced from agriculture as they dine out more, don’t cook from scratch and don’t read labels when they do cook.

“We have such a weird attitude toward meat,” said Ken Albala, a food historian at University of the Pacific in Stockton, Calif. “We want to eat meat. It’s quintessentially American. But we have no desire to know where it comes from at all.”


Voir la vidéo: 10 Most HARMFUL Foods People Keep EATING!