Nouvelles recettes

Médaillons de porc en croûte de graines de moutarde avec sauce au vin rouge

Médaillons de porc en croûte de graines de moutarde avec sauce au vin rouge


Ingrédients

  • 2 gros filets de porc (environ 1 1/4 livre chacun), bien parés
  • 2 tasses de chapelure fraîche à base de pain français sans croûte
  • 1 cuillère à soupe de graines de moutarde entières, grossièrement moulues
  • 1 cuillère à soupe de graines de moutarde entières
  • 1/4 tasse d'huile d'olive et plus si nécessaire

Préparation de la recette

  • Couper les filets de porc en travers en médaillons de 1 1/2 pouce de large, puis les écraser légèrement avec un maillet à viande jusqu'à une épaisseur de 3/4 pouce; saupoudrer de poivre.

  • Mélanger la chapelure, les graines de moutarde grossièrement moulues, les graines de moutarde entières et le sel dans un plat à tarte ou un grand bol.

  • Dans un bol moyen, fouetter ensemble les blancs d'œufs et l'eau.

  • Tremper le porc dans le mélange de blancs d'œufs; enrober du mélange de graines de moutarde des deux côtés; et déposer sur une plaque à pâtisserie à rebords.

  • Dans une grande poêle à feu moyen-vif, chauffer l'huile d'olive.

  • En travaillant par lots, cuire le porc jusqu'à ce qu'il soit doré, environ 1 1/2 minute par côté, en ajoutant plus d'huile dans la poêle si nécessaire. Transférer sur une plaque à pâtisserie; rôtir jusqu'à ce qu'un thermomètre à lecture instantanée inséré dans la viande indique 140 °F, environ 10 minutes (la viande continuera à cuire pendant qu'elle repose). Transférer le porc dans un grand plat; laisser reposer 10 minutes. Servir avec une sauce au vin rouge.

Recette de Maria Helm Sinskey, Photos de Pornchai MittongtareSection des critiques

Recettes de sauce crème moutarde 1933

Poulet en croûte de pistache avec sauce aux herbes et crème à la moutarde

Poulet en croûte de pistache avec sauce aux herbes et crème à la moutarde

Médaillons de porc à la crème de moutarde

Médaillons de porc à la crème de moutarde

Filet de Boeuf sauce moutarde-crème

Filet de Boeuf sauce moutarde-crème

Penne à la saucisse et aux champignons dans une sauce crème à la moutarde

Penne à la saucisse et aux champignons dans une sauce crème à la moutarde

Sauce Crème Moutarde

Sauce Crème Moutarde

Saumon en croûte de graines de moutarde avec sauce à la crème de moutarde

Saumon en croûte de graines de moutarde avec sauce à la crème de moutarde

Tacos de poisson-chat avec salade de chou à la coriandre et citron vert et sauce à la crème chipotle

Tacos de poisson-chat avec salade de chou à la coriandre et citron vert et sauce à la crème chipotle

Rouleaux de saucisses avec trempette à la moutarde

Rouleaux de saucisses avec trempette à la moutarde

Côtelettes de porc enveloppées de pommes de terre avec sauce à la crème de moutarde

Côtelettes de porc enveloppées de pommes de terre avec sauce à la crème de moutarde

Truite saumonée en croûte de raifort à l'avoine et sauce crémeuse à la moutarde de grains entiers (Emeril Lagasse)

Le jour d'avant: À l'aide de ficelle de boucher, attacher le filet à intervalles de 1 pouce à l'aide de nœuds de boucher. Assaisonnez généreusement avec du sel et du poivre. Transférer sur une grille placée dans une plaque à pâtisserie à rebords tapissée de papier d'aluminium et réfrigérer à découvert au moins une nuit et jusqu'à 2 nuits.

Lorsque vous êtes prêt à cuisiner : Ajuster la grille du four en position centrale et préchauffer le four à 225 °F (107 °C). Placer la plaque à pâtisserie avec la grille et le filet au four et rôtir jusqu'à ce que la température interne atteigne 120 à 125 °F (49 à 52 °C) sur un thermomètre à lecture instantanée, de 2 à 3 heures. Retirer du four et réserver à température ambiante pendant 10 minutes. Couper et retirer la ficelle.

Pour terminer sous le gril : Ajuster la grille à 6 pouces de l'élément du gril et préchauffer le gril à haute température. Chauffer le beurre, en tourbillonnant, dans une poêle moyenne à feu vif jusqu'à ce que la mousse disparaisse et que le beurre devienne légèrement noisette. Ajouter le thym et les échalotes et remuer jusqu'à ce que le crépitement cesse. Verser le mélange de beurre sur le filet et étendre avec une cuillère jusqu'à ce que toutes les surfaces soient enduites. Retirer les échalotes de la surface supérieure de la viande. Placer le plat avec le filet sous le gril et griller, en retournant toutes les 30 secondes, jusqu'à ce que la viande soit bien dorée de tous les côtés et que la température interne enregistre 125 °F (52 °C) pour saignant ou 130 °F (54 °C) pour mi-saignant, environ 2 minutes en tout. Passez à l'étape 5.

Pour terminer sur la cuisinière : Chauffer le beurre, en tourbillonnant, dans une poêle moyenne à feu vif jusqu'à ce que la mousse disparaisse et que le beurre devienne légèrement noisette. Ajouter le filet, les échalotes et le thym et cuire, en retournant de temps en temps et en versant du beurre chaud et des aromates sur le rôti, jusqu'à ce que la viande soit bien dorée de tous les côtés et que la température interne enregistre 125 °F (52 °C) pour saignant ou 130 °F (54 °C). C) pour mi-saignant, environ 1 1/2 minutes.

Transférer le filet sur une planche à découper et laisser reposer 5 minutes. Couper en tranches de 1/2 pouce, saupoudrer de ciboulette et de gros sel de mer et servir avec une sauce à la crème au raifort.


COMMENT LA HAUTE CUISINE A SAUVÉ BEANTOWN

Et c'est le bon vieux Boston, la patrie du haricot et de la morue. . . .

C'était bien si vous aimiez les haricots et la morue et que la prévisibilité ne vous dérangeait pas.

Parce qu'après tout, c'était Boston, et il y avait tellement d'autres choses à recommander : Beacon Hill et le Back Bay et, certaines années, les Red Sox. Faneuil Hall et Quincy Market et le Freedom Trail. C'était de l'histoire ancienne et c'était intello et si vous aviez faim, les vieilles veilles pouvaient vous nourrir. Les restaurants bien connus de la ville ont fait de la longévité leur principale attraction. « En affaires depuis . . . . " est devenu le critère le plus important.

L'Union Oyster House (ouvert depuis 1826 et autoproclamé le plus ancien restaurant du pays) propose de hautes cabines en bois, du homard bouilli et des huîtres fraîches écaillées. Durgin-Park (depuis 1827) sert le front de mer tapageur avec du porc, des haricots, de la viande et des pommes de terre déposés sur des tables communes. Locke-Ober (depuis 1875) est le point d'eau exclusif aux brahmanes en acajou ciré et aux cigares, où la viande et les pommes de terre se sont transformées en filet mignon et pommes de terre. Jimmy’s Harborside (depuis 1927, un nouveau venu), immense place au bord de la baie, propose chaudrée de palourdes, galettes de morue, lobster rolls, épis de maïs.

Ces restaurants à l'ancienneté documentée couvraient à peu près l'éventail des restaurants de Boston. Ils ont suivi l'air du temps, ajoutant un ventilateur ici ou un climatiseur là-bas, mais généralement le tarif est resté le même. Les clients se sont lancés dans l'aventure, convaincus que les cuisines avaient désormais fait leurs preuves, offrant exactement ce à quoi on s'attendait.

À partir du milieu des années 1960, le ciel bleu derrière Beacon Hill et le Golden Dome de la State House a été remplacé par des gratte-ciel. Au fur et à mesure que la ligne d'horizon de la ville changeait, sa démographie aussi. L'afflux de jeunes technocrates des nouvelles cyber-industries a non seulement apporté de l'argent frais, mais aussi des changements dans la texture sociale de la ville. La scène culinaire a suivi le modèle : les yuppies ont exigé une nourriture plus intéressante et une expérience culinaire plus intéressante.

Une nouvelle génération de restaurateurs et de chefs est apparue : Jasper White, dans son Jasper’s haut de gamme, a commencé à servir des plats de la Nouvelle-Angleterre avec une classe imaginative. Lydia Shire, maintenant propriétaire du Biba, un établissement avant-gardiste, a repris les fourneaux du nouvel hôtel bostonien moderne, apportant une touche créative à la cuisine hôtelière (et, accessoirement, ouvrant le champ à un grand nombre de femmes chefs). Lucien Robert a installé sa Maison Robert dans l'ancien hôtel de ville vacant, servant une vraie cuisine française dans un cadre élégant.

En 1976, à l'occasion des célébrations du bicentenaire, les dirigeants civiques inaugurent le Faneuil Hall Marketplace. L'architecte Benjamin Thompson a pris trois entrepôts décrépits au bord de l'eau - debout comme des navires en ruine sur un quai - et a relancé les bâtiments de brique et de granit en un élégant centre commercial. Cet aimant a redonné vie aux restaurants du centre-ville.

Depuis la table de Romagnoli sur la place du marché juste en dessous de l'ancien Durgin-Park, nous avons pu voir le changement et nous étions heureux d'en faire partie. (Cette entreprise est maintenant dans le passé.) Nous avons renoncé à la sauce marinara et au poulet cacciatore et avons attiré les clients avec notre carpaccio di carne, insalata caprese et nos pâtes maison quotidiennes alors inédites. Les gens sont venus nous voir prêts à accepter un tarif différent, après l'avoir vu dans l'émission "The Romagnoli's Table" sur la même station de Boston qui a lancé Julia Child.

Incontestablement, Julia a été l'une des forces derrière le changement. À sa manière chaleureuse et terre-à-terre, elle a aidé les gens à ouvrir leur esprit et leur palais. Inhabituelle, la nourriture « étrangère » (et une gorgée de vin) a cessé d'être le domaine abscons du hoi polloi et est devenue un élément agréable et accessible de la vie quotidienne de hoi polloi. La qualité a triomphé sur la quantité. Le « tout ce que vous pouvez manger » autrefois omniprésent a commencé à disparaître des menus.

Même le cri de clairon du North End de « mangia ! mangie ! a perdu son attrait - et le noyau important de nouveaux restaurateurs/chefs a engendré la génération actuelle de cuisiniers inventifs qui ont tracé un nouveau paysage culinaire. (Quelques-uns, hélas, ont même été trop inventifs, notamment dans le rayon présentation et dans la terminologie du menu juste pour vous impressionner : coulis, confit, rouille, ravigote, poussin... ne pourrait-on pas le dire en anglais ? ) Aujourd'hui, il serait difficile de trouver du «porc et des haricots» à Beantown, il est beaucoup plus facile de découvrir certains des aliments les meilleurs et les plus innovants du pays. Les chefs de Boston ont enfin fait leur marque sur la scène gastronomique nationale, autrefois domaine incontesté de Los Angeles et de New York.

La plupart des chefs que nous avons rencontrés ont beaucoup en commun : ils ont environ la mi-trentaine, savaient qu'ils voulaient être chefs à l'âge de 10 ans et à l'adolescence, ils ont décidé que la cuisine était leur mission. Ils ont beaucoup voyagé aux États-Unis, en Europe et en Asie, travaillant ici et là. Ils combinent des éléments de leurs diverses expériences culinaires dans leurs préparations. Et tous ont reçu des prix et une reconnaissance nationale.

Une crise du stationnement ainsi qu'une rénovation en cours et sans fin - le "Big Dig" qui crée des viaducs, des ponts et des tunnels à travers le centre-ville - a motivé certains chefs à fuir vers les banlieues. Leurs patrons ont suivi.

Voici quelques arrivages notables que nous avons échantillonnés dans le nouveau paysage gastronomique de Boston, dans un ordre aléatoire :

L'ATASCA de Joseph et Maria Cerqueira, à Cambridge, reflète l'afflux de restaurants avec des chefs indigènes qui produisent de vrais plats ethniques au lieu des concoctions hybrides populaires il y a peu de temps encore. A à peine un an, l'Atasca compte déjà suffisamment d'adeptes pour occuper ses 80 sièges. La foule du déjeuner est tirée de la communauté d'affaires ultramoderne voisine de Kendall Square. Au dîner, les aficionados de la gastronomie et les clients des cinémas d'art Kendall prennent le relais. La nourriture, qui se compare aux meilleures du Portugal, est préparée avec dévouement par Joseph, d'origine portugaise. Le bacalhau (morue salée) fait sa noble apparition dans le bacalhau de Cebolada (oignons, poivrons rôtis, pommes de terre frites, 14,95 $) bacalhau a Lagareiro (grillé, arrosé d'huile d'olive et d'ail, 14,95 $) caldeirada de bacalhau (ragoût de morue traditionnel, 14,95 $) . « Une table portugaise sans bacalhau, dit Joseph, c'est comme Rome sans pape.

La caldeirada de peixe (un ragoût de nombreux poissons différents, 15,95 $) et la caldeirada de marisco (un ragoût de nombreux crustacés différents, 21,95 $) sont également remarquables. « Le Portugal est un océan, tout comme Boston », dit Joseph. Mais sa carte propose plus que du poisson. Sont également inclus des plats de bœuf, de veau, de porc, de poulet, de linguica et de chourico. Pour clôturer un repas, des fromages des Açores (5 $) avec des vins de Porto et de Madère, et de nombreux desserts délicieux, dirigés par pudim da casa, une crème au citron et au Porto avec une sauce au caramel (3 $). La salle est accueillante, lumineuse et décorée de céramiques et d'objets d'origine portugais. Le comptoir de bar complet est recouvert de carreaux azulejos classiques.

Wendy Saver et David Rockwood ont ouvert EMMA'S il y a environ six ans sur Huron Avenue à Cambridge. La pizzeria à cinq places de comptoir est rapidement devenue une affaire de quartier pour le who's who de Cambridge. Les pizzas d'Emma sont rentrées chez elles avec le violoncelliste Yo-Yo Ma, l'ancien gouverneur William F. Weld et l'avocat Alan Dershowitz. Les pizzas sont sorties du four et sont devenues « The Best of Boston » du Boston Magazine pendant quatre années consécutives. Et à juste titre. Il y a un an, Emma a déménagé dans son emplacement actuel à Kendall Square, avec une cuisine ouverte et 35 places assises.

« Nous avons recréé l'atmosphère de l'ancien quartier et de nombreux anciens amis nous ont suivis ici », déclare Saver. Pendant qu'elle charme la devanture de la maison, le chef Rockwood s'occupe des fours et, avec quelques autres cuisiniers, crée les pizzas qui attirent les gens. «Notre croûte est très fine, presque un craquelin», dit Rockwood. « Et toutes nos sauces sont notre propre création. Nous ne possédons pas d'ouvre-boîte. Tout est fait maison. Même les ingrédients fumés sont préparés sur place. Parmi les 10 pizzas au menu, les meilleures ventes comprennent celles à base de poivrons rouges rôtis et de la tarte aux épinards, chacune accompagnée d'une sauce au romarin frais, entre autres choix. Les pizzas de 16 pouces vont de 11 $ à 18 $. Moyennant un supplément, les convives peuvent concevoir leurs propres pizzas, en choisissant parmi une liste de garnitures. De la bière et du vin sont disponibles.

Autrefois, on allait « manger dehors ». Désormais, il est plus à la mode (et plus cher) de sortir pour « une expérience culinaire » qui allie décor, ambiance, cuisine créative et une bonne dose de tendance. Certains écrivains gastronomiques ont qualifié Radius de plus « New York » des restaurants de Boston, probablement le compliment suprême, étant donné que cette ville était autrefois considérée comme un marigot culinaire. Situé au cœur du centre-ville, cet établissement vieux de 2 ans allie une cuisine moderne à un décor élégant, un endroit parfait pour socialiser pour la foule du quartier des affaires à la mode. Les propriétaires Christopher Myers et le chef Michael Schlow appellent leur projet de conception « greco-asiatique » : une pièce circulaire dominée par un plafond en stuc sculpté Art-Déco avec des panneaux géométriques rouges entourant les tables. Ils sont fiers de rendre chaque détail important, du de l'argenterie britannique, au design exclusif de porcelaine et de cristal, aux bols en céramique pour les lavabos des toilettes.

La philosophie culinaire de Michael Schlow est cohérente avec son sens du design : il déteste le désordre des goûts dans une assiette. Il veut, dit-il, « une carotte au goût de carotte et une pomme de terre comme une pomme de terre ». Il est méticuleusement attentif à la présentation des aliments dans une assiette : seulement quelques ingrédients simples, parfaitement accordés les uns aux autres.

Dégustation d'entrées : thon rouge à la pomme Fuji, kaki, émulsion de fenouil et soja (15$) salade de poulpe et haricots blancs émincés (15$) torchon de foie gras français (18$). Les entrées signature comprennent des ris de veau rôtis, de la sauce madère et de l'huile de moutarde (28 $), du turbot européen poêlé, des gnocchis de pommes de terre truffés (34 $), des médaillons de chevreuil de Nouvelle-Zélande, des choux de Bruxelles, des poires Bosc et du porto (36 $).

Les desserts et le service impeccable sont à la hauteur de la devise de Schlow et Myers : « Nous nous efforçons de faire de notre mieux, dans tous les domaines de notre hospitalité. Ils se succèdent, avec élégance et goût, au déjeuner et au dîner. Les réservations sont nécessaires, mais il y a un espace réservé aux célibataires ou aux couples sans rendez-vous.

CLIO est situé dans un espace intime pouvant accueillir 65 convives au sein de l'hôtel Eliot élégamment rénové au bord de Back Bay. Si vous cherchez un endroit décontracté, confortablement élégant et sérieux pour manger, c'est ce qu'il vous faut. Les clients sont l'ensemble mature, établi et international. Admettant que sa cuisine a été comparée à un laboratoire, le chef/propriétaire Ken Oringer combine l'équilibre expérimental des goûts avec l'art gastronomique, créant des plats extraordinairement innovants. Son inventivité se manifeste dès le départ avec son apéritif « martini » sans alcool d'essence claire filtrée de tomate servi avec quelques gouttes flottantes d'huile de basilic dans un verre à martini réfrigéré. Il sonne le « A » pour que la symphonie suive.

Oringer change son menu quotidiennement, tournant dans des plats signature, y compris des entrées telles que le foie gras laqué avec du citron aigre-doux et du pollen d'abeille (20 $) un "sandwich" de foie gras, de pommes de terre croustillantes et de dattes Medjool (20 $) une cassolette de homard du Maine , avec oursin et truffes noires (18$). Les entrées comprennent du homard au beurre, des girolles et du "Vin Jaune D'Arbois" (36 $) et du canard de Barbarie rôti au radis noir confit et des châtaignes fraîches (36 $). Clio sert uniquement le petit-déjeuner et le dîner. Un service de voiturier est disponible et les réservations sont indispensables.

La chef/propriétaire du No. 9 PARK, Barbara Lynch, après avoir été sous-chef, co-chef et chef dans certains des restaurants les plus raffinés de Boston, a réalisé il y a trois ans ce qu'elle savait accomplir depuis son enfance. Lorsque cet emplacement - 9 Park St. - est devenu disponible, elle l'a saisi. Près de la State House et avec une vue sur le Boston Common juste par ses fenêtres, c'est, à notre avis, l'un des meilleurs de la ville.

Le restaurant est divisé en trois espaces, chacun ouvert les uns sur les autres : un bar/bistrot à l'entrée, une arrière salle pouvant également être réservée pour des soirées privées et la salle principale. Le lieu de 95 places trouve un heureux équilibre entre ambiance, décor et nourriture. « European Country Refined »--comme Lynch définit sa nourriture--est en fait uniquement la sienne, servie sur de la porcelaine chic et du cristal par une phalange de serveurs bien entraînés et attentifs. La carte des vins est impressionnante et éclectique, allant de la maison exclusive vins, un Pinot Noir Au Bon Climat de Californie à 38 $ la bouteille, à un Bourgogne Dujac Clos de la Roche 1997 à 285 $ la bouteille.

Lynch change le menu tous les mois. Entrées récentes : fondue de crabe et pommes, pommes pochées, croûtons briochés (15$) gnocchis farcis aux pruneaux, foie gras poêlé, glaçage Vin Santo (17$) lasagne de pigeonneau, béchamel patate douce, beurre de truffe blanche (15$).

Entrées : ballotine de faisan, cuisse confite, flan de girolles, crème de marrons (32$) croustillant de canard à l'orange, confiture de kumquat, salade de fenouil, pommes de terre Robuchon (28$).

Le parc n°9 propose également un menu déjeuner, plus petit et moins haut de gamme. Lynch prévoit d'agrandir l'étage dans l'ancien bâtiment, lui offrant plus de fenêtres avec vue. Les réservations doivent être faites environ une semaine à l'avance.

Nous avons abordé notre dîner au BLUE GINGER à Wellesley avec appréhension, étant donné que son chef/propriétaire, Ming Tsai, est une célébrité (chef extraverti du Food Network et auteur de livres de cuisine) qui a fait l'objet d'articles dans un grand nombre de magazines et de journaux. On craignait une rencontre avec un gourmand pompeux qui débite les derniers mots à la mode culinaires. Nous en avons rencontré notre juste part.

Nous avons trouvé non seulement une cuisine exquise, mais aussi un Ming sympathique, terre-à-terre et tout sauf prétentieux. En fait, il aime étiqueter sa nourriture «Est-Ouest» et non «fusion», un terme qui conduit trop souvent à la confusion, dit-il. Ming est le fils américain de parents chinois. Il s'est intéressé à la cuisine en aidant dans le restaurant chinois de sa mère à Dayton, Ohio, où il a grandi. Il a étudié l'ingénierie mécanique à Yale, mais ne pouvait pas s'adapter à l'absence de la cuisine.Il part donc pour Paris, où il commence à combiner sa connaissance de la cuisine orientale avec ses connaissances nouvellement acquises de la cuisine française, puis cuisine à San Francisco et à Santa Fe. Déterminé à posséder sa propre maison, avec sa femme Polly, il s'est installé à Wellesley, une banlieue aisée assez proche de Boston (à 25 minutes en voiture) mais assez loin de son quartier chinois établi. Nous avons dégusté tous les plats signature de Ming et autant d'autres que nous pouvions gérer. Dans chaque plat, les ingrédients et les techniques orientaux et occidentaux étaient si habilement assortis qu'il semblait qu'ils avaient toujours été faits l'un pour l'autre.

Les entrées notables incluent le foie gras-shiitaké shumai, avec bouillon de Sauternes-échalote (12 $) yukiguni ail-gingembre champignon maitake avec huile d'oignons verts (10 $) rouleau croustillant de thon et concombre avec huile de wasabi-soja et vinaigrette de concombre (12 $) crabe et fromage brie rangoons avec chutney de canneberges aigre-douce (12 $). Certains de nos plats préférés sont le bar chilien mariné au saké-miso avec de l'huile de wasabi et du sirop de soja, servi avec des sushis végétariens aux nouilles soba (27 $) des pétoncles poêlés avec un risotto à l'ail rôti et à la courge musquée (26 $) du homard à l'ail et au poivre noir avec du riz frit à la citronnelle (28 $) filet de bœuf en croûte de graines de moutarde avec purée de pommes de terre à l'ail et aux oignons verts (26 $). Il y a six entrées sur la liste des desserts, toutes incroyablement riches à 8 $.

La carte des vins longue et variée montre, comme la nourriture, un choix judicieux et un dévouement. Ming suggère un Gewurztraminer blanc alsacien 1999 à 30 $ la bouteille car sa saveur sucrée-épicée se marie bien avec la cuisine asiatique. Sa liste propose également un certain nombre de vins australiens, dont un Armstrong Shiraz 1996 à 102 $ la bouteille.

Comme la plupart des restaurants d'avant-garde, Blue Ginger propose un échantillonnage du chef : un menu de cinq à sept dégustations minimales, chacune accompagnée d'un vin si désiré. L'une des choses que nous aimons le plus est l'atmosphère calme. Ming a accordé beaucoup d'attention à l'insonorisation, ce qui en fait l'un des rares restaurants de Boston où vous pouvez réellement tenir une conversation. La chambre est élégamment simple avec des touches orientales subtiles, le service compétent, attentionné et amical. La cuisine ouverte, avec un effectif complet de chefs et de sous-chefs occupés sous l'orchestration de Ming, s'étend sur près de la moitié de la longueur du restaurant, qui peut accueillir 120 personnes. Les réservations, en particulier le week-end, doivent être faites des semaines à l'avance. En semaine, un couple peut tenter sa chance, mais pas aux heures de pointe.

Après tous ces repas haut de gamme, nous avons découvert que les fèves au lard à l'ancienne, les gâteaux de morue et le maïs en épi peuvent encore être trouvés à Boston. Plus précisément, au JASPER WHITE'S SUMMER SHACK (un terme impropre car il est ouvert toute l'année et n'est pas une cabane). Il y a dix-huit ans, l'ancien restaurant de White, Jasper's, était l'un des premiers de la nouvelle tendance des restaurants haut de gamme de Boston. Il l'a fermé il y a six ans, ouvrant son établissement terre-à-terre en mai dernier. Il a dit qu'il avait passé une vingtaine d'années à s'occuper de la nourriture quatre étoiles, mais ce restaurant était dans son cœur tout le temps.

Le Summer Shack de Jasper White se trouve à Cambridge, au dernier arrêt de métro de la ligne rouge, la station Alewife, à 15 minutes du centre-ville de Boston. Il peut accueillir 350 clients sur de longues tables communes recouvertes de papier, dispose du «meilleur bar cru de la ville» (au moins quatre sortes d'huîtres fraîches), d'un bar lounge complet pouvant être utilisé pour des soirées privées et favorisant la présence de grandes familles. , avec des ballons pour les enfants et beaucoup de bruit. Il dispose d'une énorme cuisine ouverte avec des bouilloires à vapeur spécialement conçues pour préparer les galettes de palourdes de Jasper (homard, palourdes, moules, saucisses, épis de maïs) - 100 à la fois, dit-il. La devise de Jasper est "simple mais le meilleur", et ce concept est certainement confirmé dans les échantillons que nous avons essayés. Son homard emblématique rôti à la poêle, flambé au bourbon et fini avec du cerfeuil et de la ciboulette, provient de l'ancien restaurant. Le reste du long menu est magistralement cuisiné, classique et simple de la Nouvelle-Angleterre. Tout est bon, séduisant et amusant. Les prix sont légèrement à la hausse ou modérés.

PRIX : Les prix du restaurant sont pour le dîner pour deux, nourriture seulement, sauf indication contraire.

COMMENT S'Y RENDRE : Les compagnies aériennes American, Delta et United desservent Boston sans escale. US Airways, Northwest Airlines et America West Airlines proposent des vols directs Continental Airlines propose des vols de correspondance.

O MANGER : Atasca, 50 Hampshire St., Cambridge, tél. (617) 621-6991. Atasca est accessible en deux stations de métro ou en cinq minutes en taxi du centre-ville de Boston, la même distance et le même temps si vous venez de l'autre sens, le hub de Cambridge, Harvard Square. Stationnement sur rue avec parcomètre. 50 $.

Emma's, 40 Hampshire St., Cambridge, tél. (617) 864-8534. Comme son voisin Atasca, Emma est facilement accessible depuis le centre-ville de Boston ou Harvard Square à Cambridge. Stationnement sur rue avec parcomètre. 20 $ à 25 $.

Radius, 8 High St., Boston, tél. (617) 426-1234. Un service de voiturier est disponible pour le dîner, ou prenez la ligne verte du métro jusqu'à Park Street ou la ligne rouge jusqu'à la gare du Sud. Dîner à trois plats, 110 $ à 140 $. Menu du chef Sampler à six plats, 85 $ par personne avec des vins sélectionnés pour chaque plat, 130 $. Menu Grand Luxe à neuf plats, 125 $ par personne avec vins sélectionnés pour chaque plat, 200 $.

Clio, 370A Commonwealth Ave., Boston, tél. (617) 536-7200. Un service de voiturier est disponible ou prenez la ligne verte jusqu'à l'arrêt Hynes Convention Center/ICA. 110-150 $. Menu dégustation du chef, 95$-125$ par personne.

No.9 Park, 9 Park St., Boston, tél. (617) 742-9991. Service de voiturier, ou prenez les lignes vertes ou rouges jusqu'à Park Street. 100 $ à 150 $.

Blue Ginger, 583 Washington St., Wellesley, tél. (781) 283-5790. Le stationnement dans la rue est disponible. 90 $ à 110 $.

Jasper White's Summer Shack, 149 Alewife Brook Parkway, Cambridge, tél. (617) 520-9500. Un parking est disponible, ou prenez la ligne rouge jusqu'à l'arrêt Alewife. 50 $.

POUR PLUS D'INFORMATIONS : Greater Boston Convention & Visitors Bureau, Two Copley Place, Suite 105, Boston, Massachusetts, 02116-6501, tél. (888) VOIR BOSTON, télécopieur (617) 424-7664, www.bostonusa.com. Bureau du voyage et du tourisme du Massachusetts, 10 Park Plaza, Suite 4510, Boston, Massachusetts, 02116, tél. (800) 227-MASS, (800) 447-MASS (brochures uniquement) ou (617) 973-8500, fax (617) 973-8525, www.massvacation.com.

Franco Romagnoli, ancien restaurateur, est l'auteur de huit livres de cuisine. Sa femme, Gwen, est avocate et écrivaine indépendante. Ils contribuent fréquemment à la section Voyages du dimanche du Times.


Guide gastronomique décontracté

Après 16 ans, les pionniers du sud-ouest baroque sont toujours aussi forts. Le Castle Hill Cafe aux couleurs vives semble avoir capturé l'esprit d'Austin alors qu'il se réinvente pour le nouveau millénaire. Dans une ville où le divertissement est devenu le trope dominant, Castle Hill est le champion en titre des dîners-spectacles. Le chef-propriétaire David Dailey examine les livres de cuisine, les menus de restaurants et les publications culinaires pour trouver l'inspiration pour ses accords culinaires créatifs. Son menu se lit comme une liste d'inventaire pour une épicerie fine. Il propose des plats tels que le canard croustillant avec sauce aux poireaux et shiitake, une purée de sésame chili et une salade de chou au gingembre mariné (18,95 $) filet de bœuf grillé avec bordelaise, crème fraîche, relish à l'oignon, pesto de thym et beurre de foie gras (21,95 $ ) et pâtes aux crevettes parfumées au thym servies avec une sauce de poireaux caramélisés, vin blanc, crème de xérès, parmesan et homard, avec relish de fenouil et carottes marinées et pesto à l'ail frit et ciboulette (21,95 $). Ces plats se matérialisent sous la forme de magnifiques assiettes bien remplies, garnies de façon festive.

Lors d'une récente visite à l'heure du déjeuner, j'ai dégusté les brochettes de poulet marinées aux herbes et au vin (9,95 $), servies sur des tours miniatures de pommes de terre fouettées, recouvertes de beurre de gouda fumé. Une purée d'herbes piquantes formait une mare verte à leur base. Des confettis de morceaux d'ail frits décoraient le dessus, conférant une touche d'amertume de moisi au riche beurre au goût de gouda. L'ensemble s'est articulé presque sans effort, bien que je pense que la sauce aux herbes aurait pu être avantageusement laissée de côté. Mais voici la signature de la marque de cuisine unique de Castle Hill : chaque assiette comprend une véritable baignoire de saveurs robustes qui ne marchent pas à la légère sur la langue. Le produit fini peut être divin, bien que selon le palais individuel, il puisse aussi être légèrement écrasant.

La carte des vins propose plus de 50 vins choisis avec goût et à des prix raisonnables, dont la plupart sont disponibles au verre. Les bouteilles se situent généralement dans la fourchette de 20 $ à 30 $, tandis que les verres coûtent entre 6 $ et 7 $. Il n'y a guère de liste qui soit un meilleur rapport qualité-prix dans toute la ville. Il convient de noter que le personnel de Castle Hill est sympathique, efficace et extrêmement fidèle au restaurant. Beaucoup y travaillent depuis des années. "Personne ne part jamais", dit le gérant de longue date du restaurant.

Il est indéniable qu'un repas à Castle Hill est l'un des meilleurs rapports qualité-prix de la ville. La combinaison d'une cuisine amusante, d'un excellent vin et d'un service attentionné, à des prix bien inférieurs à la plupart des autres établissements gastronomiques, fait de ce restaurant animé un favori infatigable à Austin. - Rachel Feit

Café de la 34e rue

Déjeuner : du lundi au samedi, de 11h à 16h

Dîner : du lundi au samedi, de 18h à 21h30

Pendant la journée, le 34th Street Cafe est l'un des lieux de déjeuner les plus populaires du complexe médical du centre-ville. Le personnel de l'hôpital et les dames de West Austin qui déjeunent tous commandent au comptoir et se régalent de copieux sandwichs, de salades satisfaisantes et de pizzas toscanes à croûte croustillante. L'hôte génial Eddie Bernal et son personnel amical répondent à tous les caprices de leur clientèle, emballant des plats à emporter, assurant la livraison dans les environs immédiats et offrant un service de restauration complet. Le café lumineux et aéré a récemment fait peau neuve et, comme toujours, est décoré d'expositions d'art mensuelles.

La nuit, le café devient un restaurant complètement différent avec une musique de fond apaisante, un éclairage tamisé et un service à table, il se transforme en un bistro de quartier chic et confortable. Le menu éclectique fait partie de ces affaires de fusion sud-ouest/asiatique/méditerranéenne qui font toujours fureur ici. Lors d'une récente visite, nous avons trouvé les crevettes croustillantes signature de l'ancien chef Courtney Swenson (8,95 $) délicieuses, bien qu'un peu submergées par les cordes fibreuses de gingembre dans la trempette, et nous avons vraiment apprécié plusieurs des savoureuses huîtres frites sur des chips fantaisie (8,95 $) avec de l'aïoli au chipotle, même si les huîtres ne sont généralement pas l'une de nos choses préférées.

Le menu du dîner propose les mêmes pizzas toscanes à croûte mince que celles disponibles pendant la journée, ainsi qu'un bel assortiment de salades qui font un bon dîner léger à elles seules ou peuvent être servies en demi-commandes accompagnées d'entrées. La salade d'épinards avec bacon, rondelles d'oignon, fromage de chèvre et vinaigrette balsamique (7,95 $), faite avec de succulentes jeunes feuilles d'épinards, est notre préférée du moment. Les choix d'entrées et de pâtes changent chaque semaine et varient de 10,95 $ à 18,95 $. Nous avons dégusté du bar sur du riz à l'ail (16,95 $) avec une sauce à l'avocat, au citron vert et au jalapeño, et du thon ahi poêlé sur un bol de nouilles udon (14,95 $). Le bar feuilleté était parfaitement rehaussé par la sauce à l'avocat brillante et piquante et le thon ferme et son lit moelleux de nouilles étaient baignés dans une concoction légèrement sucrée et teintée de soja qui mariait bien leurs textures contrastées.

La carte des vins de 20 articles ici est choisie pour compléter la palette de saveurs du menu et à un prix de vente. Il existe des sélections rouges et blanches de Californie, de France, d'Italie, d'Australie et d'Espagne, toutes disponibles à 22 $ la bouteille ou 5,95 $ le verre, permettant à chaque invité à une table de choisir le bon vin pour accompagner son repas. Les serveurs se feront un plaisir de faire des suggestions éclairées. La prochaine fois que vous cherchez un dîner à prix abordable dans un cadre agréable, aventurez-vous dans ce quartier et essayez le café. - Virginie B. Wood

Bleu Kaya

Déjeuner : du lundi au vendredi, de 11h à 14h Dîner : du lundi au samedi, de 17h30 à 22h

Apéritifs uniquement : jeudi, 22h30-2h

Cela ne fait aucun doute, Kaya Blue doit être l'un des restaurants les plus romantiques de la ville. Une fois que vos yeux se sont habitués à la pénombre, ils tombent sur l'énorme miroir faux-baroque qui règne sur les tables en acajou rouge bruni et les murs peints à la main de bleus tourbillonnants, de prunes et de rouges profonds. Des lumières scintillantes et des rideaux de velours, ainsi que des peintures oniriques à thème japonais et de la musique techno ambiante, complètent le cadre vaguement surréaliste. Le bijou d'un bar prépare des boissons spéciales intrigantes comme le Malibu Mambo et le Zeng's Firefly, évoquant des visions de lieux exotiques loin du centre du Texas.

Cette ambiance ironique et audacieuse complète avec justesse les offres culinaires personnifiées par la fusion - cuisines panasiatique, cajun et caribéenne, transformées en de nouvelles combinaisons convaincantes. Kaya Blue vise à plaire aux palais sophistiqués, mais est déterminé à ne pas être étouffant dans le processus.

Mon entrée préférée reste les tranches de thon à peine poêlées garnies de crabe frais, encerclant un énorme pétoncle juteux habillé d'une délicieuse bouffée de mousse au wasabi, le tout reposant à l'amiable dans un lit de pois aux yeux noirs et de piments forts. Fondutta, une composition de brie fondu et de Monterey jack, est chargé d'épinards, d'écrevisses et de jambon tasso, arrosé d'huile de coriandre et de sambal épicé (sauce au poivron rouge indonésien), accompagné de pain et de légumes croquants. Le poulet en croûte de noix de coco parfaitement croustillant est facilement assez gros pour deux, il est accompagné d'un charmant chutney chaud d'ananas et de sauge.

Les deux soupes sont exceptionnelles - je pourrais joyeusement plonger dans la bisque soyeuse d'asperges et d'écrevisses. La soupe de tortilla aigre-douce est un bouillon de poulet infusé avec succès avec des épices asiatiques.

Parmi les entrées (16 $-27 $), une offre stellaire est Kaya Paella, un plateau de riz au safran et à la noix de coco subtilement parfumé aux feuilles de lime keffir, entouré d'un énorme choix de moules, pétoncles, crevettes, palourdes et homard. J'ai aussi apprécié les succulentes côtes de porc à la sambal et à la mélasse, accompagnées de purée de patate douce. Les médaillons de filet de bœuf rose soyeux dans une sauce adobo fumée à la tomate à la cubaine, accompagnés de captivantes crêpes croustillantes à la cannelle de patate douce et de jicama, sont un véritable clou du spectacle.

Les desserts de Kaya Blue changent régulièrement, ils incluent Chocolate Teardrop, une ganache au chocolat noir intense et crémeuse se prélassant dans une riche piscine de sauce aux framboises et parsemée de baies fraîches, ainsi que Voodoo Bread Pudding, moelleux et parfumé aux fruits tropicaux, entouré de caramel sauce. Le cheesecake aux fruits de la passion est agréablement acidulé, avec une croûte de caramel inhabituelle.

Les jeudis soirs de 10h30 à 4h du matin, Kaya Blue accueille Into Deep, un événement de musique/danse avec les DJ Chris Specht et Brotha Miles. Il y a une couverture modeste, et des apéritifs et des boissons Kaya sont servis jusqu'à 2 heures du matin. - Pack MM

Si Bon

Comme beaucoup d'autres restaurants à prix élevé à Austin, Si Bon a choisi de s'adapter à l'économie. Des repas plus petits, moins élaborés et moins chers dominent désormais le menu. Seuls deux articles dépassent 20 $, et de nombreux plats plus petits constituent un repas confortable en eux-mêmes. Alors que le restaurant conserve sa charmante intimité, c'est maintenant plus un endroit pour un verre de vin décontracté et une assiette de bonne nourriture qu'une extravagance de destination-dîner. Nous avons expérimenté plusieurs fois la magie du chef/propriétaire Peter O'Brien dans la cuisine. Nous avons décidé de voir s'il pouvait le faire à des prix inférieurs.

Lorsque nous sommes arrivés un jeudi soir récent, nous avons découvert que M. O'Brien n'était pas dans la cuisine. Alors que je commençais à m'inquiéter de la qualité du restaurant, l'un des serveurs s'est présenté pour verser de l'eau, a raté le verre et a aspergé ma jambe. Ce doit prouver que le la chronique les critiques sont incognito !

Nous avons commencé avec la fondue au fromage cheddar fumé de Si Bon (10 $). J'ai adoré les saveurs riches et fumées de la fondue, mais mon compagnon de table l'a trouvée liquide. Une foccacia croustillante au romarin présentée comme un pain de trempage a gagné à être assise dans la fondue car elle était trop croustillante. Ensuite, nous avons essayé le Yellow Tail with Tomato Fenouil Confit (8 $), qui était une petite portion de poisson très frais, cru au milieu et carbonisé à l'extérieur, mais si froid qu'il était apparemment sorti directement du réfrigérateur. Le confit était délicieux avec juste un soupçon de saveur de fenouil pour égayer les goûts. Une salade d'épinards réchauffée (6,50 $), faite de jeunes pousses d'épinards, de pancetta, d'échalotes rôties, de noix, de fromage de chèvre et de vinaigrette au xérès, était le plat le plus riche de la nuit, bien que le bacon ou la pancetta soient un peu trop gras. Je suggérerais un verre de vin très acide (Beauregard Ducasse Graves Blanc serait un bon choix à 7 $ le verre) pour vous aider à éclaircir votre palette.

Ensuite, nous avons essayé deux éléments de la section Grill du menu. Le saumon rôti de Si Bon (15 $) était parfaitement cuit, juteux à l'intérieur et légèrement croustillant à l'extérieur. Il était accompagné d'une réduction Ola Rosa Sherry, qui était luxuriante et délicieuse sur les pommes frites croustillantes. Leur poulet farci aux herbes de chèvre (12 $) était un peu sec et farci de fromage de chèvre froid. Espérons que l'association du poulet chaud et du fromage froid n'était pas ce que le chef avait en tête.

Si Bon a toujours présenté de merveilleux vins maintenant ils sont moins chers et tous servis au verre. Demandez à François, un serveur qui connaît bien son vin, de vous aider à choisir. Mes bonnes affaires préférées sur la liste sont Domaine Solitude Côtes du Rhône Rouge (7 $/verre, 22 $/bouteille) et Robert Pepi Pinot Grigio (6 $/verre, 21 $/bouteille).

Si Bon s'est réinventé pour la nouvelle économie. C'était autrefois un grand restaurant avec des prix à la hauteur, mais c'est maintenant plus décontracté avec un meilleur rapport qualité-prix. Chacun des plats avait un grand potentiel, certains exécutés de manière plus experte que d'autres. Je ne peux pas échapper au sentiment que la réalisation de la nourriture aurait été meilleure si le chef O'Brien avait été là. La prochaine fois, je vérifierai avant d'y aller. - Wes Marshall

Bistro & Wine Room Collin B's

Mardi-samedi, 11h-14h, 17h-22h Brunch : samedi, 10h-14h

Collin B's est le dernier-né de la scène gastronomique décontractée d'Austin, si nouveau que nous n'y avons pas encore dîné. Le restaurant porte le nom de son chef et propriétaire, Collin Treanor, un nouveau venu d'Austin lui-même, qui prépare des plats de style américain et continental. Tout sur le menu - même les dîners pour deux - est au prix d'un prix exceptionnellement raisonnable de 20 $ ou moins par personne.Les offres de dîner comprennent une jeune poule farcie de polenta crémeuse au fromage et en croûte de semoule de maïs rôti, un filet mignon en croûte d'espresso et un gratin de légumes avec une demi-glace au cacao, et des carrés d'agneau du Colorado rôtis et des tomates provençales à la menthe. Les amateurs de poissons peuvent choisir entre les crevettes géantes grillées et les pétoncles plongeurs dans une crème de noix de coco ou le nageoire jaune en croûte de graines de moutarde avec sa sauce aux fruits secs hors du commun. - Rebecca Chastenet de Géry

Chez Zee

Lundi-Jeudi, 11h-22h30 Vendredi, 11h-minuit Samedi, 9h-minuit Dimanche, 9h-22h

Chez Zee est une institution d'Austin, longtemps appréciée par l'ensemble Central Austin (bien qu'il ne se trouve qu'à quelques minutes du centre-ville). Petits déjeuners et brunchs puissants le week-end, un menu éclectique avec des pâtes, des sandwichs, des soupes, des sautés et des grillades au déjeuner et au dîner (le tout à des prix tout à fait raisonnables) et une clientèle fidèle pour les desserts et les boissons de fin de soirée. -Mick Vann

Grillades italiennes Tree House

Déjeuner : du lundi au vendredi, de 11h à 14h30 Dîner : du dimanche au jeudi, de 17h à 22h

Dîner : vendredi-samedi, 17h-23h

Rien de plus beau que d'être un restaurant à Austin en plein air. (Chantez-le !) Peut-être que la plus belle de toutes les options de restauration en plein air en ville se trouve sur le patio enchanté du Treehouse Grill au large du South Congress. Ancré par un chêne vivant vieux de 400 ans, il possède un mini pont voûté, un aménagement paysager à profusion et des lumières scintillantes au-dessus. Et les trucs dans l'assiette tiennent bien aussi. -Barbara Chisholm

Le ranch d'Ella

Lundi-samedi, 11h-14h 17h30-22h

Les concepts d'Ella ont récemment fusionné avec son frère impertinent, le Ranch 616, élargissant les offres de menu avec plusieurs des plats les moins chers du jeune restaurant. De cette façon, il est possible, sans se ruiner, de préparer le dîner à partir d'une soupe, d'une salade ou d'un apéritif substantiel et d'un verre de vin à prix raisonnable en début de semaine et de revenir plus tard dans la semaine pour une entrée aux saveurs du sud-ouest comme comme un faux-filet Black Angus, du saumon à l'achiote ou un filet de porc glacé à l'ancho sur une purée de pommes de terre poblano. La très populaire série de dîners au vin du lundi se poursuit ici. - V.B.W.

Mars

dimanche-lundi, 17h30-22h, mardi-jeudi, 17h30-22h30, vendredi-samedi, 17h30-23h

Servant une cuisine paysanne d'influence panethnique, Mars propose une cuisine raffinée et causale aux gourmets mondains. Les bâtonnets de poulet faits maison (6,95 $) et les pétoncles au curry (9,95 $) sont des favoris de longue date ici. Des plats anthropologiques folkloriques tels que le kefta grillé avec ragoût d'aubergines sur couscous (11,95 $) ou le canard fumé au thé servi avec du curry aux champignons et du riz au safran-basmati (18,95 $), font que l'exotique semble familier et le familier semble étrange. - R.F.

La Traviata

Déjeuner : du lundi au vendredi, de 11h à 14h

Dîner : du lundi au jeudi de 17h30 à 22h du vendredi au samedi de 17h30 à 22h30

Prenez une table ou l'un des sièges du long bar poli et abandonnez-vous aux plaisirs de la cuisine trattoria italienne simple et directe du chef/propriétaire Marion Gillchrist. Nous aimons la salade maison au gorgonzola et vinaigrette au babeurre, les pâtes à la bolognaise maison ou les polpettini d'agneau copieux (boulettes de viande). Le cadre historique du centre-ville, dans une pièce longue et étroite avec des murs en calcaire, un bar ancien chic et les planchers de bois franc d'origine, ajoute du caractère à ce lieu de restauration très agréable. Le service est sympathique et attentionné. - V.B.W.

Trattoria d'Asti

Lundi-Jeudi, 11h-22h Vendredi, 11h-23h Samedi, 17h-23h

Le gagnant du "Best of Austin" Asti Trattoria propose un service amical, une élégance décontractée et une excellente cuisine, le tout à un prix raisonnable. Les plats préférés incluent le bol de polenta avec saucisse maison (8 $ au déjeuner) et, au dîner, le jarret d'agneau de style osso buco avec risotto au safran (16 $). Pour les végétariens, il y a le Risotto aux Asperges avec Pesto de Roquette et copeaux de fenouil (14,50 $) ou la Pizza Verte aux Épinards et Courgettes, Basilic, Ricotta et Noix de Pin (8,00 $). Ils ont également une carte des vins intelligente et à bon prix. - W.M.

Le bistrot de Jean-Luc

Déjeuner : du lundi au vendredi, de 11h30 à 14h

Dîner : lundi-jeudi, 17h30-22h vendredi-samedi, 17h30-22h30

Lorsque le jeune chef Shawn Cirkiel et sa famille ont acheté l'un de nos restaurants préférés du centre-ville à la fin de l'été 2001, nous étions préoccupés par les changements possibles. Ne pas s'inquiéter. Les changements subtils dans le décor et le menu sont délicieux, gardant le restaurant sur notre liste de favoris. Le chef confiant Cirkiel applique la technique française aux ingrédients américains avec une certaine inspiration californienne et sans chichi. Son tarif de bistrot à prix raisonnable est très satisfaisant, mais gardez de la place pour les offres de desserts innovantes du chef pâtissier Philip Speer. La carte des vins ici, en particulier les vins de dessert et les ports, est bien choisie et abordable. - V.B.W.

Starlite

Jeudi-samedi, 18h-23h Brunch : dimanche, 11h-15h

Derrière la clôture en bambou de cette maison vintage des années 1930, le chef Chris Howard sert des riffs intéressants sur la cuisine fusion. Le menu est en constante évolution, mais attendez-vous à des entrées telles que des rouleaux de printemps au faisan confit avec une sauce crémeuse au cidre et des poires marinées et la décadente salade d'épinards Starlite avec sa pomme de terre au four, son fromage cambozola et sa garniture de bacon fumé. - R.C.

Mirabelle

Lundi-jeudi, 11h-14h, 17h30-21h30 Vendredi, 11h-14h, 17h30-22h Samedi, 17h30-22h

À North Austin et vaut le détour. Mirabelle est une oasis de bonne nourriture et de bon vin. On craque pour leur Canard en croûte de coriandre et son jus Madère-Figues (17,95$ pour le magret ou 19,95$ pour un demi-canard). Même les mangeurs de viande optent pour le végétarien Portobello Baklava avec Feta (14,95 $). Vous pouvez compter sur le propriétaire et expert en vin Michael Villim pour vous guider à travers l'une des meilleures et des moins chères cartes des vins d'Austin. - W.M.

Le café de granit

Déjeuner : du lundi au vendredi, de 11h30 à 14h. Tarif allégé : du lundi au vendredi, de 14h30 à 17h30. Dimanche, 17h30-21h Brunch : Dimanche, 11h30-15h

Avec l'un des plus grands patios couverts de la ville et des œuvres d'art au néon à l'intérieur, le Granite Cafe est l'endroit idéal pour se détendre en savourant la cuisine fougueuse et typiquement texane du chef/propriétaire Sam Dickey. A ne pas manquer : le Thon Poêlé aux Tomates Vertes Frites sur Sauce Pasilla aux Haricots Noirs Avec Salsa d'Avocat.- R.C.

Clin d'œil

Ce petit restaurant chic du centre-ville est en plein essor depuis la nuit de son ouverture à l'été 2001. C'est grâce au travail acharné des chefs/propriétaires Stewart Scruggs et Mark Paul et de leur personnel talentueux. Le restaurant est suffisamment petit pour que le menu change presque tous les jours, proposant des produits biologiques frais, de saison et souvent locaux et du bœuf Harrell Ranch stellaire, le tout à un prix abordable. Les desserts du chef pâtissier Paul sont remarquables, ne manquez pas la Coupe Citron Meringuée. Ce restaurant très populaire est souvent bruyant et bruyant mais la nourriture ne déçoit jamais. - V.B.W.

Chez Nous

Déjeuner : du mardi au vendredi, de 11h45 à 14h

Dîner : du mardi au dimanche, de 18h à 22h30

Comment est-ce pour le décontracté: La personne qui attend est susceptible d'être équipée d'un jean. Et bien ? Vous pariez, comme dans le carré d'agneau, le steak au poivre, la salade lyonnaise et d'autres plats de bistrot classiques excellemment travaillés. Côté restauration, difficile de faire mieux que les nappes en toile cirée cachemire bordeaux, les fleurs en bouteilles Ricard et les rideaux de dentelle aux fenêtres pour l'ambiance. Chez Nous frappe dans le mille lorsque vous recherchez une expérience gastronomique décontractée complète. - AVANT JC.

Inscrivez-vous au la chronique Newsletter cuisine

Si vous souhaitez soumettre une recette, envoyez-la à [email protected]

Note aux lecteurs : Audacieux et non censuré, La Chronique d'Austin est la source d'information indépendante d'Austin depuis près de 40 ans, exprimant les préoccupations politiques et environnementales de la communauté et soutenant sa scène culturelle active. Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien pour continuer à fournir à Austin une presse indépendante et libre. Si les vraies nouvelles sont importantes pour vous, veuillez envisager de faire un don de 5 $, 10 $ ou tout ce que vous pouvez vous permettre, pour aider à garder notre journalisme sur les stands.


La valeur nutritionnelle

Alors que l'odeur glorieuse de la pizza rôtie flotte par la porte et dans la rue, les chefs de pizza derrière une fenêtre retournent la pâte et choisissent parmi des garnitures et des légumes frais - souvent biologiques et cultivés par le propriétaire - à jeter sur une croûte mince à base de farine de semoule, huile d'olive et eau. La pâte et la sauce sont faites maison, les recettes transmises par les anciens propriétaires italiens de l'établissement la sauce est un mélange rare et parfait de sucré et salé nécessaire à une fine sauce à pizza. Les tartes sont en effet saines, mais portent la saveur et la texture - croûte croustillante, fromage gluant chaud et garnitures avec une bouchée - de la pizza du Vieux Monde que vous trouverez en Europe et dans certains endroits à New York et New Haven, Conn L'endroit est petit et très charmant avec de petites tables recouvertes de nappes en plastique collantes et de bougies. Le joint est géré par une équipe frère-soeur Greg et Dina Gnyp qui sont aussi douces que leur sauce à pizza. Ils attendent sur les tables - un travail assez difficile le mardi lorsque Terra Cotta fait ses valises pour une pizza deux pour un (à 7 $ - 12 $ canadiens pour une tarte, quelle bonne affaire !). Vous devrez peut-être attendre 20 minutes mais cela en vaut la peine. Essayez le Quattro Stagioni, divisé en quatre sections, chacune avec une garniture différente. Les salades sont excellentes et vous pouvez boire du vin, de la bière et des sodas de spécialité. Ne manquez pas la sauce piquante maison pour pizza. Mourir pour.

Meilleure pizza — région de Détroit
Tomates Apizza
29275 W. 14 Mile Road, Farmington Hills
248-855-3555
24369, chemin Halstead, Farmington Hills
248-888-4888

Ajoutez un diplômé du Culinary Institute of America qui a fait son apprentissage dans une pizzeria légendaire de New Haven, dans le Connecticut, à la recette secrète et vous obtenez la meilleure pizza de la ville. Une croûte mince, une sauce tomate à l'ail et bien assaisonnée, une pincée de Pecorino Romano et du basilic frais, voilà ce que vous obtiendrez dans la Margarita classique, la plus simple et la plus raffinée de Naples. Ils l'appellent tarte rouge ici. Commandez moitié rouge, moitié blanc (sans sauce), avec des tomates fraîches et beaucoup d'ail et de basilic. Le paradis des pizzas.

Meilleure pizza au restaurant — Windsor
Pizzeria La Zingara
555, rue Érié Est, Windsor
519-258-7555

La pizza chez La Zingara est la vraie affaire : des beautés à croûte mince simplement surmontées d'une sauce délicieuse et de garnitures délicates. Les choix incluent une pizza à l'huile d'olive, au poivre noir et au romarin, une autre est la Maremonte, garnie d'ail, de persil, de crevettes et de champignons. Bien que la pizza soit divine, certains viennent chez La Zingara pour la caille ou la truite qui rôtissent dans le four à pizza au feu de bois assis au fond de la salle à manger, remplissant le restaurant d'odeurs alléchantes. La charmante trattoria de la devanture propose un si grand choix qu'on pourrait y manger tous les jours.

Meilleure alternative au brunch
Shangri-La
6407, chemin Orchard Lake, Bloomfield ouest
248-626-8585

Le dimanche vers midi, il y a généralement une longue file d'attente devant la porte de ce spacieux restaurant chinois. La prépondérance des clients asiatiques atteste de l'authenticité du plat, qui dans ce cas est un dim sum, un repas composé de petites portions de spécialités chinoises - « les délices du cœur ». Les plats comprennent des boulettes, des petits pains cuits à la vapeur ou au four avec différentes garnitures, des côtes de porc, des poivrons farcis, des crevettes et de nombreux autres plats. Il y a jusqu'à 75 offres différentes chaque jour, avec quelque chose pour exciter tous les palais. Chaque petite assiette ou cuiseur vapeur a trois ou quatre pièces à partager. Évitez l'omelette ce dimanche et partez à la découverte de l'Orient.

Meilleur pain
Pains internationaux Avalon
422 W. Willis St., Détroit
313-832-0008

Célèbre pour ses levains à croûte dure tels que le gros Leelanau Cherry Walnut ou le Poletown Rye à l'ancienne, Avalon, 7 ans, s'est diversifié pour cuire des pains plus doux et à la levure. La gamme 313, nouvelle cet été, comprend des pains à hamburger et un pain de sandwich à 4 $. La brioche au beurre est toujours populaire, mais le plus gros vendeur d'Avalon est Motown Multigrain, peut-être à cause de l'engouement pour les glucides. Le multigrain mélange des baies de blé entier, des baies de seigle, des graines de sésame, du tournesol et du lin. Tout aussi délicieux sont tous les pains fixins, comme le fromage triple crème biologique de Cowgirl Creamery en Californie. Octobre est le mois italien, avec des bonnes affaires sur la focaccia, les fromages et le pesto. (Avalon est également le meilleur endroit pour réseauter avec des socialistes, des experts urbains, des professeurs, des entrepreneurs, des artistes, des DJ, des sans-abri et d'autres personnes qui peuvent changer votre vie.)

Meilleure boulangerie mexicaine
Boulangerie de Mexicantown
4300 W. Vernor Highway, Détroit
313-554-0001

Cette boulangerie est toujours occupée, alors que les gens du quartier font la queue pour leurs bolillos frais du jour - un simple petit pain croustillant au goût riche (et addictif). Le mur de bacs remplis de biscuits et de pâtisseries feuilletées attire les enfants et les adultes qui ont du mal à choisir entre des puercos (une pâtisserie qui se traduit par « cochons à la mélasse ») des empanadas saupoudrées de sucre remplies de pain de maïs sucré à l'ananas, à la pomme ou à la fraise et plus encore. La boulangerie prépare des gâteaux de mariage et d'anniversaire et vend du flan et du pudding au pain. Une petite épicerie propose des saucisses mexicaines et d'autres ingrédients de cuisine, comme des barres de chocolat infusé à la cannelle pour faire du chocolat chaud mexicain. Observez les boulangers par la fenêtre côté rue.

Meilleure boulangerie française
Le Petit Prince
124 W. 14 Mile Road, Birmingham
248-644-7114

Marcel et Yvette Didierjean ont déménagé ici du sud de la France et ont ouvert une boulangerie dans un coin de Birmingham. Vingt-cinq ans plus tard, leurs produits de boulangerie ont un goût de perfection - et ils ont l'air aussi bons qu'ils ont de goût. Leur baguette est un mélange parfait de farine, d'eau, de levure et de sel, il n'y a rien de mieux - une croûte croustillante à l'extérieur, douce et moelleuse à l'intérieur. Alors qu'une baguette demande normalement du beurre sucré, ici elle est si bonne mangée nature que vous devrez nettoyer les miettes de votre voiture en rentrant à la maison.

Meilleure boulangerie italienne
Marché italien de Cantoro et boulangerie
197110 Middlebelt Road, Livonie
248-478-2345

Mario Fallone a ouvert son marché Cantoro à Detroit en 1965. Environ 10 ans plus tard, le marché a déménagé à son emplacement actuel entre les routes Seven et Eight Mile. La famille Fallone fabrique des pains italiens depuis plus de 30 ans. Ils approvisionnent désormais les marchés et les restaurants de la région. Les meilleurs prix et le pain le plus frais sont disponibles au petit marché raffiné, qui vend une variété de spécialités italiennes. La ciabatta est la meilleure. Remplissez le pain plat de boulettes de viande mijotées dans une sauce tomate et saupoudrez de parmesan. Miam.

Meilleur petit déjeuner
Club Bart
22726, avenue Woodward, Ferndale
248-548-8746

Il y a plus de raisons de prendre le petit-déjeuner au Club Bart que de rester à la maison, et les bons prix ne sont que le n ° 3 sur la liste - une nourriture excellente et un permis d'alcool sont les n ° 1 et 2. La plupart des omelettes coûtent 5 $ à 6 $, et vous peut obtenir des œufs Benedict pour 6,50 $. Commandez un mimosa ou un Bloody Mary avec vos over-easy et la vie est douce. Celui qui a décidé de transformer les fabuleux petits pains à la cannelle faits maison en pain perdu a été inspiré. Les œufs à la florentine arborent une formidable hollandaise citronnée et les œufs pochés sont juste assez fermes. Les accros au sucre adoreront la gaufre au chocolat Forêt-Noire avec cerises à l'eau de vie et chantilly.

Meilleur petit déjeuner - banlieues nord
Grillades de Beverly Hills
31471 chemin Southfield, Beverly Hills
248-642-2355

Nous pensons qu'il est difficile de battre le jambon, les œufs et les pommes de terre rissolées le matin. Les biscuits et la sauce aux saucisses ne sont pas mauvais non plus. Mais le "grill", comme on l'appelle, attire les foules chaque jour pour des offres telles que le pain doré aux bananes, l'omelette au homard Cobb, le hachis de bœuf salé et les œufs pochés, et le brouillage au saumon fumé. Un mimosa contrecarre-t-il les bienfaits pour la santé de la farine d'avoine avec des fruits frais ? Probablement pas. Après tout, le jus d'orange est chargé de vitamine C.

Meilleurs sandwichs et desserts sains
Pains internationaux Avalon
422 W. Willis St., Détroit
313-832-0008

Bien qu'Avalon soit connu pour son pain, vous ne pouvez pas battre ses sandwichs et ses desserts. Pour les sandwichs, il y a toujours des options végétariennes et végétaliennes. Un favori bien-aimé est le pesto d'avocat avec des pousses croustillantes et d'autres légumes sur du pain multigrain, ou de la mozzarella fraîche, du basilic et de la tomate sur une baguette. Les sandwichs sont compacts mais chaque bouchée est une expérience de texture et de saveur et ils vous remplissent, pas. Côté desserts, ne manquez pas les tartes de Thanksgiving d'Avalon (inscrivez-vous tôt pour commander les vôtres). Et les barres de céréales et de fruits grillées maison de la boulangerie sont célèbres dans toute la ville. C'est probablement l'offre la plus décadente de tous les temps pour la foule de granola croustillants.

Meilleur repas au marché oriental
Deli de la rue Russell
2465 Russell St., Détroit
313-567-2900

Avant les courses du samedi, faites le plein d'énormes omelettes ou d'œufs brouillés de Bob Cerrito, qui deviennent de plus en plus inventifs chaque semaine. Les ingrédients changent, mais pensez au bacon, au fromage fontina, aux poivrons rouges rôtis et à l'origan ou aux crevettes, aux pétoncles, au crabe et à la sauce béchamel. Les prix vont de 4,50 $ à 6 $ pour les omelettes régulières à environ 7,50 $ pour les spéciaux. Les bruns hachés sont fabriqués à partir de zéro. Des crêpes moelleuses et du pain doré sont servis avec beaucoup de fruits frais et du vrai sirop d'érable. Le buzz est heureux : il y a quelque chose dans le partage de tables avec qui sait qui semble faire ressortir le meilleur des gens.

Meilleur en plein air - centre-ville
Hunter House au Hilton Garden Inn
351 Gratiot Ave. (Harmonie Park), Détroit
313-967-0900

Entourés de fleurs rouges, violettes et magenta, les convives profitent des tables parasols du patio de l'hôtel et de la vue sur un parc de l'autre côté de la rue. Les prix ne sont pas au niveau d'un pique-nique, mais la nourriture non plus : la salade César à 9 $ a une vinaigrette crémeuse et des croûtons copieux, la bande de New York est tendre et importante, le plat de vivaneau et de pétoncles est riche et beurré. Prenez un verre et un dessert par le chef pâtissier sur place, dont le mille feuille au chocolat fait preuve de maîtrise avec le fudge, l'orange et les noisettes.

Meilleur repas en plein air - hors du centre-ville
La Dolce Vita
17546 Woodward, Détroit
313-865-0331

La cour du LDV est la bienvenue comme une oasis. Coincé entre deux bâtiments avec une haute clôture en fer forgé, il est très isolé et se sent très européen. Ce qui est amusant à propos de LDV, c'est l'incongruité: un bel endroit sur une section carrément miteuse de Woodward juste au nord de 6 Mile, avec des Jaguars dans le parking surveillé par un voiturier à l'arrière. La direction a le sens de l'humour : le deuxième dimanche du mois, c'est le brunch du pyjama. "Très Victoria's Secret", déclare le directeur Dean Cicala. Il y a aussi de la musique live du jeudi au dimanche.

Meilleure fusion asiatique
Grille eurasienne
4771, chemin Haggerty, West Bloomfield
248-624-6109

David Lum a éloigné les habitants du chow mein au poulet il y a au moins 25 ans au Rickshaw Inn, introduisant plutôt des plats dont nous n'avions jamais entendu parler.Maintenant, il tient sa cour dans un bistrot de centre commercial et continue de fusionner des ingrédients de pays et de cuisines du monde entier, comme le Crispy Duck Macao servi avec des bok choy croustillants et une sauce aux agrumes. Du flétan d'Alaska à la façon du sud de l'Inde au ribeye au poivre, du bar chilien à la thaïlandaise aux nouilles de Singapour, Lum prépare ses plats avec soin. Ne manquez pas les célèbres brownies noirs russes. Maintenant, c'est la fusion.

Meilleure grosse folie
Alouette
6430 Farmington Road, West Bloomfield
248-661-4466

Jim et Mary Lark ont ​​ouvert ce fabuleux restaurant de style auberge de campagne il y a 23 ans et sont restés occupés depuis. Les Larks offrent toujours une excellente cuisine et un excellent service. Leur carré d'agneau signature Gengis Khan est un régal asiatique. La cataplana de crevettes, de pétoncles, de palourdes, de moules et de chorizo ​​est un favori depuis des années. Les dîners à prix fixe à quatre plats coûtent entre 70 $ et 80 $. Vous pouvez facilement doubler la facture si vous dégustez des vins proposés sur ce que certains disent être l'une des meilleures cartes des vins du pays. Manger chez Lark, c'est comme dîner dans un spa gastronomique : votre palais est choyé. Essayez ceci pour votre prochaine grande occasion, mais assurez-vous que votre carte de crédit n'est pas saturée. Ce sera quand vous partirez, mais vous ne le regretterez pas.

Meilleur emporter cajun
Sandwicherie aux fruits de mer en Louisiane d'André
752 Ouest Huron, Pontiac
248-858-8208

Andre et Dorothy Williams forment l'équipe la plus travailleuse de la ville. Ils ont récemment quitté la Louisiane pour faire de la Motown la nourriture cajun. Leurs po’ boys sont décrochés. Le poisson-chat, les huîtres et les crevettes sont salés, poivrés et croquants, comme il se doit. Ils sont servis sur du pain français et garnis de laitue, tomates, cornichons, mayo et moutarde, si vous le souhaitez. Si Andre's sert une étouffée d'écrevisses - généralement le vendredi - ne le laissez pas passer. Essayez une praline pour un coup de sucre.

Meilleur cajun — East Side
La cuisine créole de M'Dear
15102 Kercheval, parc de la Grosse Pointe
313-821-1881

Les recettes familiales, transmises de génération en génération - le tout avec un certain degré de feu - en font l'une des sources les plus authentiques de nourriture cajun de la région. Le gombo est tellement chargé de riz, de crevettes, d'huîtres, de crabe, de jambon et de saucisses qu'il y a à peine de la place pour le bouillon. Les « grésillants » de poulet, de steak ou de crevettes sont cuits avec des épices noircies dans un bourbon moelleux du Kentucky. Commandez votre po'boy au pouce, farci d'un choix de crevettes frites, d'huîtres, de poisson-chat ou d'andouille.

Meilleur cajun — West Side
Relais routier de Tenny Street
22361 West Village Dr., Dearborn
313-278-3677

La spécialité de la maison est la musique - blues, R&B, jazz et bien sûr Zydeco - mais la nourriture n'est pas une réflexion après coup. C'est épicé mais ne compte pas sur la chaleur pour faire des éclaboussures - chaque saveur a sa propre. Un bol de 4,50 $ de gombo fumé est suffisant pour un repas et trop épais pour appeler un ragoût. Jambalaya est épais avec des crevettes, de la saucisse d'andouille, du poulet et du tasso (porc cajun salé, épicé et fumé). Les écrevisses sont servies en étouffée, épicées et panées à l'apéritif, ou « créoles » cuisinées avec des légumes et du vin rouge. Tenny Street sert également des plats de style sudiste tels que des côtes levées, des bouchées de poisson-chat panées à la semoule de maïs, des côtelettes de porc en croûte de pacanes, des haricots rouges et du riz et des po'boys.

Meilleur endroit pour le créole sur le pouce
Gumbo créole de Louisiane
2053, avenue Gratiot, Détroit
313-446-9639

Pour les soupes, les collations et les dîners à la Nouvelle-Orléans, il n'est pas nécessaire de voyager plus loin que le côté est de Détroit. Pendant des années, la créole de Louisiane s'est spécialisée dans la cuisine épicée influencée par le bayou, y compris des plats tels que des haricots et du riz, du gombo aux fruits de mer et des crevettes créoles. Fonctionnant principalement comme un plat à emporter, le créole de la Louisiane s'adresse aux foules de déjeuners dans les bureaux du centre-ville, ainsi qu'aux clients affamés de fin de soirée. Les plats comportent des assaisonnements épicés ou doux, du poulet, du poisson ou du bœuf et des préparations adaptées aux végétariens. Le menu est un rappel séduisant que la restauration rapide ne s'arrête pas à la file d'attente pour les frites et les hamburgers.

Meilleure chaîne - nouveau
Nouilles & amp Co.
32621 Northwestern Highway, Farmington Hills
248-626-8886
17931, chemin Haggerty (au chemin Six Mile), Northville
248-380-7777
470 S. Main (à la Cinquième Rue), Royal Oak
248-548-7700
3119 Crooks Road (à Big Beaver Road), Troie
248-280-4300

Ces magasins élégants ont fière allure et le personnel super sympa et bien formé est impatient de plaire. Chaque restaurant propose une dizaine de bols de nouilles, quelques salades et soupes. Les bols de nouilles sont tous végétariens, de 3,95 $ pour les nouilles au beurre et le parmesan à 5,95 $ pour le pesto cavatappi - un gagnant. Ajoutez du tofu pour 1,45 $, une poitrine de poulet ou un filet de bœuf pour 1,75 $ ou six crevettes pour 1,95 $. Tout est fait sur commande. Le sauté aux cacahuètes indonésien a une sauce qui vous fera lécher le bol, et le macaroni au fromage crémeux du Wisconsin est l'un des meilleurs vendeurs. C'est la restauration rapide à son meilleur.

Meilleure chaîne — UPSCALE
Unique Restaurant Corp.
Lieux variés
uniquerestaurants.com

Haut de gamme en effet - La dernière entreprise d'Unique Restaurant Corp., Coach Insignia, se trouve au sommet du Ren Cen, avec des prix stratosphériques correspondant à son emplacement. Quiconque a pensé au nom de Coach Insignia devrait être appelé sur le tapis – cela ressemble plus à une marque de polos dorky pour la foule des dirigeants de GM. Le président de l'URC, Matt Prentice, a déclaré que le nouveau chophouse sur le thème de la voiture est le deuxième restaurant le plus haut des États-Unis – alors ils auraient peut-être dû l'appeler Lofty Grub. Quoi qu'il en soit, la réouverture du restaurant en hauteur est très attendue depuis quelques années depuis que GM a refait le Ren Cen. Allez chez Coach Insignia pour le homard et le foie gras. La douzaine de restaurants de Prentice dans la région de Détroit comprennent Shiraz, un steakhouse haut de gamme de la Northern Lakes Seafood Company, qui sert du bar en croûte de Stilton et des crabes à carapace molle et des morilles, un éternel favori sur le thème du Michigan (visitez dans le printemps pour trouver des morilles servies de plusieurs façons). Plus loin dans la chaîne alimentaire se trouvent la Flying Fish Tavern, moins chère mais tout aussi populaire, Portabella et la nouvelle Thunder Bay Brewing Co. URC n'a pas honte d'offrir un programme de dîners fréquents pour ses gros joueurs - suivez vos points sur le site Web et obtenez du champagne gratuit pour votre anniversaire.

Meilleurs plats bon marché — burbs
Roi des falafels
32748, avenue Woodward, Royal Oak
248-554-9881

Quand à Rome… La première chose à essayer au Falafel King est le sandwich signature - galettes de falafel dans un wrap avec houmous, taboulé, laitue, navets marinés, poivrons et sauce tahini. À 3,75 $, le sandwich est imbattable. Tout est cuit à la commande, principalement grillé - ou, dans le cas du shawarma au poulet, cuit sur une plaque chauffante, une dérogation à la méthode traditionnelle de cuisson de la viande sur un gril vertical. Et essayez une tasse de soupe aux lentilles. Il y a beaucoup de bons restaurants du Moyen-Orient en ville, mais aucun n'est meilleur que celui-ci à n'importe quel prix.

Meilleurs restaurants pas chers — Détroit
Café des hommes du Royaume
12400 E. Jefferson, Détroit
313-821-2671

Si vous êtes libre pour le déjeuner, et que c'est un mercredi, jeudi ou vendredi, et que vous aimez la soul food, nous avons une offre pour vous : pour 12 $, vous aurez des fleurs fraîches sur les tables et tout ce que vous pourrez manger au The Kingdom Men's Café, un projet de l'East Lake Baptist Church. Le restaurant de l'église sert une cuisine équivalente à celle de nombreux restaurants de soul food, mais cela coûte moins cher, votre assiette repose sur une nappe en lin et le service est fastidieux. Essayez le poisson-chat, le poulet frit, les côtelettes de porc étouffées et le poulet aux herbes cuit au four. L'une des mères de l'église prépare le quatre-quarts au citron, de texture dense, enrobé d'un glaçage au citron, qui devient cassant lorsqu'il refroidit. Le café est également ouvert le vendredi pour le dîner de 7h à 9h.

Meilleur dîner de poulet
Al-Ameer
29222, chemin Orchard Lake, Farmington Hills
248-851-1122

Allons droit au but : le poulet désossé chez Al-Ameer est la bombe. Il devrait s'appeler "Poulet au charbon de bois succulent avec sauce au citron et à l'ail". Le repas est servi avec une soupe ou une salade et du riz ou des pommes de terre et des pitas fraîchement sortis du four, trop chauds au toucher, et une assiette de légumes marinés, le tout pour 14,95 $, ou une demi-commande pour 9,95 $. Incidemment, la demi-commande est plus que suffisante pour deux personnes pour le déjeuner.

Meilleur contemporain nord-américain
Grille de Beverly Hills
31471 chemin Southfield, Beverly Hills
248-642-2355

En milieu d'après-midi, chaque jour, le chef crée des plats spéciaux à partir d'ingrédients frais qui arrivent ce jour-là : thon albacore avec une sauce épicée aux arachides servi avec bok choy et un riz basmati échalotes médaillons de filet de bœuf grillés dans une sauce de bœuf aux champignons sauvages servis avec purée de pommes de terre à l'ail et courge jaune grillée espadon en croûte de graines de moutarde dans un bouillon au citron et à l'ail garni de tomates, d'épinards et de pommes de terre rattes. Terminez votre repas avec un cordonnier aux fruits frais, qui change également tous les jours.

Meilleur Américain contemporain — north burbs
Restaurant et bar Jérémy
1978, chemin Cass Lake, port de Keego
248-681-2124

Le menu saisonnier changeant fréquemment ne propose qu'une poignée d'entrées, mais vous ne serez probablement pas déçu de quoi que ce soit. Même les aliments les plus ordinaires – poulet, steak, saumon – sont transformés de manière extraordinaire. Les saveurs sont intensifiées et les ingrédients sont réunis de manière à surprendre et à ravir que vous puissiez trouver des tranches de pêches fines comme du papier dans votre salade et une réduction de vin rouge dans votre dessert. Le chef et propriétaire Jeremy Grandon est un artiste qui prend plaisir à la fois à la créativité et à la complexité de la cuisine.

Meilleur américain contemporain — banlieues du nord-ouest
Cuillerée d'amour
27925 Golf Pointe Blvd., Farmington Hills
248-489-9400

Le chef Shawn Loving décrit son menu comme une « nourriture réconfortante haut de gamme ». Il dit qu'il cuisine ce qu'il aime manger, "et ensuite je tords les choses pour les rendre plus élégantes". Vous le remarquerez dès que la nourriture commencera à arriver. Le beurre peut être mélangé à un vin rouge doux et parsemé de salades de canneberges séchées scintillant de condiments comme du jicama croquant, des quartiers d'orange, des morceaux de papaye et du prosciutto. Si vous aimez les côtes levées, celles-ci sont fumées lentement et arrosées de miel et d'ananas. Situé sur le parcours de golf de Copper Creek, vous n'avez pas besoin d'être membre ou même golfeur pour déjeuner ou dîner ici.

Meilleur Américain contemporain — East Side
Sauts
63 Kercheval, Grosse Pointe
313-882-9555

Le chef Chad Steward est l'égal de nombreux chefs célèbres du côté ouest, mais il n'est pas aussi connu. C'est peut-être le café au sous-sol d'un immeuble de bureaux. De nombreux habitants savent que Jumps est un endroit idéal pour le déjeuner et qu'il est formidable pour un petit-déjeuner le week-end, mais le restaurant est également ouvert pour les dîners en semaine (sauf le lundi). Consultez les spéciaux au tableau. Une nuit, des pétoncles en croûte de pacanes garnis de compote de cerises séchées, servis avec une purée de courge poivrée et une petite tour de couscous parsemée de petits pois et d'oignons verts. Imaginez les couleurs !

Meilleur français
Brasserie Zinc et Bar à Vin
6745, chemin Orchard Lake, West Bloomfield
248-865-0500

Succès immédiat depuis son ouverture pour la Saint-Valentin, Zinc attire les visiteurs d'aussi loin que Tolède. La conception de la salle à manger, avec ses miroirs suspendus, amplifie l'excitation des convives serrés qui ont trouvé la dernière « Big Thing ». Les convives aiment le menu français rustique avec des plats du jour tels que le coq au vin, le cassoulet, la bouillabaisse et le bar à la basque, et ils adorent les bières européennes et les vins français - disponibles en demi-verre de 3 à 4 $. Si vous êtes rebuté par l'idée que toute la cuisine française est basée sur la crème et le beurre, préparez-vous à Zinc pour dissiper le mythe. Une brasserie par définition est un restaurant informel qui sert une cuisine simple et copieuse. La Salade Rustique de Zinc est exceptionnelle. Le corégone poêlé avec pommes frites et légumes coûte 10 $ au déjeuner et 13 $ au dîner.

Meilleure soupe aigre-douce
Dong chante
40816, chemin Ryan, Sterling Heights
586-939-6323

L'équilibre délicat entre le piquant et l'aigre est habilement atteint dans la soupe magistrale de Dong Sing. Le classique du Sichuan est si bien fait qu'il pourrait être originaire d'ici. Les saveurs, les textures et les arômes lancent un assaut sur vos papilles. Le léger croquant des champignons des bois, la texture moelleuse des lanières de porc, la tendreté du tofu, le piquant des piments, le fumé de l'huile de sésame : tout se combine pour faire de ce piquant et aigre-doux le meilleur sans égal.

Meilleur italien
Le Ristorante de Giovanni
330 S. Oakwood, Détroit
313-841-0122

C'est la dernière chose à laquelle vous vous attendez dans ce coin oublié de Detroit. Giovanni's est un restaurant urbain et célèbre, apprécié des dirigeants de Ford et des visiteurs européens. Demandez une table dans la salle de la cheminée, avec ses lustres à l'ancienne et sa cave à vin. Les pâtes sont fraîchement préparées chaque jour par une nonna italienne qui le fait depuis 60 ans. Tous les classiques sont ici : gnocchis, langoustines au vin blanc et cinq versions de veau, dont Veal di Granchio, servis avec des tomates séchées, des asperges et du crabe dans un glaçage à l'eau de vie. Meilleur pari : pétoncles, crevettes et artichauts au pesto pomodoro sur linguine.

Meilleure expérience italienne du Vieux Monde
Café de Rome
3401, rue Riopelle
313-831-5940

Considéré comme le plus ancien restaurant de Détroit, Roma mérite son excellente réputation. La célèbre salade maison, assaisonnée de sel et de poivre, de vinaigre, d'huile et de parmesan, et composée d'œufs hachés et de pois chiches, constitue un excellent déjeuner à elle seule, mais peu de gens oublient les pâtes - les spaghettis à la sauce à la viande sont un favori - et le veau est aussi bon que possible. Ce n'est pas une nouvelle cuisine, c'est de la vieille cuisine italienne lourde et cela pourrait vous donner des brûlures d'estomac. Mais le bar lambrissé est romantique et les serveurs en smoking donnent à l'endroit une atmosphère du Vieux Monde, le cadre du marché de l'Est ajoute au charme.

Meilleur italien — Nouveau
Da Francesco Cuisine Italienne
49624, avenue Van Dyke, canton de Shelby
586-731-7544

Situé dans un centre commercial indescriptible, Da Francesco est un endroit dans lequel vous ne tomberez jamais. Mais la nourriture est excellente et les prix sont étonnamment bas. Les pâtes marinara sont un plateau de fettuccine garni de crevettes, de moules, de palourdes et de calamars. Le plat copieux est accompagné d'une soupe et d'une salade pour 15,95 $. Le pollo foresta is-ah da best-a — médaillons de poulet avec tomates séchées, artichauts et beaucoup de champignons sauvages dans une sauce madère. Toutes les pâtes farcies et les gnocchis sont faits à la main quotidiennement. Même si vous habitez dans le West Side, cet endroit vaut le détour.

Meilleurs plats pas chers — Italien
Le restaurant de Giorgio
25920 Greenfield, Oak Park
248-968-4060

On dirait un comptoir lunch rétro, mais choisissez dans la section « Counterside Gourmet » du menu, et vous pourriez aussi bien être dans une petite trattoria italienne. Lorsque vous commandez des cerises jubilé, elles y mettent le feu juste devant vous, comme si vous étiez dans le plus raffiné des restaurants. C'est un petit restaurant, donc les plats à emporter sont très populaires - le dîner chez Giorgio est une affaire, et de nombreux clients fidèles le savent.

Meilleur italien — East Side
Bucci (anciennement la cuisine italienne de Maxine)
20217 Mack, Grosse Pointe
313-882-1044

Vous pouvez regarder le chef Bucci Mamushlari préparer votre dîner dans la cuisine ouverte. Commencez par la tosca d'artichauts. Les cœurs sont coupés en deux, trempés dans une pâte aux œufs, sautés et servis avec une sauce au citron parsemée de câpres. Précisez la sauce blanche avec les linguine con vongole, pour que vous puissiez vraiment goûter les palourdes sucrées, qui sont abondantes. Le poulet bella est une spécialité de la maison composée de cerises séchées, de noix et de noisettes dans une délicieuse sauce Marsala. Lorsqu'il a acheté le restaurant, le chef Bucci n'avait pas assez d'argent pour changer le nom. Maintenant, il le fait. Même endroit, même bonne bouffe.

Meilleur Moyen-Orient — banlieues nord
Jardin Libanais
43259, avenue Woodward, Bloomfield Hills
248-253-9300

Ce nouveau venu sur la scène du Moyen-Orient met l'accent sur une cuisine saine. Le maza libanais (plat d'apéritif combiné) comprend du houmous, du baba ghannoush, du taboulé, du fatoush, des feuilles de vigne, du falafel, du kibbee frit, des légumes mélangés et des cornichons - assez pour remplir trois ou quatre personnes - pour 20 $. La soupe de lentilles entières n'est qu'un peu meilleure que la soupe de riz au poulet. La lentille écrasée est crémeuse sans crème. Vérifiez les plats du jour comme le gigot d'agneau farci pour environ 8 $.

Meilleur Moyen-Orient — East Side
L'arrière-boutique de Steve
24935 Jefferson, St. Clair Shores
586-774-4545

Steve's n'est plus une arrière-salle, mais le nom est intact et la nourriture est en grande partie inchangée - et c'est une bonne chose. Les saveurs vives de citron, d'ail, de persil et d'huile d'olive se retrouvent dans la plupart des plats. Les légumes sont utilisés de manière inventive et la viande est un acteur mineur. Gardez de la place pour les desserts comme la tarte aux figues ou les abricots cuits à la liqueur, farcis de beurre de pistache et garnis de yaourt, de crème fouettée et de dragées.

Meilleur nouveau restaurant du centre-ville
Oslo
1456 avenue Woodward, Détroit
313-963-0300

Le mot s'est répandu rapidement. Oslo ouvrait le centre-ville avec des sushis «nouveaux» dans un cadre magnifique et moderne. Le restaurant/bar de nuit/club a été immédiatement adopté par ceux qui ont intérêt à faire revivre le centre-ville. Les groupes migrent après le travail pour pop sushi et edamame ou pour partager une assiette combinée ou une boisson. Étonnamment, le bar à sushis est également visité par les clients de l'après-théâtre et des Tigers. La piste de danse en bas joue de la musique électronique pour une autre foule. Tout le monde est souriant et un personnel enthousiaste vous fait savoir que vous êtes au bon endroit.

Meilleur pad thaï
Café Pad Thaï
6601, chemin Orchard Lake, West Bloomfield
248-737-5941

Comme on pouvait s'y attendre, le Pad Thai servi à son homonyme est excellent. La sauce de poisson, qui n'a pas le goût du poisson, donne un goût légèrement aigre au plat de nouilles classique. Cuit avec des morceaux de viande ou de fruits de mer (au choix) et garni de laitue râpée, de carottes et d'arachides moulues, c'est un régal simple mais savoureux et copieux. Si vous aimez plus d'ingrédients, demandez à Sue, la serveuse et copropriétaire, d'ajouter une commande de légumes au plat.

Meilleur endroit pour manger et écouter du jazz de classe mondiale
Salon du clavier du boulanger
20510 Livernois, Détroit
313-345-6300

Avec Juanita Jackson, la « reine de l'aile » de Detroit aux commandes de la cuisine, le poulet frit a intérêt à être bon. Les légumes verts, les ignames et les pois aux yeux noirs sont des côtés alléchants. Le poisson-chat est croustillant à l'extérieur et doux et humide à l'intérieur. Quelle façon de profiter de la meilleure scène jazz de Détroit. Les jam sessions au cours de la semaine attirent certains des meilleurs musiciens du monde – beaucoup sont les meilleurs du monde. La nourriture est une raison suffisante pour venir. Il n'y a même pas de frais de couverture. Bas ça.

Meilleurs fruits de mer — Détroit
Doña Lola
1312 Springwells, Détroit
313-843-4129

Certains des meilleurs restaurants de fruits de mer comptent sur du poisson frais préparé simplement. Le poisson légèrement assaisonné et servi avec peut-être une sauce au beurre et aux amandes effilées est un régal.Joe Muer en a été la preuve pendant plusieurs décennies. Mais dans ce petit restaurant de fruits de mer équatorien du sud-ouest de Détroit, Lola Suttles propose plusieurs soupes de fruits de mer et un ceviche délicat. Les queues de crevettes ou de homard à la sauce à l'ail sont délicieuses. Le riz aux fruits de mer de Dona Lola, semblable à la paella, est à ne pas manquer.

Meilleurs fruits de mer — burbs du nord-ouest
Steve et Rocky
43150 Rivière Grand, Novi
248-374-0688

Deux des chefs les plus respectés de la région - Steve Allen du Golden Mushroom et Rocky Rachwitz du groupe Chuck Muer - se sont associés pour ouvrir ce restaurant de fruits de mer attrayant en 1998. Leur approche met l'accent sur la fraîcheur et la créativité. Les glaçages, les sauces et les accompagnements élaborés créent un thème harmonieux pour chaque entrée. Le thon à nageoires jaunes est glacé à la sauce hoisin et présenté avec un gâteau de riz asiatique, de l'ananas grillé et des oignons doux. C'est un restaurant où les non-amateurs de poisson trouveront des alternatives intéressantes, comme le caneton rôti avec du riz sauvage, des lentilles et du bacon.

Meilleurs fruits de mer — banlieues du nord-est
Fruits de mer et Chop House de la troisième vague
19 S. Washington, Oxford
248-969-3600

Il y a une poissonnerie à l'arrière et un bar à sushis au milieu, mais la plupart des gens viennent pour des dîners comme les fettucines aux crevettes de Malibu, avec une sauce tomate au vin et des tomates séchées, des champignons, des épinards, des artichauts et des crevettes. Le thon ahi au sésame de style asiatique est à peine saisi, le laissant rouge mais chaud au centre. Les dîners sont accompagnés d'une très bonne salade maison, d'un légume et de votre choix de riz sauvage pilaf, de pommes de terre rouges ou de frites chophouse. Les spéciaux de la semaine comprennent des huîtres, des alevins de poisson, des crevettes et du crabe.

Meilleur poulet tandoori
Maison de l'Inde
28841, chemin Orchard Lake, Farmington Hills
248-553-7391

Un tandoor est un four en argile utilisé pour cuire de délicieux pains indiens - naan - et des viandes et fruits de mer assaisonnés à des températures brûlantes. L'un des plats tandoori les plus populaires est le poulet écorché et frotté avec du sel et du citron, puis trempé dans une marinade de yogourt et de coriandre, de cumin, d'ail et d'autres épices. La viande est cuite en quelques minutes, entourée d'une chaleur intense dans le tandoor. A la sortie du four, le poulet est légèrement carbonisé à l'extérieur et moelleux à l'intérieur.

Meilleurs sandwichs déjantés
Woody's
117 S. Main Street, Rochester
248-601-3200

C'est une catégorie facile à gagner, car il n'y a pas de sandwichs aussi bizarres et délicieux que ceux servis chez Woody's. Ne laissez pas cela diminuer les gagnants. Ne manquez pas le « Taste of India Cajun Grinder », le moulin à poulet tandoori, le moulin à kebob, le curry végétarien cajun ou les moulins à samosa. Chacun vaut le détour à Rochester juste pour se vanter.

Meilleur Calamars
George & Harry's Blues Café
22048 Michigan Avenue, Dearborn
313-359-2799

Les calamars sont faciles à ruiner avec trop de panure ou trop de graisse. Cuire les calamars trop longtemps et c'est caoutchouteux. Chez George & Harry's, le chef Nico Dimopoulos prépare des « calamars frits instantanés », aériens et croustillants. Il utilise des « t & t » (tubes et tentacules) du Rhode Island plutôt que le produit chinois moins cher et plus dur, et les fait mariner dans du babeurre pendant deux jours pour les attendrir. Il enrobe au minimum les morceaux de deux sortes de farine et les fait sauter rapidement dans de l'huile de canola propre. Ajouter les citrons verts et la sauce à la coriandre et le dîner est prêt.

Meilleur emporter
Assiette
18441 Mack Ave., Détroit
313-886-2444

«Nous gardons notre petit coin de l'univers heureux», explique le chef Paul Sulek. Les habitués fidèles viennent une ou deux fois par semaine pour des entrées créatives comme le filet de porc rôti aux herbes et le saumon en croûte de pommes de terre, ou un accompagnement d'asperges aïoli. Les plus populaires sont les salades d'entrée comme le steak d'asperges grillées et le gorgonzola (avec filet rôti saignant, noix et vinaigrette de Dijon), la mozzarella marinée (boules de mozzarella fraîches, croûtons, pignons, parmesan et oignons rouges) ou le Maurice (inspiré du célèbre vieux Hudson's version, avec laitue iceberg avec poulet, jambon, fromage suisse, tomates, oignons rouges, œufs hachés et cornichons).

Meilleur plat à emporter — Moyen-Orient
Nouvelle boulangerie Yasmeen
13900 W. Warren, Dearborn
313-582-6035

Bien qu'elle propose des dizaines de sucreries et de produits de boulangerie libanais, New Yasmeen est bien plus qu'une boulangerie. Il propose des plats traditionnels du sud du Liban que vous ne trouverez nulle part ailleurs dans la région. Regardez la vitrine et demandez. De nombreuses sélections sont végétariennes et les non-mangeurs de viande peuvent se régaler de combos riches en protéines avec de l'huile d'olive, du blé concassé, des pois chiches et de l'ail. Demandez la combinaison aubergine-pois chiches. Ou essayez Fateh , un mélange acidulé et noisetté de pois chiches, de yaourt, de menthe et de pignons de pin, servi chaud. Trois petits déjeuners libanais sont proposés, dont un foul (prononcez « fou ») composé de fèves et de pois chiches marinés à l'ail et au citron. Des sandwichs très bon marché et les plats d'agneau habituels sont également à portée de main, et vous pouvez dîner avec des fourchettes en plastique dans une belle salle à manger couverte de tuiles. Ne manquez pas les olives, les chocolats importés et autres articles d'épicerie en stock.

Meilleure chaîne
Buca di Beppo
38888 Six Mile Road, Livonie
734-462-6442
270 North Old Woodard Ave., Birmingham
248-540-9463
12575, chemin Hall, Utique
586-803-9463

Le siège l'appelle "une collection de restaurants de quartier" - 97 d'entre eux dans tout le pays, au dernier décompte. La mission de l'entreprise est de ramener les convives dans les années 50, lorsque les familles étaient nombreuses et que les boulettes de viande l'étaient aussi. L'idée est de faire semblant d'être dans le sous-sol (buca) d'un gars (Beppo) qui a émigré du sud de l'Italie. Les plateaux de style familial sont de bonnes affaires : une petite pâte en nourrit trois comme plat principal, et la plupart vont de 12 $ à 15 $. L'éventail de choix est énorme et la qualité est élevée. Les sauces contiennent des tomates reconnaissables, pas de la pâte de tomates. Les favoris locaux sont la pizza margherita, le poulet au citron et le quattro al forno - un échantillon de spécialités de pâtes cuites au four. Mangia !

Meilleure cuisine contemporaine
Bistro MamO
5880 Wyandotte E., Windsor
519-948-0693

La carte est courte et inventive. Ryan Odette, chef-propriétaire de 30 ans, réunit des ingrédients familiers dans des combinaisons inspirées qui permettent à tous les composants de jouer en même temps. Il associe la richesse du canard au mordant de la roquette, l'acidité des panais et la douceur des abricots et des figues. Il construit une salade avec du Gorgonzola, des noix de cajou et du bacon. Les patates douces sont écrasées avec du bourbon, les épinards à peine cuits sont servis avec des asperges, le fromage de chèvre est accompagné de prosciutto cotto et de griottes mijotées. Plus typiques mais tout aussi somptueux : champignons cremini à l'asiago et huile de truffe blanche sur fettuccine. Ce bistrot est à ne pas manquer.

Meilleur hachis de bœuf salé
Thés Sheila
115 E. Quatrième rue, Rochester
248-601-0648

Traditionalistes, cherchez ailleurs. Le hachis de bœuf salé, le plus plébéien des petits déjeuners, fait peau neuve chez Sheila Teas. Le bœuf est toujours saumuré et salé comme la mer, mais il est haché avec des patates douces au lieu de patates ordinaires. Le sel du bœuf met parfaitement en valeur la richesse des pommes de terre, et la portion généreuse s'avère plus riche que sucrée. Mangez ceci avant le travail et vous n'aurez pas besoin de déjeuner.

Meilleurs beignets de crabe
Brandon
20000 Harper, Harper Woods
313-343-9677

Quel est le secret des beignets de crabe plumeux, croustillants à l'extérieur mais légers comme un nuage à l'intérieur ? Chez Brandon, il peut s'agir de la très fine couche de panko (mie de pain japonaise, à la fois plus grossière et plus légère que les autres). La mayonnaise au vin blanc maison mélangée à la chair de crabe en morceaux peut aider. Et peut-être que la sauce piquante Cholula a un impact - il y a une touche à la fois dans le gâteau au crabe lui-même et dans la sauce tartare douce sur le côté. En entrée à 9$ ou en sandwich à 11,25$ avec frites gaufrées, ces délicates beautés suffisent à faire la réputation d'un restaurant à elles seules.

Meilleures crêpes
Joséphine Crêperie et Bistro
241 W. Nine Mile, Ferndale
248-399-1366

Ici, les crêpes ne font que commencer le plaisir : à partir du menu français et d'inspiration française, vous pouvez également commander des vins faits maison, des pâtés et du coq au vin. Les crêpes sont faites avec de la farine de sarrasin et farcies et garnies de beaucoup de garniture. Servi avec des accompagnements de légumes, on fait un repas substantiel. En entrée, choisissez entre poulet-asperges sauce crème moutarde, champignons sauvages et boeuf bourguignon. Pour le dessert, essayez des baies mélangées ou du Nutella avec de la crème fouettée fraîche. Tout cela et bien plus encore (comme les mimosas, les œufs Bénédicte et les œufs Norvégiens) est disponible pour le brunch du dimanche.

Meilleur éthiopien
Nil Bleu
545 Ouest, chemin Nine Mile, Ferndale
248-547-6699
221 E. Washington, Ann Arbor
734-998-4746

Les convives reviennent à ce « meilleur » vivace parce que les saveurs sont si intenses qu'elles vibrent presque. (Ou est-ce parce que nous aimons manger avec les doigts ?) Les végétariens en particulier sont bien servis ici, même si le poulet, l'agneau et le bœuf sont tout aussi bons. Du chou vert foncé, une purée de lentilles rouges, des pois cassés jaune vif et du chou sauté au jalapeño - chacun est délicieusement épicé, souvent avec de l'oignon et de l'ail, ou avec une sauce berbère de type barbecue. Les jus se mélangent au fur et à mesure qu'ils s'imprègnent de l'injera, qui devient alors la meilleure partie du repas. Bar complet aussi.

Meilleure nourriture dans un bar sportif
Détroit de Harry
2482 Clifford, Détroit
313-964-1575

Un bar sportif gourmand ? Les fans des Lions s'en soucient-ils ? Apparemment, ça suffit. Harry's a une double personnalité, avec des hamburgers, du chili et du fish and chips d'une part, et des pâtes aux crevettes du Golfe avec des cœurs d'artichauts et une chiffonnade de basilic de l'autre. Parfois, le chef Jim Lamb mélange les genres, comme un steak plat sur des gnocchis frits ou des côtes levées avec des asperges rôties. La salade peut être de la verdure des champs avec des tomates séchées au soleil et du parmesan, ou chargée de bacon, de fromage bleu, d'œufs et d'oignons rouges. Une pluralité de plats, y compris la quesadilla aux crevettes, contiennent une composante ardente, ce qui les rend bien assortis à la bière. À moins que vous ne commandiez un martini au citron vert.

Meilleur mexicain
Señor López Taqueria
7146 Michigan Avenue (près de Cecil), Détroit
313-551-0685

Les haricots sont la mesure d'un restaurant mexicain, et Sr. López les fait bien. Cuits frais tous les jours avec des oignons, ils sont entiers, pas écrasés et frits. Les points forts sont le tilapia entier croustillant, les piments rellenos (deux poblanos à peine trempés dans la pâte aux œufs, grillés et pelés pour une saveur fumée et remplis de Muenster crémeux), le guacamole (en morceaux et infusé de citron vert), le simple taco à 1,25 $ (enduit de coriandre) , et soupe au poulet. Un plat à ne pas manquer est le Carne de Puerco en Chile Verde - de tendres morceaux de porc braisés dans une sauce tomatillo et piment vert (peut-être le meilleur repas à 7 $ en ville). Au lieu des favoris habituels du gringo, lancez-vous et essayez le ceviche, le mole (rouge ou vert) et les boissons mexicaines comme l'horchata, le tamarindo et la jamaïque. Bonus : Sr. López évite le saindoux.

Meilleures fajitas
L'hacienda de Juan
31313 Dequindre, Madison Heights
248-583-9792

Le menu déclare que Juan est la maison de la fajita flamboyante que nous devions voir. Ce sont d'excellentes fajitas : beaucoup de poivrons verts et d'oignons grillés, du poulet et du steak grillés, bien assaisonnés. C'est très amusant de regarder le serveur verser du cognac autour du périmètre de la plaque chauffante en fonte et de l'allumer d'un simple clic sur un briquet. La liqueur lui donne une saveur douce. Allez-y et faites des folies pour le fromage supplémentaire (1 $) parce que les flammes le fondent si bien.

Meilleure soirée quand vous ne payez pas
Restaurant de fruits de mer McCormick et Schmick's
2850 Coolidge Road, Somerset Sud, Troie
248-637-6400

La chaîne McC&S est présente dans 22 États et avec son clubby, ses boiseries sombres, ses cabines privées aux rideaux de velours et son bar accueillant les cigares, l'atmosphère est intime. Le menu change tous les jours car 35 à 42 plats de fruits de mer frais arrivent par avion. Mais vous paierez 14 $ pour un hamburger, 32 $ pour un steak et 26 $/lb. pour le homard vivant.

Meilleur endroit pour prendre les unités parentales
Embouteillage
511 W. Canfield, Détroit
313-831-9470

Si papa et toi vous battez toujours pour le chèque, voici un endroit où vous n'avez pas à le laisser gagner (les entrées sont de 10 $ à 17 $). Si les loyers demandent toujours : « Pourquoi habitez-vous encore à Detroit, fiston ? » vous pouvez leur dire que TJ's est une institution de Détroit (39 ans et plus) et qu'il fabrique sa propre bière, pain, glace et fromage - c'est vraiment cool? C'est aussi un endroit magnifique et confortable pour manger : du bois avec des cheminées, des antiquités soignées, du vieux verre et une belle architecture intérieure. La variété des plats ravira les palais de toutes les générations (pain de viande et hamburgers aux lentilles, fish-and-chips et tarte au fromage de chèvre), et personne ne rentre chez soi grincheux après les desserts décadents de TJ.

Meilleur restaurant pour faire des folies
Hommage
31425 W. 12 Mile Road, Farmington Hills
248-848-9393

Lorsque l'argent n'est pas un objet, faites de Tribute votre objectif. C'est tout simplement la meilleure expérience gustative que vous puissiez trouver, dans une atmosphère de cocooning sans trop de gesticulations. Le chef primé Takashi Yagihashi change quotidiennement le menu français avec des touches asiatiques. Yagihashi utilise autant que possible des ingrédients locaux tout en se concentrant sur les fruits de mer. Une facture typique sur le menu à la carte est de 100 $ par personne. Le menu dégustation de huit plats - les caprices du jour de Yagihashi - est de 90 $, et un vin différent accompagne chaque plat.

Meilleure rénovation de restaurant
La Cuisine
417 rue Pelissier, Windsor
519-253-6432

Pas facile de reprendre un bastion de la cuisine française à l'ancienne depuis 28 ans, mais le verdict est tombé : les nouveaux propriétaires ont reconquis les fidèles fans de François Sully. Le chef Harvey Cross cuisine toujours en français, bien sûr, mais il a mis à jour le menu autrefois statique. Outre des plats comme le confit de canard (maintenant ajouté à la salade) et la bouillabaisse, Sully sert du saumon en croûte de poivre avec une sauce au safran, des tournedos Rossini (avec du foie gras et de la sauce madère) et des tournedos Saint-André - une version raffinée de bœuf et de fromage fondu. Les habitués sont contents, les nouveaux aussi.

Meilleur restaurant pour une soirée romantique
Nico
851, rue Érié Est, Windsor
519-255-7548

C'est la sensualité de la cuisine qui rend cet endroit romantique, bien que les bougies, les vins italiens et le service courtois facilitent également les convives vers les délices d'après-dîner. Nico ne met que 14 tables, donc aucune agitation ne vous distraira du sujet à l'étude. Après un fond de veau provimi à la crème aux quatre champignons, toutes les résistances se dissolvent. L'extravagance du saumon farci au crabe, aux crevettes et aux artichauts pourrait faire dire oui à une religieuse. Si vous commandez des pâtes, faites-en une courte, comme des penne au saumon au caviar, pour ne pas gâcher la soirée avec une gorgée.

Meilleur restaurant aujourd'hui disparu
Manoir Alain
3203, rue Peter, Windsor

Lorsque le chef Perihan Alan a décidé de prendre sa retraite après 21 ans, un cri s'est élevé parmi les fans de longue date de l'unique Alan Manor. Qu'est-ce qui peut remplacer une maison de 1877 remplie d'antiquités et servant un plat d'aubergines sensuel appelé « Le prêtre évanoui » ? Où trouverons-nous notre Manor Delight (phyllo à l'abricot, à la noix de coco et à la liqueur) ? L'animateur préféré de tous, le beau Dhirendra Miyanger, déménage à Vancouver pour mieux poursuivre sa carrière d'acteur. Les fans de Dhirendra dans la série "Jinnah" peuvent le chercher dans une anthologie CBC en 13 parties sur l'amour. L'amour de la nourriture est-il inclus?

Meilleur restaurant aujourd'hui disparu - déjeuner
Café du petit monde
111 E. Kirby, Détroit

Lorsque Small World a fermé ses portes le 30 juillet, après 11 ans, les travailleurs du centre culturel ont été privés de leur option préférée de bon déjeuner à bon prix. Les vibrations amicales étaient tout aussi importantes pour les légions d'habitués au cœur brisé. Incapable de s'entendre sur un nouveau bail avec la direction de l'Institut international, Small World a fermé. Espérons que la chef Rita Ahluwalia ouvre à nouveau.

Le meilleur endroit pour faire exploser vos gains de casino
Iridescence (à l'intérieur du Motor City Casino)
2901, avenue Grand River, Détroit
313-237-7711

Si vous avez frappé fort aux tables, c'est l'endroit pour célébrer. La carte des vins s'étend jusqu'à 499 $. Les ingrédients sont extravagants : les gnocchis sont truffés, le foie gras est servi avec des fruits caramélisés. L'échantillon de fruits de mer comprend une terrine de homard, un shooter d'huîtres Kamoto ivre dans un martini au concombre et des sushis au caviar. Les entrées commencent à 36 $ pour la poitrine de faisan. Les côtes courtes à 41 $ ont remporté la médaille d'or pour l'équipe américaine à la Coupe du monde culinaire. N'oubliez pas que Lady Luck peut sourire à n'importe qui - il n'y a pas de code vestimentaire et vos convives peuvent porter des pantalons de survêtement.

Meilleur steakhouse
Chiraz
30100, chemin Telegraph, fermes Bingham
248-645-5289

Maintenant que le steak est considéré comme un aliment santé, du moins par les Atkins, il est encore plus important de savoir où trouver votre dose de rouge qui saigne. Le shiraz haut de gamme ne sert que la qualité la plus grasse, de première qualité, ce qui en fait des filets mignons intensément aromatisés, des lanières de New York, des porterhouses (20 oz) et des côtes levées (29 $ à 39 $). La viande est savamment agrémentée d'une sélection de sauces : essence de veau au porto, béarnaise, morille, crème de raifort ou zip de Detroit. Un côté de pomme de terre au four coûte 4 $, mais vous n'allez pas le commander de toute façon.

Meilleur sushi noir
Oslo
1456 avenue Woodward, Détroit
313-963-0300

Le design est noir mais les vibrations ne le sont pas. La disposition « ahistorique » du propriétaire-architecte entoure le diner dans des formes en bois peintes en noir. La piste de danse de la cave est la même, avec juste quelques lumières rouges pour atténuer l'obscurité. Dans cet espace élégant et informel, le chef originaire de Tokyo, Kaku Usui, ne s'en tient aux traditions japonaises que dans la mesure où il en a envie, et son mélange fonctionne. Essayez l'anguille de rivière salée ou le thon épicé, avec une chaleur qui s'accumule sur vous après l'avoir mangé. Demandez une tête de crevette frite, qui n'est pas au menu : Usui l'appelle sa « belle chips de pomme de terre ».

Meilleurs sushis — West Side
Sushi Bar d'OJ
29429, chemin Orchard Lake, Farmington Hills
248-553-5080

OJ Suzuki crée des sushis avec la grâce d'un samouraï Kurosawa maniant son dai-tachi. OJ est convaincu de servir des sushis traditionnels en mettant l'accent sur la qualité de la nourriture, et non sur des gadgets. Ses créations sont aussi étonnantes que délicieuses. « Faire de la nourriture nécessite un cœur artistique », dit-il. Le menu est un peu déroutant, mais OJ est plus heureux si vous lui laissez la commande. Faites-lui savoir que vous n'avez pas peur d'essayer l'insolite et que vous allez vous régaler.

Meilleur sushi — East Side
Poisson noble
45 E. Chemin 14 Mile, Clawson
248-585-2314

L'un des meilleurs endroits pour les sushis est aussi l'un des moins prétentieux. Vous obtenez ce que vous voyez : un petit bar à sushis à l'arrière d'une épicerie japonaise. C'est la fraîcheur du poisson et l'art de la préparation qui distinguent Noble Fish. Des prix raisonnables ne font pas de mal non plus. Cochez ce que vous voulez dans le menu et remplissez votre propre tasse en polystyrène avec de l'eau ou du thé vert provenant d'un pot commun.Remarquable est le rouleau d'araignée: un mince cylindre de riz enveloppé de nori et comportant les petites pattes d'un crabe à carapace molle (frit) s'échappant de chaque extrémité. Bravo pour le rouleau du Michigan, un rouleau à l'envers rempli de thon, de concombre, d'avocat et d'une sauce épicée.

Meilleur japonais
fleur de cerisier
43588 W. Oaks Drive, Novi
248-380-9169

Le menu est plus complet que de nombreux autres restaurants japonais, et le restaurant abrite un bar yakitori (grill) ainsi qu'un bar à sushis. Tout est préparé et présenté dans le style japonais gracieux, avec une attention particulière aux détails. Toutes les entrées standard sont proposées, ainsi que des éléments que nous n'avons pas vus ailleurs, comme le kamonabe - des tranches de canard cuites dans un bouillon à votre table, avec des légumes, du tofu et des nouilles. Ten zaru combine des nouilles de sarrasin réfrigérées avec du tempura de crevettes et de légumes. Autre suggestion : oyako cha, bouillon de poisson servi dans un petit chaudron en fer avec œufs de saumon, saumon, riz, œuf et algues.

Meilleurs tamales
El Comal
3456 W. Vernor Highway, Détroit
313-841-7753

Oubliez les tamales secs que vous avez peut-être goûtés ailleurs - El Comal sert des tamales colombiens et guatémaltèques qui sont de loin supérieurs à la version mexicaine - plus juteux, avec plus de farce (et peut-être plus de saindoux ?). Enveloppé dans une feuille de bananier, bien sûr, le tamale colombien contient du poulet et du bacon (ou simplement du poulet) et est accompagné d'arepa (un gâteau de maïs), de riz et de haricots. Le tamale guatémaltèque plus simple est accompagné d'une sauce secrète préparée uniquement par la propriétaire Elda Castellano et est servi avec du café, selon la tradition guatémaltèque.

Les meilleures tapas
Trois, un bar de dégustation
63, rue Pitt Est, Windsor
519-258-3303

Three tire le meilleur parti du concept des tapas avec un menu qui emprunte à l'asiatique, à l'espagnol, au français et plus encore. Chaque plat a le goût de la spécialité du chef. La meilleure façon de commander est le « plato », un assortiment de cinq ou six plats, plus gros que la plupart des tapas : choisissez végétarien, viande, fruits de mer ou « humeur du chef ». Les plats phares sont la tempura, une assiette d'asperges fumées, un cœur d'artichaut et d'endives, des côtelettes d'agneau à la sauce balsamique et des quesadillas de canard à la tapenade. Le chef pâtissier en résidence concocte un sublime plato de desserts qui, si vous avez de la chance, inclura une crème brûlée à la framboise. L'esprit des tapas imprègne également les choix de vins : vous pouvez commander au verre, à la bouteille ou au «goût». Si vous partagez, une soirée amusante est garantie.

Meilleur thé
La croûte supérieure
75 Kercheval, Fermes Grosse Pointe
313-884-5637

Le thé n'a pas besoin d'être dur ou amer. Le secret est d'acheter les meilleures variétés, qui auront de grandes feuilles, explique Alison Boomer, propriétaire d'Upper Crust, et de ne pas les serrer, ni les soumettre à la lumière ou à la chaleur. Sa sélection provient de Grace Rare Tea, et elle utilise un filtre extra-long pour laisser les feuilles s'ouvrir. Le petit-déjeuner irlandais pur Assam (un noir indien), par exemple, est fumé et soyeux. Bien qu'il soit parfait seul, un peu de lait ne le compromet pas, et il est servi avec un miel artisanal frais. Essayez Winey Keemun English Breakfast ou Darjeeling Superb 6000 (noir), ou Gunpowder Pearl Pinhead, un thé vert roulé à la main en pastilles. Vous pouvez boire à Upper Crust ou emporter le thé chez vous.

Meilleure soupe thaïlandaise
Thaï Bangkok
9737 Joseph Campau, Hamtramck
313-875-5770

Un bol géant de Tom Kha pour 2 $ est moyennement fougueux mais bien plus - sucré avec du lait de coco, terreux avec de la coriandre, riche en viande. Les saveurs se jouent tout en restant différenciées. Tom Yum, sans le lait de coco, est presque aussi bon et comprend des tranches de tomate ainsi que des feuilles de citronnelle et de lime kaffir. Ne regardez pas seulement dans la section « Soupes » : certains des plats « Nouilles » sont aussi des soupes. Ba-Mee-Mu-Dang combine des nouilles aux œufs, du porc rouge rôti, des fèves germées, de l'ail frit, des cacahuètes concassées, de la coriandre et des oignons verts dans un sublime bouillon. Le résultat est complexe et copieux mais léger - exactement ce que vous voulez dans une soupe thaïlandaise.

Meilleur vietnamien
Annam Restaurant Vietnamien
22053 Michigan Avenue, Dearborn
313-565-8744

Annam est toujours le meilleur en raison de la délicatesse éthérée de sa nourriture associée à l'élégance sobre de l'environnement. Le secret de la famille Nguyen est d'utiliser des herbes fraîches - coriandre, menthe, citronnelle - et de les faire sauter avec peu d'huiles. Les favoris des clients sont le poulet à la citronnelle et le poisson-chat cuits dans un pot en argile avec une sauce caramélisée. Tout aussi bons sont les germes de soja chauds aux crevettes (une salade légère), l'apéritif sampler, la bouillabaisse et le poulet au gingembre avec aubergine. Il y a une carte des vins et un bar complet, avec des bières japonaises et chinoises. Demandez à votre serveur quels vins commander avec du bœuf saté ou du poulet au gingembre.

Meilleure nourriture de l'âme
Magnolia
1440 E. Franklin St., Détroit
313-393-0018

Des couples impeccablement vêtus se mêlent à ceux en T-shirts et jeans. Les duos romantiques côtoient les grandes familles qui baissent la tête et disent la grâce avant de manger. La combinaison de l'élégance et de l'accessibilité rend Magnolia inhabituel et rafraîchissant. Les entrées sont à un prix raisonnable, les portions sont plus que copieuses. Les points forts incluent les côtes levées, le steak frit au poulet, le poisson-chat pané au babeurre et le pain de viande. Il y a une intrigue secondaire cajun avec des spécialités comme le gombo, les po’ boys et le poulet vaudou. Deux accompagnements accompagnent la plupart des plats principaux : une excellente purée de pommes de terre, des ignames cuites au sirop, des macaronis au fromage crémeux, des frites cajun épicées, des légumes verts poivrés. Desserts fantastiques à seulement 4 $. Ouvert tous les jours, bar complet.

Meilleure charcuterie
La charcuterie de Steve
6646, chemin Telegraph, Bloomfield Hills
248-932-0800

Chacun a son propre critère pour mesurer la qualité d'une épicerie fine. Le nôtre est un sandwich au pastrami. Comme le bœuf salé, le pastrami commence comme une poitrine marinée dans de la saumure, mais les deux viandes se séparent ensuite. Le pastrami est enrobé de grains de poivre concassés, d'ail et d'autres épices, puis fumé. Steve's fait un excellent sandwich au pastrami sur du pain de seigle coupé à la main avec une croûte croustillante. Il est empilé de viande, mais pas si haut que vous ne pouvez pas mettre votre bouche autour. Le sandwich n'est pas trop gras, mais pas sans gras, servi avec une bonne moutarde, et deux cornichons à l'aneth.

Meilleur avant le théâtre
Cuisine
670 Lothrop St., Détroit
313-872-5110

Situé à l'ombre du Fisher Building, Cuisine attire une foule de théâtre animée. La maison des années 1920 est simple mais élégante - il y a un bar complet et des sièges à la fois en haut et en bas. Le menu franco-américain de Paul Groz est ambitieux et créatif, sophistiqué et mémorable. Chaque entrée de la courte liste est présentée de manière classique et les desserts parfaitement exécutés sont merveilleux. Le personnel sait comment vous faire sortir avant que le rideau ne se lève.

Meilleur déjeuner pécheur
Nouveau restaurant du centre
3100 W. Grand Blvd., Détroit
313-875-0088

L'élément chaud ici est des ailes de poulet frites avec des gaufres. Quatre ailes de poulet entourent une énorme gaufre belge avec une grosse boule de beurre au milieu, surmontée d'une succulente fraise rouge. C'est presque classé X. Les offres du déjeuner sont divisées entre de simples sandwichs et salades et des entrées plus élaborées. Si c'est une journée spéciale, ou si vous avez une longue pause déjeuner (ou si vous êtes le patron), regardez les entrées pour le poulet Marsala, les fajitas, les côtes levées saupoudrées de jerk, les crevettes citron-ail et plus encore. Une salade d'accompagnement de diverses jeunes pousses est livrée avec.

Meilleure tendance
Nouveaux restaurants à Détroit
Qui aurait pensé que tant de nouveaux restaurants ouvriraient dans la soi-disant capitale du meurtre ? Certains sont dans les lieux chauds, regroupés autour de Comerica Park. D'autres se trouvent dans des zones pratiquement désertes, comme Magnolia, qui a ouvert cet été dans le quartier des entrepôts (autrefois florissant) (aujourd'hui abandonné grâce à la politique des casinos), ou Altas Global Bistro, qui a ouvert sur une bande en lambeaux de Woodward non loin du Medical et centres culturels. Un chef de file de cette tendance, Sweet Georgia Brown, a trouvé un public enthousiaste pour sa cuisine méridionale haut de gamme à Greektown. Oslo, jusqu'au centre-ville, a été décrite par notre critique comme « l'intersection du Japon et de la techno, un club et un restaurant, des sushis et une sensibilité américaine ». Le Tom's Oyster Bar, en face du RenCen, est un endroit très prisé pour se retrouver après le travail. Coach Insignia vient d'ouvrir ses portes à l'intérieur du RenCen avec une vue plongeante sur la rivière Détroit. Également au RenCen : Seldom Blues, un restaurant et club de jazz de 300 places. Royal Oak, vous avez rencontré la concurrence, et elle est féroce.

Meilleur Cubain
Café La Havane
417 S. Main St., Royal Oak
248-544-6255

Le Café Habana propose une nouvelle cuisine intéressante dans la région métropolitaine, dans un cadre funky-chic, avec de la musique latine, un bar complet et de bons moments à passer. La nourriture cubaine est simple mais substantielle. Les viandes grillées dominent les plats principaux, et elles sont rehaussées de salsas et de marinades fraîches et épicées. Le carne asado est un bifteck de flanc mariné dans du mojo, une combinaison de jus d'orange aigre, d'ail et de coriandre. Trempez-le dans la sauce chimichurri (persil, coriandre, ail, huile d'olive et vinaigre de vin rouge). C'est une fusion exceptionnelle : la viande grillée et grillée avec les saveurs piquantes et fraîches de la trempette. La boisson de choix : mojitos — club soda avec rhum, sucre et citron vert versé sur de la menthe fraîche.

Meilleur Belge
Baston
419 S. Main St., Royal Oak
248-544-6250

Le concept ici est une brasserie belge, et la bière est brassée sur place. Un échantillonneur servi sur une planche de bois comprend cinq coulées de 3 onces. Au menu, des plats belges par excellence, tels que le moule (moules), le waterzooi de fruits de mer (une variante de la bouillabaisse), la brandade de morue (purée de morue salée, pommes de terre et huile d'olive, un aliment de base des pauvres pendant des siècles) et deux fois frit Frites belges servies avec mayonnaise. La salade maison est une salade aussi parfaite que jamais : endive belge mélangée à des jeunes pousses et garnie de cubes de betteraves rôties, de cerises séchées au soleil et de noix sucrées-épicées. Le gâteau au chocolat chaud est accompagné d'une incroyable glace à l'espresso.

Meilleure raison de HONTE le nouveau propriétaire de restaurant
Baston
419 S. Main St., Royal Oak
248-544-6250

Le restaurant est magnifique. L'étage supérieur rappelle un restaurant de fruits de mer du Grand Central Terminal, et en bas, le bar est ultra-chic avec des téléviseurs diffusant des dessins animés malades et de petites tables et des canapés bas pour traîner - il est permis de fumer - un gros plus. Mais où est la sélection de bières belges ? Les bières belges sont parmi les plus anciennes et les meilleures de la planète, et difficiles à trouver dans cette partie des États-Unis. Mais Bastone ne sert que leurs bières maison, qui sont au mieux médiocres. C'était qui l'idée ? S'il te plaît, Bastone, apporte-nous de la Tappist Ale importée, de l'Orvall, de la Duvall et les exotiques ! Ils le font depuis des centaines d'années en Belgique, n'essayez même pas de rivaliser !

Meilleur végétarien
Auberge Saison Café
500 E. Quatrième rue, Royal Oak
248-547-7916

C'est toujours le meilleur restaurant végétarien de la région métropolitaine, et il semble que ce le sera toujours. Ouvert depuis 1981 et maintenant sous un nouveau propriétaire, Inn Season n'a fait que s'améliorer avec l'âge. La salle à manger confortable est remplie de personnes de tous âges vêtues de T-shirts politiquement corrects. Des ingrédients fins et biologiques sont utilisés et de nombreux plats sont disponibles dans des variantes végétaliennes. Recherchez un menu qui change selon les saisons, avec des pizzas intéressantes, des salades, des plats d'inspiration mexicaine et plus encore. Les desserts peuvent être préparés avec des ingrédients biologiques, mais ils n'ont pas un goût « sain ».

Meilleures nouilles
Maison de nouilles
24267 Novi Road, Novi
248-348-5580

Dîner au Noodle House est une véritable expérience japonaise, c'est un établissement modeste avec des plats impressionnants à l'intérieur. La plupart des convives sont d'origine asiatique et il existe une grande sélection de bandes dessinées japonaises à lire pendant le dîner. Choisissez parmi les nombreuses variétés de soupes proposées : 16 variantes de ramen luxueux (nouilles aux œufs), sept d'udon (nouilles de blé tendre) et cinq de délicieuses soba (nouilles de sarrasin).

Le meilleur endroit pour convaincre quelqu'un de déménager à Detroit
Doux Georgia Brown
1045 Brush, Détroit
313-965-1245

Le jour de la Saint-Valentin dernier, une lectrice a écrit et lui a demandé où emmener son petit ami de Big Apple pour le dîner, un endroit qui pourrait lui faire sentir positivement à propos de Detroit. Nous avons suggéré Sweet Georgia Brown, et le New Yorker a été impressionné. C'est un endroit qui reflète et célèbre Detroit, du menu inspiré du Sud au jazz live en passant par le centre-ville - et cela se fait dans une atmosphère chic et excitante, gracieuse et accueillante. Bien sûr, c'est une folie, mais si vous devez vraiment impressionner quelqu'un, cela fera l'affaire.

Meilleur casher
Lait et miel
6600 W. Érable, West Bloomfield
248-661-2327

Situé à l'intérieur du centre communautaire juif, Milk & Honey est un restaurant gastronomique qui se trouve être casher. Les entrées de poisson sont à l'honneur, le succulent thon rouge ahi et le bar en croûte de pistache sont tous deux parfaitement préparés. La sélection d'entrées végétariennes est suffisamment créative pour rajeunir le régime alimentaire des végétariens de longue date, et certains des éléments du menu sont si bons que vous ne pourrez pas y résister lors d'une prochaine visite.

Meilleur chinois - banlieues nord-est
Récolte d'or
6880 12 Mile Road, Warren
586-751-5288

Il y a deux menus à Golden Harvest prétendant être chinois et l'authentique vous sera proposé. Essayez les crevettes aux noix dont la présentation rappelle un gâteau de mariage, le premier étage étant des fleurons de brocoli soigneusement disposés, le deuxième étage des crevettes, qui sont frits sans panure, si dodus et gonflés qu'ils semblent avoir été reconstitués comme des nuages. Le dernier étage est une dispersion de noix confites et de graines de sésame. Le « glaçage », une sauce blanche sucrée, est tempéré par la forte saveur d'agrumes des citrons. C'est un plat exceptionnel, et il y en a bien d'autres.

Meilleur chinois - banlieues du nord-ouest
Hong Hua
27925, chemin Orchard Lake, Farmington Hills
248-489-2280

"Fine Chinese Dining" lit le menu, et à bien des égards, cette promesse est tenue. Les plats sont préparés avec une attention particulière aux détails et le menu propose de nombreux éléments inhabituels, tels que la soupe au nid d'oiseau. Les rouleaux de salade et de fruits de mer sont enveloppés dans des peaux de tofu et frits croustillants. Une entrée remarquable est le calmar enroulé autour de la mousse de crevettes. Servi sur des brochettes en bois, ce plat est si beau et si délicieux que vous y reviendrez souvent. Commandez-le avec un verre de vin blanc pour soulager les flocons de piment.

Meilleur adapté aux enfants
Restaurant laitier familial Guernsey Farms
21300 Novi Road, Northville
248-349-1466

Nous sommes de l'école qui ne croit pas que les enfants ont besoin de personnages de dessins animés plus grands que nature pour dîner avec eux. Si vous voulez offrir à vos enfants une véritable expérience américaine, essayez cet endroit coincé dans les années 50, qui fait partie d'une véritable laiterie qui produit du lait, du babeurre et de la crème glacée incroyablement délicieux. La nourriture est adaptée aux enfants, y compris le poulet rôti, le pain de viande, les côtelettes de porc, les hamburgers et les sandwichs. Le poulet est mémorable, le reste est ordinaire, mais peu importe, parce que vous gardez de la place pour le dessert, n'est-ce pas ? Obtenez un sundae à l'intérieur ou un cornet à manger à l'extérieur sous un chêne centenaire en loupe. Un anneau de rochers autour de l'arbre offre des sièges et un plaisir d'escalade sans fin pour les tykes.

Meilleur indien
Cuisine indienne rangoli
3055 E. Walton Blvd., Auburn Hills
248-377-3800

Les délicieux samoussas vous séduiront : pâte feuilletée enroulée autour d'une garniture d'agneau haché ou de pommes de terre et petits pois légèrement épicés. Les entrées se présentent dans de petites soupières en cuivre parmi nos préférées : le nargisi aloo, une pomme de terre évidée et farcie d'un mélange de noix, de légumes et de fromage cottage tikka masala, des morceaux de viande de poitrine rôtis au four tandoori puis cuits dans une sauce épaisse et succulente chettinadu , poulet au poivre cuit avec des piments ardents dans un curry de noix de coco (il faut un estomac solide pour celui-ci) et paneer tikka, une forme rôtie de fromage mariné, servi avec une sauce tomate-crème épaisse sur le côté.