Nouvelles recettes

Gardez de la place pour le dessert avec Joseph Murphy de Jean-Georges

Gardez de la place pour le dessert avec Joseph Murphy de Jean-Georges


Découvrez nos photos du chef pâtissier de New York au travail

Fraîchement sorti d'une autre critique quatre étoiles du New York Times, Jean-Georges reste dans l'échelon supérieur des restaurants non seulement à New York, mais dans tout le pays. Jean-Georges Vongerichten a célébré le dix-septième anniversaire de son restaurant phare plus tôt cette année. Il y a dix-sept ans, Ruth Reichl disait de Jean-Georges : « C'est un tout nouveau genre de restaurant quatre étoiles. Pete Wells, un mois après l'anniversaire du restaurant, a écrit : « Jean-Georges est toujours un restaurant quatre étoiles. C'est tout. Merci pour votre temps." Ils ne font pas seulement quelque chose de bien, ils font presque tout bien.

Cela inclut ce que le chef pâtissier Joseph Murphy prépare dans la cuisine du sous-sol. Ses desserts se déclinent en quatuors – quatre dégustations sur un thème similaire. Au menu en ce moment, du chocolat, de la rhubarbe, de la fraise et du caramel. Murphy déclare : « Nous commençons toujours par quelque chose de léger et finissons par un plat plus riche. L'inspiration vient des produits du marché. Nous essayons toujours d'être saisonniers.

Il y a de la beauté dans la simplicité des desserts de Murphy. Les ingrédients les plus frais offrent des saveurs authentiques sans trop compliquer les plats. « J'aime les classiques. Avant, je m'intéressais aux composants plus techniques d'une assiette, mais maintenant je préfère en faire moins à un fruit qui est déjà beau au départ », explique Murphy. Nous lui avons rendu visite en cuisine pour voir comment le maître pâtissier crée ses quatuors.

Chocolat

Le dessert signature chez Jean-Georges est le gâteau au chocolat chaud. Cela commence ici avec une goutte de sauce au chocolat.

Meringue au sel fumé

Murphy place la meringue sur la crème au chocolat au lait pour une partie du dessert au chocolat. Il comprend également des oranges confites et des noisettes.

Jane Bruce est la rédactrice photo du Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @janeebruce.


Pete Wells offre quatre cierges magiques à Jean-Georges

Pete Wells trouve que Jean-Georges VongerichtenLe restaurant phare de est toujours au sommet de sa forme. Eh bien, la plupart du temps. Les rouleaux de printemps ne sont pas parfaitement croustillants lors d'une de ses visites, et le critique trouve une énergie étrange sur le podium d'accueil. Mais il aime l'expérience culinaire globale :

Le critique réserve un éloge particulier aux desserts de Joseph Murphy et le service des vins de Laura Williamson. Wells écrit également que Jean-Georges « est la salle à manger moderne la plus élégante de la ville ». Quatre étoiles.
REMARQUE: Une chose a changé depuis la critique de Frank Bruni en 2006 : Le restaurant s'écrit désormais Jean Trait d'union Georges. Bien qu'un employé ait précédemment dit à Eater que le restaurant était toujours orthographié sans trait d'union, il semble maintenant que l'équipe soit passée au trait d'union complet. Les noms de l'homme et du restaurant sont désormais orthographiés de la même manière.
· Les étoiles restent alignées [NYT]
· Tous les reportages de Jean-Georges [


Vous aurez besoin de six ramequins de 6 onces allant au four pour la recette, que vous pouvez trouver dans n'importe quel magasin de cuisine. Si vous avez des ramequins légèrement plus grands, la recette est toujours faisable, mais vous devrez probablement ajouter une minute ou deux du temps de cuisson (et cela aura également un impact sur le nombre de portions que vous obtiendrez de la pâte).

Commencez par beurrer généreusement les ramequins pour que les gâteaux se détachent facilement.

Faire fondre un bâton de beurre et ajouter le chocolat haché dans le bol.

Remuer jusqu'à ce que le chocolat soit fondu et lisse. S'il reste quelques morceaux de chocolat, remettez le bol au micro-ondes pendant 20 secondes, puis remuez à nouveau.

Ensuite, mélanger les œufs, les jaunes d'œufs, la cassonade, le sel et l'extrait de vanille dans un bol.

Battre jusqu'à ce qu'il soit pâle et épais, environ 4 minutes.

Ajouter le mélange de farine et de chocolat fondu (le mélange de chocolat coule au fond).

Il se dégonflera un peu, ça va.

Répartir la pâte uniformément dans les ramequins préparés.

Cuire 10 minutes au four à 450 °F. (Si vous n'êtes pas prêt à faire cuire les gâteaux tout de suite, vous pouvez couvrir les ramequins d'une pellicule plastique et les conserver au réfrigérateur, amenez-les simplement à température ambiante avant la cuisson.)

Ils gonfleront juste au-dessus du bord des ramequins. Assurez-vous de ne pas trop les cuire, sinon les centres ne fondront pas. Laisser reposer les gâteaux dans les ramequins pendant une minute, puis les retourner délicatement sur des assiettes.

Saupoudrez de sucre glace et servez avec de la crème glacée à la vanille ou de la crème fouettée sucrée et des baies.


Jean-Georges Goes Country

La lumière du soleil traversait les fenêtres de la cuisine impeccable et aérée alors que le célèbre chef Jean-Georges Vongerichten préparait un repas de poulet pané et de petites asperges tandis que l'un de ses critiques les plus durs attendait le déjeuner.

Mais cette grande salle rutilante, avec son poêle à six feux et sa cheminée à bois, n'était pas dans l'un des 26 restaurants du chef. M. Vongerichten portait un pull bleu, pas des blancs de chef. Et la critique était Chloé, sa fille de 8 ans, qui a reniflé le plat de poulet et a choisi des macaronis au fromage à la place.

C'est la maison de week-end de M. Vongerichten, qui a introduit quelque chose de nouveau dans la vie du chef : un week-end. Pendant 35 ans, il a travaillé six jours par semaine. Mais depuis qu'il a acheté cette maison traditionnelle il y a environ deux ans, M. Vongerichten dit qu'il passe la plupart des week-ends ici, arrivant le samedi matin et rentrant en ville le dimanche soir.

"Il était temps", déclare Clive Davis, le magnat de la musique et ami de longue date. "Le fait que [M. Vongerichten] équilibre sa vie et participe au développement et à la croissance de sa famille, je pense que c'est une sage décision."


2000 Sondage sur les restaurants

Les experts votent pour les restaurants les plus remarquables dans 16 villes nord-américaines.

Le simple fait de décider où aller dîner est devenu tout sauf simple. Il y a plus de choix que jamais, et les passer au crible tous est devenu un travail à temps plein. C'est pourquoi, lorsque nous menons notre sondage complet sur les restaurants en Amérique du Nord, nous nous adressons aux personnes qui pensent aux restaurants pour gagner leur vie. Avec l'aide de la société de sondage Yankelovich Partners, nous interviewons des centaines d'initiés de la gastronomie et du vin - y compris des critiques, des journalistes, des chefs et des restaurateurs - dans 16 grandes villes. (Inutile de dire que les deux derniers groupes ne sont pas autorisés à proposer leurs propres places.) Chaque expert répond à deux douzaines de questions visant à déterminer quels restaurants se démarquent vraiment - pour le bon comportement et pour le mauvais. Si les initiés remarquent une amélioration spectaculaire quelque part, ils nous le disent. S'ils se retournent contre le meilleur nouveau restaurant de l'année dernière et décident qu'il est le plus surévalué cette année, nous le découvrons également. C'est comme prendre un instantané de la scène culinaire et, en même temps, obtenir de bons conseils sur les endroits où manger.

MEILLEUR RESTAURANT
Boulevard 1, rue Mission 415-543-6084.
La fantaisie Art Nouveau du designer Pat Kuleto&aposs offre une toile de fond théâtrale appropriée pour la cuisine de Nancy Oakes (1993 F&W Best New Chef), qui met en vedette un groupe varié d'ingrédients, chacun d'eux parfaitement moulé.

MEILLEUR BUZZ
Cinquième étage 12 Quatrième rue 415-348-1555.
Personne ne vient pour la vue - le restaurant est au centre du cinquième étage d'un hôtel et il n'y a pas de fenêtre donnant sur la rue. Au lieu de cela, ils viennent pour l'intérieur sexy du supper-club et les variations virtuoses de George Morrone&aposs sur des thèmes, comme le cochon de lait qui se présente sous six formes : saucisses, carré, longe, bacon, cuisse et une terrine de pieds et d'oreilles.

MEILLEURS CHEFS&apos HANGOUT
Globe 290, avenue du Pacifique 415-391-4132.
Alfred Portale, David Burke, Mark Miller--ils ont tous été ici. La copropriétaire Mary Klingbeil rapporte avoir entendu une matrone de la société dire : « Je ne croyais pas que le Globe était un lieu de rencontre pour les chefs jusqu'à ce que j'essaye d'aller chercher le ballet. Je ne pouvais même pas entrer, tous ces gens en pantalons à carreaux bloquaient la porte.

MEILLEUR SOMMELIER
Rubicon 558, rue Sacramento 415-434-4100.
Larry Stone a déjà suivi une formation de chimiste, et c'est en quelque sorte ce qu'il est. Il se précipite dans un nœud papillon, dispensant des conseils savants sur la composition de chaque vin et comment il réagira à une substance donnée sur le menu.

MEILLEUR NOUVEAU RESTAURANT
Picasso Le Bellagio, 3600 Las Vegas Blvd. S. 702-693-7223.
Julian Serrano est l'un des rares chefs célèbres qui vivent (et cuisinent) à Las Vegas, plaçant Picasso devant certains des concurrents qui ont ouvert leurs portes au cours des deux dernières années. Le restaurant a également remporté le prix de l'intérieur le plus élégant. Vous pensez que cela a quelque chose à voir avec la collection de plusieurs millions de dollars de 16 toiles de Picasso accrochées aux murs ?

MEILLEURE VALEUR
Le Buffet du Bellagio 3600, boulevard Las Vegas S. 702-693-7111.
La tartinade à volonté - seviche, pintade grillée, chevreuil aux canneberges, saumon confit, purée violette, salade de poitrine de porc poivrée, chapon rôti, 11 sortes de fruits de mer froids - est déjà une aubaine chez 22,95 $ pour le dîner. (Le petit-déjeuner et le déjeuner sont encore moins chers.) Et pensez à l'argent que vous économiserez lorsque vous n'aurez plus besoin de manger pendant une semaine. Également élu Meilleur Hangout de Chefs&apos.

LE PLUS SUSCEPTIBLE DE DURER
La fabrique de gâteaux au fromage Caesars Palace, 3500 Las Vegas Blvd. P. 702-792-6888.
Avant qu'un entrepreneur n'ouvre un autre restaurant de 25 millions de dollars sur le Strip, il voudra peut-être réfléchir à cette idée : les Las Vegans croient apparemment que le secret de la longévité est de vendre 43 variétés de cheesecake.

MEILLEURS SOMMELIERS
Auréole Le Mandalay Bay, 3950 Las Vegas Blvd. P. 702-632-7401.
Est-ce leur habileté à guider les clients à travers la liste de 2 500 bouteilles ? Ou le fait qu'une fois le choix fait, les sommeliers donnent l'ordre à une jeune femme appelée ange du vin d'être attachée dans un harnais et soulevée dans les airs pour récupérer la bouteille de la tour à vin de quatre étages ?

MEILLEUR RESTAURANT
Tuqueé 3842 Rue Saint-Denis 514 499-2084.
Son restaurant de Manhattan, Cena, a fermé après douze mois difficiles, peut-être que le chef Normand Laprise était censé voyager. Sa cuisine exquise, après tout, dépend de ses relations étroites avec les agriculteurs - assez difficiles à maintenir dans un pays, sans parler de deux. Il revient à temps plein à Montréal, alors remerciez-le en commandant son célèbre menu dégustation de foie gras à cinq plats.

MEILLEUR NOUVEAU RESTAURANT
Jongleux 3434 Rue Saint-Denis 514-841-8080.
Au fil des années, les admirateurs du chef Nicolas Jongleux l'ont suivi en ville, de cuisine en cuisine, dans ses fréquents changements de poste. Maintenant qu'il a enfin un endroit à lui, ses fans n'auront plus à appeler à l'avance pour sa dernière adresse chaque fois qu'ils voudront renouer avec ces joues de cochons braisées.

LE PLUS SURESTIÉ
La Queue de Cheval 3600 1221 boul. René-Levesque O. 514-390-0090.
L'année dernière, ce steak house moderne a remporté le prix du meilleur nouveau restaurant cette année, il est le plus surévalué, le plus cher et le restaurant avec le plus d'attitude. Est-ce que toute cette viande rouge a fait ressortir une tendance sanguinaire chez nos répondants ?

MEILLEURS SOMMELIERS
Les Chenêts Rue Bishop 514-844-1842.
Chaque membre du personnel est équipé pour faire des recommandations de la liste de 48 000 bouteilles, jusqu'au 1899 Château Lafite-Rothschild.

MEILLEUR RESTAURANT
Spago Beverly Hills 176 N. Ca&# xF1on Dr., Beverly Hills 310-385-0880.
Wolfgang Puck&aposs le premier Spago, à Hollywood, a établi une norme en matière d'élégance décontractée. A Beverly Hills, il a pris le sérieux, avec un service méticuleux, une cuisine californienne impeccable de Lee Hefter (F&W Best New Chef 1998) et une atmosphère où le seul faste est fourni par les invités de marque. Également élu Meilleur Hangout de Chefs&apos et Le plus susceptible de durer.

MEILLEUR NOUVEAU RESTAURANT
Mélisse 1104 Wilshire Blvd., Santa Monica 310-395-0881.
Josiah Citrin (Meilleur nouveau chef F&W 1997) a ouvert un restaurant de grand style, du service rigoureusement correct à la cuisine axée sur les ingrédients. Essayez le menu dégustation de légumes à cinq plats, avec un dessert à la tomate.

MEILLEURE VALEUR
Joe&aposs 1023, boulevard Abbot Kinney, Venise 310-399-5811.
"Peut-être que si je facturais plus, je pourrais vivre dans un manoir d'un million de dollars", dit le chef et propriétaire Joseph Miller. Les familles qui s'entassent ici pour la cuisine californienne classique de Miller&aposs pourraient penser qu'il mérite la maison, mais elles sont toujours heureuses qu'il ne demande pas plus de 21 $ pour ses entrées.

MEILLEURE CARTE DES VINS
Valentino 3115 Pico Blvd., Santa Monica 310-829-4313.
Valentino a frappé un grand chelem vineux cette année, remportant la meilleure carte des vins, le meilleur sommelier, les meilleurs vins au verre, les meilleures valeurs, les meilleurs accords avec la nourriture et le meilleur endroit pour prendre un vin snob.

MEILLEUR RESTAURANT
Hoku&aposs Hôtel Kahala Mandarin Oriental, 5000, avenue Kahala 808-739-8888.
Entre les mains de l'équipe internationale de chefs Hoku&aposs, les fours tandoori, les woks du Sichuan et d'autres outils du monde entier semblent avoir toujours été destinés à Hawaï.

REFLÈTE LE MIEUX LA VILLE
Alan Wong&aposs Rue S. King 808-949-2526.
D'autres restaurants d'Honolulu ont des cadres plus beaux (Wong&aposs est au troisième étage d'un immeuble de bureaux à plusieurs pâtés de maisons de la plage), mais aucun n'a Alan Wong, dont les présentations spirituelles et dramatiques incarnent la cuisine hawaïenne moderne. Il montre des ingrédients locaux, dont sept cafés locaux différents.

MEILLEUR SERVICE
La Mer Hôtel Halekulani, 2199 Kalia Rd. 808-923-2311.
Dès que vous vous asseyez, quelqu'un vous apporte une coupe de Champagne. Après cela, qu'est-ce qui pourrait mal tourner? Très peu. Chaque table est suivie par un capitaine et deux serveurs, tous portant des nœuds papillon et des smokings et formés à l'art perdu de l'hospitalité de l'ère des plantations.

MEILLEURS CHEFS&apos HANGOUT
Auberge de la rue latérale 1225 rue Hopaka 808-591-0253.
Donc, à l'écart, il n'est même pas répertorié dans Zagat, Side Street Inn est un favori d'un certain nombre de chefs d'Honolulu, qui viennent regarder le sport à la télévision et manger des côtelettes de porc poêlées. Autre bonus : des portions géantes à petits prix. Le chef Colin Nishida a déclaré : « La note moyenne pour le dîner est peut-être de 20 $, mais vous devez apporter beaucoup d'appétit, car elle contient beaucoup de nourriture. »

MEILLEURES VALEURS DE VINS
Palomino Euro Bistro 66, rue Queen 808-528-2400.
Il fait peut-être partie d'une chaîne basée à Seattle, mais Palomino est maintenant une sorte d'institution locale. Parce que le propriétaire de l'entreprise achète des vins pour 13 restaurants à la fois, il obtient des offres intéressantes et répercute les économies sur les convives.

MEILLEUR RESTAURANT (cravate)
Aujourd'hui Hôtel Four Seasons, 200, rue Boylston 617-451-1392.
Clio Eliot Suite Hotel, 370, avenue Commonwealth 617-536-7200.
Pignoli 79 Place du parc 617-338-7500.
Cette cravate à trois voies atteste de la vigueur de la scène gastronomique de Boston. Aujourd&aposhui est le plus luxueux et old school Clio et Pignoli sont les vitrines de la cuisine inventive de Ken Oringer et Lydia Shire, respectivement.

MEILLEUR NOUVEAU RESTAURANT
Rayon 8, rue High 617-426-1234.
Michael Schlow (Meilleur nouveau chef F&W 1996) a incontestablement un succès avec cette salle à manger ambitieuse du centre-ville, qui a également remporté le prix du meilleur buzz et du plus élégant intérieur. (Le concepteur a fait des merveilles avec la salle en forme de fer à cheval, qui était autrefois la rotonde d'une banque.)

REFLÈTE LE MIEUX LA VILLE
Fruits de mer légaux 255 State Street 617-227-3115. (Plusieurs emplacements.)
Les fruits de mer sont si importants à Boston qu'une morue est suspendue dans les chambres de la maison d'État. Une réplique dorée est suspendue au-dessus de la porte de la succursale de Legal&aposs au bord de l'eau, faisant la publicité d'un poisson frais et pétillant dans le plus pur style de la Nouvelle-Angleterre.

MEILLEURE CARTE DES VINS
Aujourd'hui Hôtel Four Seasons, 200, rue Boylston 617-451-1392.
Une clientèle forte s'aligne pour les rares embouteillages californiens d'Aujourd'hui, comme le très convoité Arrowood Saralee&aposs Vineyard Viognier 1998.

MEILLEUR RESTAURANT
Caféé Annie 1728, boul. 713-840-1111.
Il a 20 ans mais ne montre aucun signe de l'âge. Les chefs Ben Berryhill et Robert Del Grande font des choses étranges et merveilleuses avec la cuisine du sud-ouest, comme rôtir un filet de bœuf avec des grains de café. Également nommé Meilleure carte des vins.

MEILLEURE SCÈNE DE FIN DE NUIT
Sambuca Jazz Café 909 Texas Avenue 713-224-5299.
Sambuca est l'une des principales raisons pour lesquelles les gens viennent au centre-ville de Houston après la tombée de la nuit. Il garde des heures tardives - la cuisine est ouverte jusqu'à 1 heure du matin le week-end - et propose de la musique live tous les soirs, avec du swing le lundi et de la salsa le jeudi.

MEILLEURS SOMMELIERS
Pappas Brothers Steakhouse 5839 chemin Westheimer 713-780-7352.
Vous remarquerez que la catégorie ici n'est pas Meilleur Sommelier mais Meilleurs Sommeliers, au pluriel. Ça, c'est parce qu'il y en a sept, avec trois ou quatre qui circulent chaque nuit. L'un, Scotti Stark, est un maître sommelier certifié et les six autres préparent l'examen. S'ils réussissent tous, il y aura plus de maîtres sommeliers chez Pappas Brothers qu'il n'y en a dans de nombreux petits pays.

MEILLEUR ENDROIT POUR PRENDRE UN VIN SNOB
Brennan&aposs Houston 3300, rue Smith 713-522-9711.
Tout comme la liste elle-même contient des épigraphes de penseurs allant de Dean Martin à Aristophane, les vins de Brennan&aposs vont des "blancs modestes" dans la gamme de 20 $ aux rouges à succès, comme un magnum de 1993 Opus One pour 495 $.

MEILLEUR RESTAURANT
Norman&aposs 21 avenue Almeria, Coral Gables 305-446-6767.
Norman Van Aken est l'un des pères de la fusion, et l'un des rares à bien faire les choses. Il marie les saveurs les plus éclatantes de la Caraïbe, de l'Amérique latine aux îles.

MEILLEUR NOUVEAU RESTAURANT
Souhaiter 801 Collins Avenue, Miami Beach 305-674-9474.
L'antidote parfait pour la scène fébrile des restaurants de Miami Beach. Le designer Todd Oldham a créé une toile de fond onirique d'inspiration persane pour la cuisine onirique et pan-mondiale d'Andrea Curto (2000 F&W Meilleur nouveau chef).

LE PLUS SURESTIÉ
Grillades chinoises 404 Washington Ave., Miami Beach 305-534-2211.
La plupart des visiteurs s'accordent à dire que la cuisine fusion chinoise est excellente, mais après avoir été malmené par la foule au bar, crié pour être entendu par votre rendez-vous et arraché votre serveur à la table Stallone&aposs, qui a encore de l'énergie pour manger ?

MEILLEURE CARTE DES VINS
La forge 432 41st St., Miami Beach 305-538-8533.
Il ne s'agit pas seulement de la carte des vins, bien que le restaurant propose plus de 300 000 bouteilles (cela ne présente aucune faute d'impression). La Forge a balayé les six catégories de boissons, des meilleures valeurs aux meilleurs vins au verre en passant par les meilleurs barmans.

MEILLEURE VALEUR
Némo 100 Collins Avenue, Miami Beach 305-532-4550.
Nemo n'impose pas le "supplément scène" dont les voisins plus branchés s'en tirent. Les onglets pour le dîner peuvent coûter 60 $ par personne avec du vin, mais c'est une bonne affaire à South Beach.

MEILLEUR RESTAURANT
Charlie Trotter&aposs 816 Ouest, avenue Armitage 773-248-6228.
Charlie Trotter est obsédé par le fait d'être le meilleur, et il a réussi. Outre le meilleur restaurant, Charlie Trotter&aposs a remporté le prix du meilleur service, du meilleur endroit pour les occasions spéciales, du meilleur lieu de rencontre des chefs, de la meilleure carte des vins et du meilleur endroit pour durer. Mais il a également fallu le plus cher, le plus surévalué et le restaurant avec le plus d'attitude. Apparemment, l'obsession a son revers.

INTÉRIEUR LE PLUS ÉLÉGANT
Tru 676, rue N. St. Clair 312-202-0001.
Le cadre éthéré de Tru&aposs présente des plafonds de 25 pieds et des rideaux blancs transparents, pour mieux mettre en valeur l'art d'Andy Warhol, Robert Mapplethorpe et d'autres.

MEILLEURE SCÈNE DE FIN DE NUIT
Marsé 833, rue W. Randolph 312-226-8399.
It&aposs tout sur le mélange. Chaque soir, vous trouverez des commerçants, des hipsters, des mannequins et des aspirants mannequins, des fans de Bulls fraîchement venus du United Center et, croyez-le ou non, des gens qui ne sont là que pour la soupe à l'oignon française.

MEILLEUR SOMMELIER
Ambria 2300 N. Lincoln Park Ouest 773-472-5959.
Le goût du vin de Bob Bansberg&aposs est éclectique, mais sa liste est particulièrement riche en cabernets californiens cultes, comme Leonetti, et en rouges espagnols puissants.

MEILLEUR RESTAURANT
Kinkead&aposs 2000 Pennsylvania Ave. N.W. 202-296-7700.
Kinkead&aposs est peut-être le meilleur restaurant de la capitale nationale, mais il a toujours l'impression d'être une petite ville. Récemment, le menu a vendu des billets de tombola pour aider le sous-chef à se rendre en France pour un concours culinaire. Le chef Bob Kinkead est également à l'écoute de la communauté locale. Il change le menu tous les jours, mais à la demande générale, il n'a jamais abandonné le saumon en croûte de graines de citrouille avec du crabe, des crevettes et des piments.

MEILLEUR NOUVEAU RESTAURANT
Olives 1600, rue K N.W. 202-452-1866.
C'est une importation de Boston, oui, mais le restaurant italien Todd English & aposs joue tout aussi bien ici. L'étage est bruyant, avec une cuisine ouverte et un bar. Le rez-de-chaussée est calme, avec des nappes et de la musique douce -- "pour les sénateurs et les gens comme ça", nous dit le directeur.

MEILLEURE SCÈNE DE FIN DE NUIT
Bistro Français 3128 M St. N.W. 202-338-3830.
Allez à 17h. et vous pouvez avoir le spécial lève-tôt et être au lit avant 9h. Mais présentez-vous à 2 heures du matin et vous pouvez avoir un steak au poivre avec un assortiment coloré de chefs, de politiciens, d'enfants du club et d'autres créatures de la nuit.

LE PLUS AMÉLIORÉ
Équinoxe 818 Connecticut Ave. N.W. 202-331-8118.
Le chef et copropriétaire Todd Gray a quitté son poste de chef exécutif chez Galileo il y a un an pour ouvrir son propre restaurant. Les critiques, timides au départ, sont de plus en plus enthousiastes. Gray a élargi le menu et se montre plus confiant avec des plats idiosyncratiques, comme un sandwich au fromage grillé avec une vinaigrette à la truffe. P.S. L'après-Gray Galileo a été élu restaurant le plus surévalué de Washington.

MEILLEUR RESTAURANT (cravate)
Brennan&aposs 417, rue Royale 504-525-9711.
Palais du Commandant&aposs 1403, avenue Washington 504-899-8221.
Le patriarche de la famille Owen Brennan n'a sûrement jamais deviné qu'un jour des factions rivales de ses descendants dirigeraient les deux grandes dames de la Nouvelle-Orléans à manger - et les dirigeraient si bien que les deux sont également aimés.

MEILLEUR BUZZ
Bayona 430, rue Dauphine 504-525-4455
Bayona, âgée de dix ans, figure sur la plupart des itinéraires touristiques, mais les habitants avertis réservent leurs tables un mois à l'avance. Susan Spicer (1989 F&W Best New Chef) sort du cadre cajun-créole pour s'inspirer de l'Alsace, de l'Inde, de l'Asie de l'Est et du Sud-Ouest.

LE PLUS SOUS-ESTIMÉ
Gérard&aposs Centre-Ville Hôtel Parc Saint-Charles, 500, avenue Saint-Charles 504-592-0200.
Gerard Maras transporte chaque matin des légumes verts, des œufs et des fleurs de sa ferme de 50 acres à son restaurant. Avec tout le soin apporté à sa cuisine d'origine française, les réservations devraient être impossibles à obtenir, mais elles ne le sont pas. Pas encore.

MEILLEURE CARTE DES VINS
Brennan&aposs 417, rue Royale 504-525-9711.
La liste de 65 pages se lit comme un journal des activités du maître de chai Harry Hill&aposs, y compris les rares cabernets Diamond Creek qu'il stocke depuis 1991. Chercheurs de bonnes affaires, prenez note : Hill&aposs est tellement occupé qu'il n'a pas eu le temps de changer de nombreux prix de Bourgogne depuis les années 80. .

MEILLEUR RESTAURANT (cravate)
Jean-Georges Hôtel Trump International, 1 Central Park West 212-299-3900.
Nobu 105, rue Hudson 212-219-0500.
Tous deux ont une cuisine délicieuse, mais ils ont les touches de théâtre qui les rendent si grands : le service à table chronométré avec précision chez Jean Georges, la succession de saveurs savamment orchestrée chez Nobu&aposs omakase menu (choix du chef).

MEILLEUR BUZZ
pastis 9 neuvième avenue 212-929-4844.
"Même les promeneurs de [the] Meatpacking District bourdonnent" Salon de la vanité a jailli dans une rave anticipée publiée avant l'ouverture de Pastis. Désormais, les membres du demi-monde doivent attendre les tables avec le reste de la foule chez Keith McNally&aposs contrefaçon parfaite d'un bistrot parisien.

LE PLUS SOUS-ESTIMÉ
Picholine 35 W. 64th St. 212-724-8585.
Ce doit être l'emplacement de l'Upper West Side tant décrié. Comment expliquer autrement les soupçons de nos répondants selon lesquels Terrance Brennan, meilleur nouveau chef F&W 1995, et Max McCalman, conservateur de l'un des chariots de fromages les plus stellaires de la ville, n'obtiennent pas le respect qu'ils méritent ?

MEILLEURE CARTE DES VINS
Veritas 43 E. 20e rue 212-353-3700.
Veritas possède près de 9 000 bouteilles en cave et peut mettre la main sur les milliers d'autres qui sont stockées ailleurs mais qui peuvent être commandées à l'avance via son site Web (www.veritas-nyc.com). Les prix peuvent être stratosphériques, mais tandis qu'une table gémit de joie sur un magnum de Pétrus à 15 000 $, une autre sourira de son Penfolds Chardonnay à 21 $.

MEILLEUR RESTAURANT
La salle à manger Ritz-Carlton Buckhead, 3434, chemin Peachtree. 404-237-2700.
Le restaurant de luxe préféré d'Atlanta a survécu au départ du chef Guenter Seeger il y a quelques années et s'est rallié sous la direction de Joel Antunes, qui se plaît à glisser des ingrédients thaïlandais dans sa cuisine franco-méditerranéenne, comme dans sa fricassée d'escargots aux vermicelles et bouillon de curry. Également élu meilleur service, meilleur endroit pour les occasions spéciales, meilleure carte des vins, meilleur sommelier et meilleur rapport qualité-prix.

MEILLEUR NOUVEAU RESTAURANT
Pointe Bleue 3455, chemin Peachtree 404-237-9070.
L'intérieur, conçu par le designer local Bill Johnson, est une fantaisie high-tech élaborée, avec des murs en verre, des portes coulissantes en acier inoxydable et de vastes courbes plongeantes. Les fruits de mer de style asiatique, par les chefs Kevin Rathbun et Ian Winslade, sont légèrement moins théâtraux mais tout aussi amusants. Également élu meilleur buzz, intérieur le plus élégant et meilleure scène de fin de soirée.

MEILLEUR ENDROIT POUR APPORTER UN VIN SNOB
Os&aposs 3130 chemin Piedmont 404-237-2663.
Bone&aposs garde de nombreux vins percutants à portée de main pour l'ensemble steak et cigares. Un exemple : le Château Lafite 1982, au prix de 625 $.

MEILLEURS VINS AU VERRE
Eno 800, rue Peachtree 404-685-3191.
Inspiré d'un italien enoteca, Eno associe sa cuisine méditerranéenne à une sélection d'environ 80 vins à prix raisonnable et en constante évolution, que l'on peut déguster dans un goût de deux onces, un verre de six onces ou, si vous avez soif, une vieille bouteille ordinaire. Un excellent choix : le Vermentino 1998 croquant et rafraîchissant du producteur vedette sarde Argiolas.

MEILLEUR NOUVEAU RESTAURANT
L'ange bleu 706, rue Chestnut 215-925-6889.
En réaménageant une ancienne cafétéria Child&aposs, le restaurateur Stephen Starr a habilement tourné le dos à l'école Pastis-Balthazar des imitateurs de bistrot. Oui, il y a des steaks frites et des plateaux d'huîtres étagés, mais The Blue Angel ne ressemble à rien à Paris, ou même à New York.

MEILLEUR POUR LES OCCASIONS SPÉCIALES
La fontaine Hôtel Four Seasons, 1 Logan Sq. 215-963-1500.
Le plus rare : un endroit avec une vue magnifique et un service et une cuisine soignés - préparés par Jean-Marie Lacroix et son armée de 40 cuisiniers - qui sont dans la tradition française mais totalement originaux, voire un peu excentriques.

LE PLUS AMÉLIORÉ
Reliure originale ancienne et aposs 125, rue Walnut 215-925-7027.
Pendant des années, les habitants ont évité cette maison de fruits de mer historique comme un poisson de trois jours. Mais le propriétaire de troisième génération, John Taxin, a décidé de changer cela en réaménageant la cuisine et en installant un bar brut qui attire une foule de post-travail.

MEILLEURS CHEFS&apos HANGOUT
Le continental 138, rue du marché 215-923-6069..
Cuillère graisseuse élégamment réincarnée en bar à tapas éclectique, The Continental a stimulé la ruée des restaurants branchés dans la vieille ville il y a cinq ans. Désormais, des chefs de toute la ville, dont Guillermo Pernot et Jack McDavid, affluent ici pour des cocktails, servis jusqu'à 2 heures du matin.

MEILLEUR RESTAURANT
Brasa 2107 Troisième avenue 206-728-4220.
Après seulement un an, Brasa a atteint le sommet - tout comme Bryan Hill, élu meilleur sommelier - parce que Tamara Murphy (Meilleur nouveau chef F&W 1994) continue de penser à de nouvelles choses merveilleuses à faire avec son four à bois.

LE PLUS SOUS-ESTIMÉ
Le Gourmand 425 N.W. Rue du marché 206-784-3463.
Il n'est ouvert que quatre soirs par semaine, pas étonnant que Le Gourmand soit facile à négliger. Mais ceux qui savent adorent le chef et propriétaire Bruce Naftaly, qui récolte ses propres graines de pavot et feuilles de laurier et cueille du maïs dans l'arrière-cour quelques secondes avant de le cuisiner.

MEILLEURE VALEUR
Café Lago 2305 24e avenue E. 206-329-8005..
Presque tout le monde obtient la lasagne. Elle est aussi légère qu'un copeau de truffe, réalisé à partir de feuilles de pâtes fraîches roulées parchemin fines. Pour un plat fait à la main comme celui-ci, 14,95 $ est presque criminellement bon marché.

LE PLUS AMÉLIORÉ
Canlis 2576 avenue Aurora N. 206-283-3313. Ce bastion de la vieille garde a entrepris de grands changements en 1997 - un remodelage de 1,5 million de dollars et l'embauche d'un nouveau chef intelligent, Greg Atkinson. Maintenant, il est de plus en plus évident que ce n'est qu'un endroit pour célébrer votre 50e anniversaire.

MEILLEUR RESTAURANT (cravate)
Tarbell&aposs 3213 E. Camelback Rd., Phoenix 602-955-8100.
T. Cook&aposs 5200 E. Camelback Rd., Phoenix 602-840-3610.
Deux styles complètement différents se disputent la fente supérieure. Tarbell&aposs est urbain et énergique et propose une cuisine américaine en roue libre de Mark Tarbell&aposs, tandis que chez T. Cook&aposs, Michael Hoobler propose une cuisine méditerranéenne suave qui convient parfaitement au Royal Palms Hotel, un manoir de style colonial espagnol.

REFLÈTE LE MIEUX LA VILLE
Fourchette rugissante 7243 E. Camelback Rd., Scottsdale 480-947-0795.
D'accord, la rivière dont elle porte le nom est à Aspen, Colorado. Néanmoins, Roaring Fork capture la sensation de cette métropole sans prétention de l'Arizona. La nourriture de cow-boy élevée est éminemment accessible (le pop-corn est parfois utilisé comme garniture), et il en va de même pour le chef Robert McGrath, qui est presque assuré de vous serrer la main, même si c'est votre première fois là-bas.

MEILLEURS CHEFS&apos HANGOUT
Pizzeria Bianco 623 E. Adams St., Phoenix 602-258-8300.
La plupart des clients viennent pour la pizza au four en brique de style napolitain pur, mais les chefs locaux (James McDevitt) et nationaux (Alice Waters) apprécient la manière Chris Bianco&aposs avec des ingrédients tels que les feuilles de pissenlit, les cardons et le pourpier, qui poussent à travers les fissures du trottoirs.

MEILLEURE CARTE DES VINS
Mary Elaine&aposs Le Phénicien, 6000 E. Camelback Rd., Scottsdale 480-423-2530.
Mary Elaine&aposs a acheté 900 vins au cours de la dernière année. Maintenant, il possède tous les grands crus de cabernets de collection et d'objets tels que Screaming Eagle et des sélections profondes dans le premier cru de Bordeaux, remontant au Haut-Brion de 1945.


Dégustations de desserts à tomber par terre

Daniel
Adresse : 60 E 65th St., à Park Ave.
Téléphone : (212) 288-0033
Site Web : www.danielnyc.com
Vous aurez déjà marqué de gros points brownie avec votre chéri si vous avez réservé une table au somptueux Daniel pour la Saint-Valentin. Mais si vous n'avez pas accroché à l'une de ces tables prisées (elles ont disparu depuis longtemps), vous pouvez simplement passer au bar plus tard dans la soirée pour une progression de desserts Cocoa-Centric (chocolat est un aphrodésiaque tu sais). Cinq plats élaborés comprennent un coulant chaud au chocolat Guanaja, une ganache au café kényane avec un sablé au chocolat Rice Krispie, une dacquoise au chocolat au lait avec un parfait Jivara, un biscuit au chocolat et aux noisettes avec un sorbet à la vanille et au citron vert et une feuilletine au beurre de cacahuète avec mousse de carabe et crème glacée au touron . Si c'est ce qu'ils entendent par “Death By Chocolate,” nous ne pouvons pas penser à une manière plus douce d'aller.

Jean-Georges
Adresse : 1 Central Park West à West 61 st St.
Téléphone : (212) 299-3900
Site Web : www.jean-georges.com
Le célèbre chef Johnny Iuzzini a contribué à façonner le programme de pâtisserie à Jean-Georges, faire du dessert non seulement une réflexion après coup, mais un cours obligatoire. Le chef pâtissier actuel Joseph Murphy a habilement suivi les traces d'Iuzzini, exécutant de délicieuses dégustations de desserts, comme « The Orchard » (Gelée aux pommes vertes avec compote de tarte et crème fraîche de coing confit) et « Caramel » (Tarte au caramel au poivre noir avec glace au caramel salé) Crème). Bien sûr, "Chocolat" est le choix évident le jour de la Saint-Valentin, surtout si vous voulez goûter Jean-George’s Gâteau au chocolat fondu souvent imité, mais jamais reproduit. Il arrive accompagné d'un beignet au chocolat mexicain, d'une meringue au chocolat blanc au sel de mer et d'une barre chocolatée au chocolat amer. Comme c'est sucré!

Bouley
Adresse : 163 Duane St., btwn
Téléphone : (212) 964-2525
Site Web : www.davidbouley.com
Le restaurant Tribeca, la marque de fabrique de David Bouley, compte déjà toutes sortes de bougies effilées et vacillantes, des murs rembourrés dans la salle de bain et des plafonds voûtés généreusement brossés à la feuille d'or. Le menu est tout aussi indulgent, avec des plats tels que le flan de crabe dormeur avec dashi à la truffe noire, la terrine d'oursin au caviar d'Osetra et le mille-feuille japonais de kobe à l'ail grillé et au curcuma. Alors pourquoi ne pas enchaîner avec un dessert tout aussi exagéré ? Le bien nommé “Chocolate Frivolous” est en fait six desserts en un. Avez-vous vraiment besoin de manger un Brûlé au Chocolat, un Parfait Chocolat, une Dacquoise Noisette, un Pain Épicé Chocolat-Noix, et des Glaces Pralinées et Pruneaux Armagnac en une seule fois ? Bien sûr que non, mais la Saint-Valentin consiste à céder à vos envies les plus extravagantes.


Canard Rôti avec Riz Sauvage et Sauce Hunter

C'est une recette classique dans le meilleur sens du terme. Une sauce brune traditionnelle de style chasseur, parfumée au bacon et aux champignons sauvages, accompagne le canard rôti. Servir avec des légumes verts, du riz sauvage et une bouteille de bon vin rouge.

Ingrédients

  • Canard - un, 3 à 5 livres
  • Branches de céleri - 6, hachées
  • Oignons - 2 moyens, hachés
  • Carottes - 6 moyennes, pelées et hachées
  • Origan séché - 1 cuillère à café
  • Basilic séché - 1 cuillère à café
  • Sel et poivre fraîchement moulu au goût
  • Sauce du chasseur
  • Bacon - 8 onces (environ 6 à 8 tranches), haché
  • Oignon - 1 gros, haché
  • Champignons - 8 onces de shiitake, d'huîtres ou d'autres champignons sauvages, ou de champignons blancs cultivés, hachés
  • Vin blanc sec - 1 tasse
  • Bouillon de canard ou bouillon de poulet - 6 tasses
  • Tomate - 1 tasse, coupée en dés
  • Sel et poivre fraîchement moulu au goût

Instructions

Préchauffer le four à 350 F. Retirer le cou et les abats du canard Farcir légèrement la cavité du canard avec des légumes hachés, des herbes et des assaisonnements, et placer le reste des légumes au fond d'une rôtissoire. Posez le canard sur les légumes. Rôtir pendant 2 à 2-1/2 heures, ou jusqu'à ce qu'un thermomètre inséré dans la partie la plus épaisse de la viande de canard enregistre 190 F. Laisser refroidir. Fendre le canard en deux et retirer les légumes et les arêtes en les réservant pour faire le bouillon. Le canard peut être préparé à ce stade, emballé et réfrigéré pendant que vous faites ramener le bouillon à température ambiante avant de poursuivre la recette.

Pour faire la sauce : Dans une grande sauteuse ou une poêle, cuire le bacon jusqu'à ce qu'il soit croustillant. Retirez le bacon avec une écumoire, en laissant le gras du bacon jeter le bacon ou le conserver pour une autre utilisation. Ajouter l'oignon à la graisse de bacon et cuire à feu moyen jusqu'à ce qu'il soit translucide, environ 3 minutes. Ajouter les champignons et cuire jusqu'à ce qu'ils soient dorés, 2 à 3 minutes. Ajouter le vin blanc, le bouillon et les tomates. Baisser le feu à moyen-doux et laisser mijoter pendant 30 minutes. Assaisonner au goût avec du sel et du poivre.

Pour servir : Si nécessaire, réchauffer les demi-canards à très chaud. Placer un sur chaque plat de service individuel réchauffé et entourer de sauce chasseur.


L'hôtel Hermitage annonce un nouveau partenariat de restaurant avec le célèbre chef Jean-Georges Vongerichten

NASHVILLE, TENN. – L'hôtel Hermitage a annoncé aujourd'hui un nouveau partenariat avec le chef, restaurateur et innovateur culinaire de renommée internationale Jean-Georges Vongerichten, qui supervisera la direction de toutes les opérations culinaires de l'hôtel. Célébré pour ses restaurants étoilés Michelin à travers le monde, Vongerichten présentera des expériences culinaires fraîches, fascinantes et sophistiquées pour une nouvelle génération de Nashvillians et d'invités. La pièce maîtresse du partenariat sera un nouveau restaurant et café de destination à l'Hermitage. La construction est en cours et les nouveaux sites feront leurs débuts à l'automne 2021.

« En attendant mes débuts à Nashville, je n'aurais pas pu rêver d'un endroit plus approprié que l'exquise Grand Dame de la ville, l'hôtel Hermitage », a déclaré Vongerichten. « Je suis inspiré par la générosité du sud des États-Unis et j'ai hâte d'honorer les recettes, les saveurs et les traditions de la région, tout en présentant une perspective mondiale sur ce monument bien-aimé et emblématique de Music City.

L'un des talents culinaires les plus remarquables au monde, Vongerichten est admiré pour son sens aigu de chef, de créateur de goût et de visionnaire, responsable de 39 restaurants acclamés à New York, Miami, Londres, Paris, Shanghai et d'autres villes passerelles à travers le monde. Du concept, du menu et de la décoration intérieure à la formation du personnel et à l'expérience client, Vongerichten est pleinement impliqué dans le développement du programme culinaire de l'hôtel Hermitage, qui a commencé avec sa visite à Nashville en 2020.

"Nous ne pouvons imaginer de meilleur complément à l'hôtel Hermitage que d'accueillir l'inimitable chef Jean-Georges Vongerichten pour diriger notre programme culinaire", ont déclaré les copropriétaires Robert et Molly Hardie. «Alors que nous inaugurons une nouvelle ère, nous sommes ravis que Jean-Georges ait choisi l'Hermitage pour sa présence à Nashville. Nous sommes impatients d'accueillir des clients nouveaux et anciens pour découvrir les styles culinaires distingués de Jean-Georges à l'hôtel Hermitage.

Le nouveau restaurant de Vongerichten à The Hermitage accueillera les clients avec une cuisine raffinée mais accessible mettant en valeur l'abondance des produits régionaux du Tennessee, dont certains proviendront du propre jardin de l'hôtel à Glen Leven. Son menu s'inspirera des ingrédients de saison et des traditions culinaires du Sud et intégrera ses offres à base de plantes et ses pizzas cuites au four. Vongerichten supervisera également tous les concepts de restauration et de boissons pour les mariages, les réunions et autres événements de grande envergure à l'Hermitage.

Préparant la scène parfaite pour une nouvelle cuisine raffinée, le restaurant de l'Hermitage subira une mise à jour du design moderne de Thomas Juul-Hansen, y compris une toute nouvelle cuisine ultramoderne visible depuis la salle à manger. Le cerveau du design derrière les restaurants de Vongerichten a conçu un espace de restaurant et de bar glamour mais sobre qui introduira une chaleur et une ambiance intemporelles. Juul-Hansen utilisera une palette simple de matériaux naturels - métal, bois, cuir et pierre - et un éclairage dramatique du célèbre Hervé Descottes de L'Observatoire International conçu pour rehausser le plafond voûté emblématique du restaurant. Tout le mobilier, des suspensions en nacre aux sièges, tables et banquettes incurvées, sera entièrement sur mesure pour l'hôtel Hermitage et conçu spécifiquement pour l'espace.

Une nouvelle entrée de restaurant agrandie sera directement accessible depuis la Sixième Avenue, soulignant l'établissement en tant que destination gastronomique à part entière. Niché dans un espace adjacent de l'hôtel, un charmant nouveau café fera ses débuts sous la direction de Vongerichten. L'espace baigné de lumière avec des sièges intérieurs et extérieurs élégants et décontractés évoluera tout au long de la journée, servant de café-bar avec une gamme de pâtisseries le matin, se déplaçant pour offrir des plats à emporter décontractés à midi avant de finalement servir de bar à vin avec petites bouchées et cocktails organisés en soirée. Pour finir, Juul-Hansen a conçu un pendant aux toilettes pour hommes Art Déco emblématiques de l'Hermitage : une chambre pour femmes glamour en marbre rose qui promet d'être tout aussi digne d'une photo.

« Je suis ravi de partager la nouvelle de notre partenariat avec le célèbre chef Jean-Georges Vongerichten », a déclaré Dee Patel, directeur général de l'hôtel Hermitage. “En tant qu'admirateur de longue date des compétences culinaires de Jean-Georges, je suis ravi de le voir créer une nouvelle expérience culinaire de classe mondiale à l'hôtel Hermitage. C'est sûr de ne ressembler à rien de ce que Nashville a jamais vu.”


Contenu

Jean Cocteau a tenu à se dire poète, classant la grande variété de ses œuvres – poèmes, romans, pièces de théâtre, essais, dessins, films – en « poésie », « poésie de roman », « poésie de théâtre », « poésie critique » , "poésie graphique" et "poésie cinématographique". [1]

Il est surtout connu pour ses romans Le Grand Écart (1923), Le Livre Blanc (1928), et Les Enfants Terribles (1929) la scène joue La Voix Humaine (1930), La Machine Infernale (1934), Les Parents terribles (1938), La Machine à écrire (1941), et L'Aigle à deux têtes (1946) et les films Le sang d'un poète (1930), Les Parents Terribles (1948), La belle et la Bête (1946), Orphée (1949), et Testament d'Orphée (1960), qui aux côtés Sang d'un poète et Orphée constituent la soi-disant trilogie orphique. Il a été décrit comme « l'un des cinéastes d'avant-garde les plus réussis et les plus influents » par AllMovie. [2]

Première vie Modifier

Cocteau est né à Maisons-Laffitte, dans les Yvelines, une ville près de Paris, de Georges Cocteau et de son épouse, Eugénie Lecomte, une famille parisienne socialement en vue. Son père, avocat et peintre amateur, s'est suicidé quand Cocteau avait neuf ans. De 1900 à 1904, Cocteau fréquente le lycée Condorcet où il rencontre et entame une relation avec son camarade de classe Pierre Dargelos, qui réapparaîtra tout au long de l'œuvre de Cocteau. [3] Il a quitté la maison à quinze ans. Il publie son premier volume de poèmes, La lampe d'Aladin, à dix-neuf ans. Cocteau s'est rapidement fait connaître dans les milieux artistiques bohèmes comme Le prince frivole, le titre d'un volume qu'il publia à vingt-deux ans. Edith Wharton l'a décrit comme un homme « pour qui chaque grand vers de poésie était un lever de soleil, chaque coucher de soleil la fondation de la Cité céleste. » [4]

Début de carrière Modifier

Au début de la vingtaine, Cocteau s'est associé aux écrivains Marcel Proust, André Gide et Maurice Barrès. En 1912, il collabore avec Léon Bakst à Le Dieu bleu pour les Ballets Russes, les danseurs principaux étaient Tamara Karsavina et Vaslav Nijinsky. Pendant la Première Guerre mondiale, Cocteau a servi dans la Croix-Rouge en tant que chauffeur d'ambulance. C'est à cette époque qu'il rencontre le poète Guillaume Apollinaire, les artistes Pablo Picasso et Amedeo Modigliani, ainsi que de nombreux autres écrivains et artistes avec lesquels il collabore par la suite. L'impresario russe Sergueï Diaghilev a persuadé Cocteau d'écrire un scénario pour un ballet, ce qui a abouti à Parade en 1917. Elle a été réalisée par Diaghilev, avec des décors de Picasso, le livret d'Apollinaire et la musique d'Erik Satie. « S'il n'y avait pas eu Apollinaire en uniforme, écrit Cocteau, le crâne rasé, la cicatrice sur la tempe et le bandage autour de la tête, les femmes nous auraient creusé les yeux avec des épingles à cheveux. [ citation requise ]

Représentant important de l'art d'avant-garde, Cocteau a eu une grande influence sur le travail des autres, y compris un groupe de compositeurs connus sous le nom de Les six. Au début des années vingt, lui et d'autres membres des six fréquentaient un bar très populaire nommé Le Bœuf sur le Toit, un nom que Cocteau lui-même avait choisi. La popularité était due en grande partie à la présence de Cocteau et de ses amis. [5]

Amitié avec Raymond Radiguet Modifier

En 1918, il rencontre le poète français Raymond Radiguet. Ils ont beaucoup collaboré, socialisé et entrepris de nombreux voyages et vacances ensemble. Cocteau fit également dispenser Radiguet du service militaire. Admiratif du grand talent littéraire de Radiguet, Cocteau fit la promotion des œuvres de son ami dans son cercle artistique et organisa la publication par Grasset de Le Diable au corps (récit largement autobiographique d'une relation adultère entre une femme mariée et un homme plus jeune), exerçant son influence pour que le roman obtienne le prix littéraire "Nouveau Monde". Certains contemporains et commentateurs ultérieurs pensaient qu'il pouvait y avoir une composante romantique dans leur amitié. [6] Cocteau lui-même était conscient de cette perception et s'efforçait sérieusement de dissiper l'idée que leur relation était de nature sexuelle. [7]

Il y a un désaccord sur la réaction de Cocteau à la mort subite de Radiguet en 1923, certains affirmant que cela l'a laissé abasourdi, abattu et en proie à la dépendance à l'opium. Les opposants à cette interprétation soulignent qu'il n'a pas assisté aux funérailles (il n'a généralement pas assisté aux funérailles) et a immédiatement quitté Paris avec Diaghilev pour une représentation de Les noces (Les noces) par les Ballets Russes de Monte-Carlo. Cocteau lui-même qualifia bien plus tard sa réaction de « stupeur et dégoût ». [ citation requise ] Sa dépendance à l'opium à l'époque, [8] a dit Cocteau, n'était qu'une coïncidence, en raison d'une rencontre fortuite avec Louis Laloy, l'administrateur de l'Opéra de Monte-Carlo. La consommation d'opium de Cocteau et ses efforts pour arrêter ont profondément changé son style littéraire. Son livre le plus remarquable, Les Enfants Terribles, a été écrit en une semaine au cours d'un sevrage épuisant de l'opium. Dans Opium : Journal de la réhabilitation des toxicomanes [en] , il raconte l'expérience de sa guérison de la dépendance à l'opium en 1929. Son récit, qui comprend des illustrations vives à la plume et à l'encre, alterne entre ses expériences de sevrage de drogue et ses réflexions actuelles sur les personnes et les événements de son monde. . Cocteau a été soutenu tout au long de sa convalescence par son ami et correspondant, le philosophe catholique Jacques Maritain. Sous l'influence de Maritain, Cocteau fait un retour temporaire aux sacrements de l'Église catholique. Il est retourné à l'Église plus tard dans sa vie et a entrepris un certain nombre de projets d'art religieux.

Autres travaux Modifier

Le 15 juin 1926 la pièce de Cocteau Orphée a été mis en scène à Paris. Elle fut rapidement suivie d'une exposition de dessins et de « constructions » intitulée Poésie plastique–objets, dessins. Cocteau a écrit le livret de l'opéra-oratorio d'Igor Stravinsky Odipe rex, qui a eu sa représentation originale au Théâtre Sarah Bernhardt à Paris le 30 mai 1927. En 1929, l'une de ses œuvres les plus célèbres et les plus connues, le roman Les Enfants terribles a été publié. [1]

En 1930 Cocteau réalise son premier film Le sang d'un poète, montré publiquement en 1932. Bien que maintenant généralement accepté comme un film surréaliste, les surréalistes eux-mêmes ne l'ont pas accepté comme une œuvre véritablement surréaliste. Bien qu'il s'agisse de l'une des œuvres les plus connues de Cocteau, ses années 1930 se distinguent plutôt par un certain nombre de pièces de théâtre, surtout La Voix humaine et Les Parents terribles, qui a été un succès populaire. Sa pièce de 1934 La Machine infernale était la version scénique de Cocteau de la légende d' Odipe et est considérée comme sa plus grande œuvre pour le théâtre. [9] Au cours de cette période, Cocteau a également publié deux volumes de journalisme, dont Mon Premier Voyage : Tour du Monde en 80 jours, un reportage de voyage néo-Jules Verne autour du monde qu'il a réalisé pour le journal Paris-Soir. [1]

1940-1944 Modifier

Le biographe James S. Williams décrit la politique de Cocteau comme « naturellement de droite ». [10] Pendant l'occupation nazie de la France, il était dans un "table ronde" d'intellectuels français et allemands qui se sont rencontrés à l'hôtel Georges V à Paris, dont Cocteau, les écrivains Ernst Jünger, Paul Morand et Henry Millon de Montherlant, l'éditeur Gaston Gallimard et le juriste nazi Carl Schmitt. [11]

Son ami Arno Breker l'a convaincu qu'Adolf Hitler était un pacifiste et un mécène des arts avec les meilleurs intérêts de la France à l'esprit. Dans son journal, Cocteau accuse la France de manquer de respect envers Hitler et spécule sur la sexualité du Führer. Cocteau a fait l'éloge des sculptures de Breker dans un article intitulé "Salut à Breker" publié en 1942. Cette pièce l'a amené à être interpellé pour collaboration après la guerre, bien qu'il ait été innocenté de tout acte répréhensible et ait utilisé ses contacts pour sa tentative infructueuse de sauver des amis comme Max Jacob. [12]

En 1940, Le Bel Indifférent, la pièce de Cocteau écrite pour et avec Édith Piaf (décédée la veille de Cocteau), a connu un énorme succès. [13]

Années ultérieures Modifier

Les dernières années de Cocteau sont principalement associées à ses films. Les films de Cocteau, qu'il a écrit et réalisé pour la plupart, ont joué un rôle particulièrement important dans l'introduction de l'avant-garde dans le cinéma français et ont influencé dans une certaine mesure le genre naissant de la Nouvelle Vague française. [2]

Suivant Le sang d'un poète (1930), ses films les plus connus incluent La belle et la Bête (1946), Les Parents terribles (1948), et Orphée (1949). Son dernier film, Le Testament d'Orphée (Le Testament d'Orphée) (1960), avec des apparitions de Picasso et du matador Luis Miguel Dominguín, ainsi que de Yul Brynner, qui a également aidé à financer le film.

En 1945, Cocteau est l'un des nombreux créateurs de décors pour le Théâtre de la Mode. Il s'est inspiré du cinéaste René Clair en réalisant Hommage à René Clair : J'ai épousé une sorcière. La maquette est décrite dans son « Journal 1942-1945 », dans son entrée du 12 février 1945 :

J'ai vu le modèle de mon ensemble. La mode m'ennuie, mais je m'amuse de l'ensemble et de la mode mis ensemble. C'est une chambre de bonne fumante. On découvre une vue aérienne de Paris à travers les trous des murs et du plafond. Cela crée le vertige. Sur le lit de fer repose une mariée évanouie. Derrière elle se tiennent plusieurs dames consternées. A droite, une dame très élégante se lave les mains dans une vasque. Par la porte déverrouillée de gauche, une dame entre les bras levés. D'autres sont poussés contre les murs. La vision provoquant cette catastrophe est une mariée-sorcière à califourchon sur un balai, volant à travers le plafond, ses cheveux et son train ruisselant.

En 1956, Cocteau a décoré le Chapelle Saint Pierre à Villefranche-sur-Mer avec des peintures murales. L'année suivante, il décore également la salle des mariages de l'Hôtel de Ville de Menton. [14]

Vie privée Modifier

Jean Cocteau n'a jamais caché son homosexualité. Il est l'auteur du roman légèrement homoérotique et semi-autobiographique Le livre blanc (traduit par Le livre blanc ou alors Le livre blanc), [15] publié anonymement en 1928. Il n'a jamais répudié sa paternité et une édition ultérieure du roman présente sa préface et ses dessins. Le roman commence :

D'aussi loin que je me souvienne, et même à un âge où l'esprit n'influence pas encore les sens, je retrouve des traces de mon amour des garçons. J'ai toujours aimé le sexe fort que je trouve légitime d'appeler le beau sexe. Mes malheurs sont venus d'une société qui condamne le rare comme un crime et nous oblige à réformer nos penchants.

Fréquemment son travail, soit littéraire (Les enfants terribles), graphique (dessins érotiques, illustration de livre, peintures) ou cinématographique (Le sang d'un poète, Orphée, La belle et la Bête), est imprégné de nuances homosexuelles, d'images/symbolisme ou de camp homoérotiques. En 1947, Paul Morihien publie une édition clandestine de Querelle de Brest de Jean Genet, avec 29 dessins érotiques très explicites de Cocteau. Ces dernières années, plusieurs albums de l'homoérotique de Cocteau ont été mis à la disposition du grand public.

Dans les années 1930, Cocteau aurait eu une très brève liaison avec la princesse Natalie Paley, fille d'un grand-duc Romanov et elle-même actrice, mannequin et ancienne épouse du couturier Lucien Lelong. [20]

Les relations les plus durables de Cocteau étaient avec les acteurs français Jean Marais [21] et Édouard Dermit, que Cocteau a formellement adopté. Cocteau a jeté Marais dans L'éternel retour (1943), La belle et la Bête (1946), Ruy Blas (1947), et Orphée (1949).

Mort Modifier

Cocteau est décédé d'une crise cardiaque à son château de Milly-la-Forêt, Essonne, France, le 11 octobre 1963 à l'âge de 74 ans. Son amie, la chanteuse française Édith Piaf, est décédée la veille mais cela a été annoncé le matin du Le jour de la mort de Cocteau, il a été dit que son cœur s'est brisé en apprenant la mort de Piaf. En fait, selon l'auteur Roger Peyrefitte [22], depuis le début de cette année-là, Cocteau était dévasté après une rupture avec son amie de longue date et patronne extrêmement riche et généreuse Francine Weisweiller : depuis 1960, elle avait une liaison avec un écrivain mineur, ce qui la refroidissait direction Cocteau. [23] Il a eu une grave crise cardiaque le 22 avril.

Selon ses vœux, Cocteau est enterré sous le sol de la chapelle Saint-Blaise des Simples à Milly-la-Forêt. [24] L'épitaphe sur sa pierre tombale située dans le sol de la chapelle se lit comme suit : "Je reste avec vous" ("Je reste avec vous").

En 1955, Cocteau est nommé membre de l'Académie française et de l'Académie royale de Belgique.


Ramener un classique: Amanda Freitag discute du renouveau du restaurant américain

Pourquoi aimons-nous le restaurant américain? C'est parce que vous savez à quoi vous attendre : un menu varié avec les plats classiques que vous aimez, un service amical et un environnement familial confortable. Sur American Diner Revival, l'objectif n'est pas de changer cette définition d'un restaurant, mais de la faire passer au niveau supérieur. Alors que l'expert en rénovation domiciliaire Ty Pennington remodèle l'intérieur et l'extérieur de chaque restaurant, Amanda Freitag jette un œil aux menus et trouve des moyens de leur donner une nouvelle vie, en trouvant le bon équilibre entre l'ancien et le nouveau. Parfois, cela signifie une refonte du menu, mais dans la plupart des cas, il s'agit de peaufiner les plats pour encourager un afflux de nouveaux clients tout en gardant un flux constant d'habitués.

FN Dish a récemment rencontré Amanda pour discuter de l'émission et de la façon dont elle aborde le défi en tant que propriétaire de restaurant elle-même.

FN Dish : Alors, comment le fait de posséder votre propre restaurant, Empire Diner, a-t-il influencé la façon dont vous abordez le défi de refaire les menus sur American Diner Revival ?

Amanda Freitag: Je pense que le défi est de le garder aussi fidèle que possible à la nourriture du dîner, mais en l'élevant et en s'assurant qu'il s'adapte à ce dîner. Chaque dîner est différent et unique et a une raison pour laquelle les gens vont là-bas, que ce soit la région et la nourriture de cette région, que ce soit l'influence de la famille ou si c'est juste quelque chose que le chef fait, et la plupart du temps c'est passé descendant de génération en génération. Donc, pour moi, le défi est de rester fidèle à ce qu'il a toujours été, tout en l'élevant et en le faisant briller un peu parce que je ne veux jamais donner au dîner quelque chose qu'il ne peut pas faire ou ne veut pas faire faire ou ne convient pas. Je veux qu'il s'intègre parfaitement et que j'aie l'impression qu'il est là depuis toujours.

Comment savoir combien changer ou combien peu changer ?

UN F: C'est une excellente question parce que beaucoup de menus de restaurants sont gros et je pense que chaque cas jusqu'à présent a été très différent. L'un des menus, que j'ai complètement simplifié, l'a refait en fait. J'ai refait les polices, refait la structure du menu, puis refait certains éléments, et c'était un défi parce que la plupart du temps, nous le faisons évidemment sans le propriétaire du restaurant là-bas, car ils vont venir et être surpris et ce serait quelque chose que je voudrais travailler en collaboration avec le propriétaire du restaurant. Donc, le choix [est] de refaire tout le menu, de le rationaliser ou simplement d'ajouter des choses. Un exemple récent était l'un des convives que nous avons fini par fabriquer une tente de table et c'était des spécialités de signature et c'était des côtés supplémentaires et cela a vraiment bien fonctionné, en particulier dans cette ambiance de dîner, ce cadre de dîner. C'est comme, d'accord, vous avez le grand menu, mais ensuite vous avez cette autre chose que vous regardez presque en premier lorsque vous arrivez à table. C'est donc différent à chaque fois. C'est peut-être juste en ajoutant un tableau noir spécial. Donc, prendre tout un gros menu de huit pages [rires] et le refaire en 36 heures ne fonctionne pas toujours, alors cela ajoute quelques éléments, ou cela rationalise et peaufine leur menu existant.

Selon vous, quels sont les plats essentiels qu'un menu de dîner devrait avoir, ceux que vous jugez intouchables ?

UN F: Je veux dire que chaque menu de dîner doit avoir, vous savez, son coin hamburger, donc c'est en quelque sorte intouchable, je me sens vraiment. Il y a des classiques du dîner comme les gros sandwichs gras ou le pain de viande, ou il y a eu beaucoup de hot-dogs sur ces menus de dîner que nous avons fait [rires], ce qui est intéressant. Et puis il y a toujours les frites et les accompagnements et les choses qui . semblent juste se retrouver dans chaque assiette. Les plats aux œufs - vous ne pouvez vraiment pas enlever les plats aux œufs, mais vous pouvez les changer et les faire briller un peu. Mais je pense que vous savez qu'un menu de base a toujours un petit-déjeuner fort, a toujours ces excellents hamburgers et sandwichs, puis quelques-uns de ces plats bleus. Et ce sont des piliers, et je pense qu'ils doivent rester. Et je pense que c'est amusant de les regarder et de faire une torsion ou d'ajouter à cette section. Dites, d'accord, il y aura toujours du pain de viande, mais maintenant ajoutons un steak frit au poulet ou quoi que ce soit.

Selon vous, quelle est l'expérience essentielle du dîner, fondamentalement, qu'est-ce qui différencie un restaurant d'un dîner ?

UN F: Je pense que l'expérience essentielle au dîner, pourquoi les gens vont au restaurant, c'est juste de se sentir chez eux, de sentir qu'ils peuvent obtenir ce qu'ils veulent, quand ils le veulent, ce qui peut être le petit-déjeuner pour le dîner, ce qui peut signifier le dîner pour le petit-déjeuner [rires ]. Et je pense qu'il s'agit de donner à cette personne ce qu'elle veut mais aussi dans un environnement très accommodant. Je pense que les gens vont au restaurant parce qu'ils se disent : « OK, je pourrais venir ici et prendre mon truc. » Tu sais? Et : "Je n'ai pas à me soucier de ce que mes compagnons de repas ont. Je pourrais avoir ce que je veux et ils pourraient avoir ce qu'ils veulent. Je pourrais manger un gros sandwich au steak en ce moment et ils peuvent avoir des crêpes, et nous' allez tous être heureux." Je pense donc qu'il s'agit vraiment de donner au client ce qu'il veut à n'importe quel moment de la journée. C'est le dîner pour moi - avec une tasse de café. [des rires] . Personne ne vous juge dans un restaurant à moins que vous n'ayez une serveuse grincheuse.

Comment cela a-t-il fonctionné avec Ty, et coordonnez-vous tous les deux le menu avec le design et ainsi de suite ?

UN F: Ça a été super de travailler avec Ty. Je suis super chanceux en ce moment j'aime travailler avec lui. Il est brillant. Il comprend, il voit la vision de ce que cela devrait être. L'un de mes moments préférés de l'un des spectacles récemment était lorsque le propriétaire du restaurant est revenu et a dit: "C'est exactement ce que je voulais." Et [Ty] sait juste. comment rendre les gens heureux et il écoute l'initié du restaurant. Il voit l'endroit et puis instantanément il sait ce qu'il faut faire. Donc pour moi, c'est super de travailler avec lui parce qu'en tant que chef qui fait ça depuis très longtemps, j'ai aussi cette intuition, mais en cuisine — certainement pas avec le design. Mais . J'ai une vision de ce à quoi les choses devraient ressembler. . Nous faisons définitivement équipe sur la nourriture et le design parce que vous seriez choqué de voir à quel point ils sont liés. Et comme tout projet de restaurant, avant de faire quoi que ce soit, avant de le construire, avant de le concevoir, vous vous asseyez et vous parlez. Quel sera le menu ? Quel est le concept du restaurant ? Et puis vous prenez le design à partir de là, et le design et la nourriture sont très liés. Donc, que ce soit lui qui crée un plateau ou que ce soit nous qui décidions de la hauteur du comptoir sur lequel travaillent les serveurs ou qu'il dise quelque chose : "OK, cet endroit va être bleu, vert et blanc." Et je pense à une assiette de nourriture qui aura fière allure dans cette pièce. . Il y a beaucoup de choses qui sont liées, ce qui est intéressant car cela m'inspire également avec les éléments du menu quand . Je parle de ce que je vais faire, puis il parle de design et c'est comme, OK, alors nous allons encore plus loin. Il est incroyable. J'aime travailler avec lui. Son énergie est sans fin et son talent est tout simplement énorme.

Quelle a été la partie la plus gratifiante de travailler sur la série ?

UN F: De toute évidence, la partie la plus gratifiante est lorsque les propriétaires du restaurant reviennent et vous pouvez voir le regard sur leurs visages quand ils reviennent à leur place qu'ils ont travaillé dur année après jour, jour après jour, sept jours par semaine et ils adorent ça et c'est quelque chose qu'ils ne pourraient jamais faire. Ils ne pouvaient pas arrêter de travailler et ils n'en ont pas les moyens, ils n'en ont pas les moyens. Et ce qui est gratifiant, c'est que nous n'étions que les catalyseurs, qu'il y a toute cette équipe de personnes qui a vraiment fait en sorte que cela se produise. [Ça a commencé avec] la personne qui a appelé et a dit : « S'il vous plaît, venez nous aider juste parce que nous les aimons tellement. La ville qui dit : « Nous ne voulons pas que cet endroit disparaisse, que pourrions-nous faire ? » . Cela prend vraiment un village [et] cela ne serait pas arrivé sans ces personnes. C'est gratifiant de voir les couches de relations qui se sont formées à travers ce seul restaurant pendant de nombreuses années et comment toutes ces personnes se réunissent pour le faire, le ramener, le sauver, le maintenir. Je pense, honnêtement, que ces choses vont disparaître, ces petites boutiques de maman et de pop, ces diners à travers l'Amérique, elles ne durent pas et pourquoi est-ce? Est-ce parce qu'ils ne peuvent pas se le permettre, est-ce parce qu'ils n'ont pas de soutien, est-ce parce que les gens veulent aller dans ces nouveaux endroits brillants ? Ces choses font partie de notre culture – elles doivent rester. Et je pense que beaucoup de gens ressentent la même chose, et si nous pouvions aider à les sauver, c'est la récompense pour moi.


Voir la vidéo: La Maîtrise de lamour. Don Miguel Ruiz Livre audio